SHALAKO

1968
108 mn
À la carte à partir de 2.99 € | -50% pour les abonnés

1968
108 mn
Sean Connery et Brigitte Bardot sur la même affiche, ça donne envie...
Au Nouveau-Mexique en 1880, un baron prussien a invité quelques amis, issus de l'aristocratie comme lui, à une partie de chasse. Mais au cours du safari, le groupe est attaqué par des Indiens, qui leur reprochent de chasser sur leurs territoires. Shalako Carlin, un cow-boy solitaire, leur prête main forte...
À la carte à partir de 2.99 € | -50% pour les abonnés
Guerre / Western
France | Royaume-Uni | Italie
Tous publics
VM - HD

1 min avant
2 min après
Les avis sens critique
Les + de filmo

Ce western franco-germano-britannique est une curiosité à plus d’un titre. D’abord, il met face à face deux acteurs devenus personnages, James Bond et la femme créée par Dieu et surtout par Roger Vadim, à savoir Sean Connery  et Brigitte Bardot. Tourné en janvier 1968 alors que le genre du western est depuis quelque temps abandonné par Hollywood, ce film recrée le désert du Nouveau-Mexique dans celui de Tabernas, au Sud de l’Espagne, non loin d’Almeria. 

Sean Connery, qui à l’époque avait été déjà cinq fois James Bond de Dr. No à On ne vit que deux fois et avait juré qu’on ne l’y prendrait plus, incarne Shalako. Il est un ancien colonel de l’armée américaine, dont le surnom donné par les Indiens signifie « le faiseur de pluie », ce fier pisteur à rouflaquettes s’appelle en réalité Moses Zebulon Carlin ! Brigitte Bardot, quant à elle, avait quelque peu délaissé le septième art pour la chanson depuis sa rencontre avec Serge Gainsbourg.  Elle est ici une comtesse slave répondant au doux nom d’Irina Lazaar, qui manie le fusil comme personne et reste maquillée et élégante malgré les épreuves. 

Ces deux-là se rencontrent alors que la chasse au puma organisée par la seconde et ses amis notables européens, tourne mal lorsqu’ils s’aventurent sur les terres réservées aux Apaches. À noter que B.B., pourtant déjà engagée dans la défense des animaux, « occit » la bête plein cadre au début du film. 

 
Dans le même genre vous pouvez trouver IMPITOYABLE DE CLINT EASTWOOD (1992) (Western réalisé lui aussi à une époque où celui-ci était en perte de vitesse à Hollywood, comme Shalako, mais vingt-cinq ans plus tard.) ou encore LE CRIME DE MONSIEUR LANGE DE JEAN RENOIR (1936). (Dans ce film, le prénom de monsieur Lange est révélé et considéré comme ridicule (il s’agit d’Amédée), dans Shalako, il est dit que le personnage central s’appelle en réalité Moses Zebulon.).

FilmoTV vous recommande

Même réal

Même casting

Pas si éloigné

Autour du film