Bande Annonce de SI J'ÉTAIS UN HOMMEDécouvrez la bande Annonce de SI J'ÉTAIS UN HOMME sur FilmoTVhttp:////content.filmotv.fr/elts/programmes/10853/fond/10853_w_500.jpg
Audrey Dana
Alice BelaïdiAudrey DanaChristian ClavierEric ElmosninoAntoine GouyJoséphine DraïVictoire Brunelle-Remy

SI J'ÉTAIS UN HOMME

94 mn

Note de SensCritique :

3.7 / 10
voir la bande annonce

Réalisateur : Audrey Dana.

Casting : Alice Belaïdi, Audrey Dana, Christian Clavier, Eric Elmosnino, Antoine Gouy, Joséphine Draï. Victoire Brunelle-Remy

Synopsis : Récemment divorcée, mère de famille une semaine sur deux, Jeanne se réveille un matin « avec un truc en plus » ! Aux premiers instants de panique, partagés avec son rassurant gynécologue, succéderont de joyeux moments pleins de fous rires, en compagnie de sa meilleure amie Marcelle, et, peut-être, une nouvelle façon de voir la vie et, pourquoi pas, les hommes. Merlin tout particulièrement...

Scénario : Audrey Dana, Maud Ameline.
Musique : Emmanuel d'Orlando.
Tags : Festival de l'Alpe d'Huez, Eveil à la sexualité .

à partir de

3.99
-50%
pour les abonnés
voir ce film

"Un matin, elle s’est réveillée avec un truc en plus !" Inscrit en grosses lettres sur les affiches de Si j’étais un homme, le deuxième long métrage d’Audrey Dana, ce court avertissement avait le mérite de la clarté !

En effet, cette comédie sortie en février 2017 raconte l’incroyable aventure de Jeanne (Audrey Dana elle-même), architecte récemment divorcée et mère de famille une semaine sur deux, victime de la plus inédite et bouleversante transformation anatomique. Vous m’avez compris !

Comédie oblige, aux instants de panique et aux salutaires remises en question, ne manqueront pas de succéder de beaux et joyeux moments, voire d’inextinguibles fous rires. Dans cette « comédie romantique [...] au message ʺgirl powerʺ », comme l’écrira Florence Tredez dans le magazine Elle, vous allez retrouver Christian Clavier en gynécologue effaré et Eric Elmosnino en collègue séducteur et père célibataire. La meilleure copine, c’est Alice Belaïdi, Molière de la révélation théâtrale féminine 2010 et déjà vue au cinéma, notamment dans Sous les jupes des filles, le premier long métrage d’Audrey Dana.

Il aura fallu une bonne vingtaine d’années pour qu’Audrey Dana trouve la forme définitive du film que vous venez de voir. En effet, tout a commencé à l’époque lointaine où elle habitait New York, le jour (ou plutôt la nuit !) où elle rêva qu’elle se réveillait "avec un truc en plus". Un rêve si réaliste qu’à son réveil elle en éprouvait encore toutes les sensations physiques. Ce n’est que quelques jours plus tard que celles-ci s’envolèrent. Ce rêve étrange resta gravé dans sa mémoire jusqu’au jour où, pendant le tournage de son premier film Sous les jupes des filles, elle imagina que la naïve et dévouée mère de famille incarnée par Marina Hands se réveillait un matin "avec un truc en plus". A cet instant naquit Si j’étais un homme.

C’est en compagnie de Maud Ameline, coscénariste de Camille redouble de Noémie Lvovsky, et de Murielle Magellan avec laquelle elle avait déjà travaillé sur son précédent film, qu’Audrey Dana écrivit cet étonnant scénario, non sans avoir préalablement interrogé une centaine d’hommes sur la délicate question de leur relation au sexe. Leur sexe ! Sous couvert d’absolu anonymat, tous ont accepté de parlé de ce sujet, aussi précis qu’intime, "sans honte, sans crainte et sans pudeur", se souviendra leur attentive interlocutrice. Ce film fut cependant très difficile à écrire : "Avec un sujet comme celui-ci, avoua-t-elle, nous sommes sur un fil. Maud Ameline et Murielle Magellan, m’ont tenu la main de chaque côté pour que je ne tombe pas."

Scénariste et réalisatrice, Audrey Dana est aussi et avant tout actrice – elle fut, entre autres, la future ex-épouse de Vincent Lindon dans Welcome de Philippe Lioret –, ce qui ne l’avait pas empêché d’imaginer d’autres interprètes dans le rôle de Jeanne. Mais, se remémorant une définitive sentence de Claude Lelouch – il y a deux types de réalisateurs : les voleurs et les violeurs – elle comprit qu’elle n’était pas une "violeuse", elle qui tenait tant au "confort absolu" de ses interprètes. Estimant donc que certaines scènes, pourtant écrites par elle, et sur le ton de la comédie qui plus est, pouvaient s’avérer très gênantes à jouer – notamment celle durant laquelle Jeanne se laisse aller à l’onanisme – elle préféra s’attribuer le rôle : "J’ai préféré braver ma propre pudeur, plutôt que de bousculer celle d’une autre."

quête de réconciliation entre hommes et femmes

La volonté profonde d'Audrey Dana, en tant que réalisatrice engagée, est de prouver qu’il n’y a pas de scission entre les genres mais une part de féminin et de masculin en chacun. C’est donc naturellement que lui est venue l’idée de créer un personnage de femme qui ...

Lire la suite
7
LeBlogDuCinéma
 
le contexte
A voir également
Affiche du film Le bruit des glaçons

à partir de

2.99
Inclus danspassillimite
 
Affiche du film ALBERT EST MÉCHANT
Inclus danspassillimite
 
Affiche du film AURORE

à partir de

3.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film MISSION PAYS BASQUE

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
FilmoTV vous recommande
Affiche du film SALES GOSSES

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film TOM OF FINLAND

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film LA FEMME DU GARDIEN DE ZOO

à partir de

4.99
 
Affiche du film THE CIRCLE

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film PACK BLACK STORM - SAN ANDREAS

à partir de

1.99
 
Affiche du film Chobizenesse

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés