SNOW WHITE XXX, LA PARODIE

À partir de 6.99 € | -50% avec le Pass Illimité
Pour Axel Braun qui aime détourner version X, qu'il s'agisse de Batman ou de Cendrillon
Adulte - 2014 - Etats-Unis - 129 MIN - VF - HD - - 18 ans
La reine cruelle est assoiffée de sexe. Aucun homme ne lui résiste, pas même le vigoureux bûcheron qu'elle charge de séduire la naïve Blanche Neige. Une vieille femme fera croquer la pomme à celle-ci. Blanche-Neige rêve du prince charmant, mais elle va aussi découvrir, grâce aux caresses expertes de la reine, que le plaisir existe aussi sans homme.
Pas encore disponible
Pas encore disponible
1 min avant1 min avant
2 min après2 min après
Christophe Bier
Christophe Bier
CHRONIQUEUR

 

On dit souvent que la pornographie est un conte de fée pour adultes et le cinéma porno adore les parodies. Snow White XXX, produit en 2014 par Wicked Pictures, célèbre firme californienne, le prouve aisément. Les personnages-clés de Blanche-Neige sont repris pour une relecture hard du conte des frères Grimm : l’innocente Blanche Neige, la reine méchante, le prince charmant. La pomme intervient aussi. Et à défaut des 7 nains, tous indisponibles, le casting s’enrichit d’une poignée d’étalons en forme olympique.

Contrairement à l’esprit de la parodie, le conte est respecté à la lettre, aboutissant un dénouement conventionnel avec découverte du prince charmant. Les auteurs ont, semble-t-il, été conscients que la pornographie suffisait amplement à la parodie. Voir les personnages interprétés par des comédiens typiques du hard californien apporte en soi un décalage immédiat, pour ainsi dire grotesque. La reine et Blanche-Neige, poitrines mirifiques, ont le corps anachroniquement tatoué, maquillées comme des stars du porno, en cuissardes, corset victorien, talons haut comme pour une soirée fétichiste. Le roi porte un collant troué au niveau stratégique.

Le film se construit crescendo avec cinq séquences hard. Comme toujours, Wicked Pictures ne lésine pas sur leur longueur. Snow White XXX offre une durée généreuse de 2 heures. Attention, la version française ne prend pas le soin de doubler les dialogues. Il y a une voix off féminine, celle de la reine, qui plaque un commentaire et égrène quelques platitudes ronflantes, comme une parodie de mauvaise littérature érotique : l’humidité envahit mes parties intimes, susurre-t-elle d’une voix pénétrée.

 
Dans le même genre vous pouvez trouver BLANCHE-NEIGE ET LES SEPT NAINS (De Luca Damiano, 1999. Autre version hard du conte des frères Grimm.) ou encore BLANCHE NEIGE, LE PRINCE NOIR ET LES SEPT NAINS (De Paolo William Tamburella, 1951. Autre variation sur Blanche Neige.).

Réalisé par

13730

13732

13733

13739

10978

13728

10977

1913

4033

10976