Bande Annonce de SHOKUZAI - CELLES QUI VOULAIENT OUBLIERDécouvrez la bande Annonce de SHOKUZAI - CELLES QUI VOULAIENT OUBLIER sur FilmoTVhttp:////content.filmotv.fr/elts/programmes/5190/fond/5190_w_500.jpg
Kiyoshi Kurosawa
AyumitoChizuru IkewakiHazuki KimuraSakura AndoHirofumi AraiTeruyuki KagawaTomoharu Hasegawa

SHOKUZAI - CELLES QUI VOULAIENT OUBLIER

146 mn

Note de SensCritique :

/ 10
voir la bande annonce

Réalisateur : Kiyoshi Kurosawa.

Casting : Ayumito, Chizuru Ikewaki, Hazuki Kimura, Sakura Ando, Hirofumi Arai, Teruyuki Kagawa. Tomoharu Hasegawa

Synopsis : Quinze ans après le viol et l’assassinat d’Emili, 8 ans, deux de ses anciennes amies d’école sont parvenues à oublier qu’elles ont vu son ravisseur. La mère d’Emili, qui ne leur a jamais pardonné de ne pas avoir pu l’identifier, revient dans leurs vies afin de raviver leur sentiment de culpabilité en les contraignant à se souvenir du crime…  

Scénario : Kiyoshi Kurosawa.
Musique : Yusuke Hayashi.
Pays : Japon
Tags : Drame, Carte Postale du Japon, Mère / Maman, Vengeance, Policier / Suspense.

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
voir ce film

Celles qui voulaient oublier est la suite de Celles qui voulaient se souvenir et doit donc être vu après ce premier volet. Kiyoshi Kurosawa, malin, a coupé son diptyque en deux laissant le spectateur en plein suspense à la fin du premier opus. Il a emprunté cette technique aux auteurs de feuilletons ce qui constitue un juste retour des choses. A l’origine, Shokuzai est une mini-série de 4 heures trente en 5 épisodes qui a fait un carton à la télévision japonaise.

En japonais, Shokuzai signifie « pénitence ». Kiyoshi Kurosawa n’aimait pas beaucoup ce titre qu’il trouvait trop sombre, mais il lui était impossible de le changer car c’est celui du best-seller de Minato Kanae dont il s’est inspiré. S’il en avait eu la possibilité, il aurait plutôt appelé ses deux films « La vengeance du destin ». Le réalisateur n’a, en effet, pas interprété la notion de pénitence de façon religieuse mais avec l’idée d’un destin qui contraint ses héroïnes à l’action.

Les comédiennes du film sont des stars au Japon. Kiyoshi Kurosawa a choisi de leur offrir des rôles à contre-emploi ce qui leur permet de malmener leur image. C’est particulièrement le cas pour Kyoko Koizumi, une vedette de la chanson. Il l’avait déjà dirigée dans Tokyo Sonata dans le rôle d’une mère dont la famille est victime de la crise économique. Bluffé par sa performance dans ce précédent film, le réalisateur a pensé immédiatement à elle pour la maman vengeresse de Shokuzai. Comme ses partenaires, elle s’est déclarée ravie de s’essayer à un nouveau type de personnage.

Tokyo Sonata, son précédent film, ayant connu un échec relatif dans tous les pays à l’exception de la France, Kiyoshi Kurasawa a considéré comme une aubaine l’opportunité que lui donnait la chaîne de télévision WowWow de porter Shokuzai à l’écran. Cette chaîne câblée peut-être considérée comme le HBO ou le Canal+ japonais. La série a remis le réalisateur sur le chemin du succès. Il a ensuite repris rapidement le chemin des plateaux de cinéma pour Real, l’histoire d’un homme qui parvient à pénétrer dans le cerveau de sa fiancée tombée dans le coma après une tentative de suicide.

Comme la production s’est décidée très vite, le réalisateur a dû adapter rapidement le roman en craignant constamment de perdre le spectateur en route. Le livre comportant de nombreuses ellipses, il avait peur que son récit manque de clarté. Après avoir bien étudié le livre, il a cependant choisi de respecter ce choix narratif de la romancière Minato Kanatae parce que cela lui semblait renforcer le côté mystérieux de son film. Pour la romancière, peu importe qui est le coupable : les motivations de l’homme sont plus importantes que son identité. Le réalisateur a repris ce concept dans son adaptation.

Kiyoshi Kurosawa s’est passionné pour la thématique du film parce qu’il a longtemps pensé que le passé n’influait pas sur la vie de ses personnages. Il a, en effet, décrit des héros isolés et solitaires avant d’avoir envie d’explorer les rapports familiaux. Il attribue ce changement à la maturité. Shokuzai lui semblait cinématographique par la manière dont les héroïnes affrontent leur culpabilité de façon active, en essayant de survivre à un passé douloureux. Il pense que cette histoire peut être considérée comme une fable sur l’état du monde actuel. Il espère aussi que les spectateurs trouveront matière à réflexion dans le comportement de personnages qui agissent souvent en marge de la société dans l’espoir de trouver un peu de réconfort.

le contexte
A voir également
Affiche du film GANTZ REVOLUTION

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film PANDÉMIE

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film SHOKUZAI - CELLES QUI VOULAIENT SE SOUVENIR

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film LES SALAUDS DORMENT EN PAIX
Inclus danspassillimite
 
En image
FilmoTV vous recommande
Affiche du film LIVE BY NIGHT

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film HARMONIUM

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film IL A DÉJÀ TES YEUX

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film NO WAY OUT

à partir de

6.99
 
Affiche du film LA COMMUNAUTÉ

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film VENDETTA POUR LE SAINT
Inclus danspassillimite