SMASH HIS CAMERA

À partir de 2.99 €
Parce que la vie du paparazzi Ron Galella fut marqué  par son obsession pour Jackie Kennedy
Documentaire - 2011 - Etats-Unis - 87 MIN - VO - Tous publics
Ron Galella est photographe de stars. Soit un paparazzo. Et ce depuis le début des années soixante. Et lorsque Ron jette son dévolu sur une personnalité, il ne la lâche plus. Son acharnement lui vaut l'admiration de certains et le mépris du plus grand nombre qui voit en lui un fléau vivant aux crochets de ceux qu'il persécute. Lui considère qu'il rend service à la société en montrant les vedettes sous leur vrai jour. Il se considère comme étant la star des paparazzi.

Réalisé par

6 / 10
1 min avant1 min avant
2 min après2 min après
Les avis surSens Critique
Nabil Massad
Nabil Massad
CHRONIQUEUR

Il s’appelle Ron Galella, il est américain et il exerce la profession de paparazzo, soit de photographe de célébrités. Le terme de paparazzo au singulier ou de paparazzi au pluriel, voulant dire moustique en italien, ayant été inventé par Federico Fellini puisque ce dernier avait donné ce nom à l’un des personnages de son célèbre film La dolce vita, qui photographiait les pipole comme on le dirait de nos jours.

Inédit en France, le film Smash his camera retrace la vie et l’œuvre donc de Ron Galella depuis ses débuts dans les années soixante et jusqu’au tournage du documentaire en question, en 2010. Une vie remplie d’images glanées ci et là à force de ruses, de traques, d’audaces, de harcèlement, de sans-gêne et parfois au prix de condamnation par les tribunaux, voire de mâchoire brisée comme ce fut le cas lorsque Marlon Brando lui administra un coup de poing magistral tentant ainsi de le dissuader de continuer à le prendre en photos où qu’il se rende. Mais tout cela en vain, car Ron Galella est du genre qui n’abandonne jamais et poursuit les idées qu’il a dans le crâne jusqu’au bout. D’ailleurs le titre même du film Smash his camera, traduisez Détruisez sa caméra, est emprunté à un ordre donné par Jacqueline dite Jackie, Kennedy, devenue plus tard Jackie Onassis, à l’un de ses gardes du corps à propos de Galella qui la poursuivait dans Central Park à New York.


Le réalisateur du film, Léon Gast, à qui l’on doit le célèbre documentaire When we were kings auréolé d’un Oscar en 1997, a effectué ici une plongée au cœur des archives de Galella, mais l’a aussi accompagné sur ses lieux de travail en plus d’avoir recueilli les témoignages de personnes le connaissant bien, et puis d’autres ayant eu affaire à lui comme les avocats de certaines stars de Hollywood par exemple. Gast a par ailleurs obtenu pour ce film, le prix du meilleur réalisateur dans la catégorie documentaires au festival de Sundance, en 2010.

Et puis vous le verrez dans le film, les paparazzi ont de drôles de façons de tomber amoureux et de poursuivre leurs bien aimées de leurs assiduités.

On prend la pose. Ouistiti !     

FILMOTV VOUS RECOMMANDE

Même casting

Pas si éloigné

Le contexte

Robert Redford

Une plongée très intime dans l'univers de Madonna la superstar, à l'occasion de sa tournée "The blonde ambition tour".

Leon Gast

Dans ce film, le protagoniste fait preuve d'un certain sans-gêne pour se faire inviter chez une star hollywoodienne.

SPY GAME

VOUS AIMEREZ PEUT-ETRE DANS LE PASS