SOLEIL Ô

À partir de 2.99 € | -50% avec le Pass Illimité (sous conditions)
Le cinéma français parle peu du racisme. Alors, pour voir un film sur le racisme en France, autant se tourner vers le cinéma mauritanien.
Drame - 1973 - Mauritanie - 100 MIN - VF - HD - Tous publics
Un immigré africain fait l'expérience du racisme en France.

Réalisé par

7.3 / 10
1 min avant1 min avant
2 min après2 min après
Les avis surSens Critique
Emmanuelle Spadacenta
Emmanuelle Spadacenta
CHRONIQUEUR
En 1967, Med Hondo réalise son premier long-métrage : Soleil Ô, portrait au vitriol des conséquences du colonialisme français et d’un racisme qui gangrène le pays. Il raconte l’histoire d’un immigré noir arrivant à Paris, à la recherche d’un logement et d’un travail.

Mais le pays de la liberté, qui a tant colonisé et évangélisé, rejette ces travailleurs immigrés, en les ignorant ou les humiliant. À cette époque – et même encore aujourd’hui, avouons-le –, peu de films français, quand bien même sont-ils franco-mauritaniens, traitent de manière si frontal le post-colonialisme.

Formellement très ambitieux, piochant dans le documentaire autant que dans l’animation ou le théâtre, Soleil Ô a été révolutionnaire et peut-être l’est-il même encore. FilmoTV met à votre disposition ce film restauré en 2017 par L’image retrouvée à Paris et L’immagine Ritrovata à Bologna, afin que vous goutiez pleinement à son immense modernité.

FILMOTV VOUS RECOMMANDE

Même casting

Pas si éloigné

Le contexte

Robert Liensol

Le film franco-mauritanien de Abderrahmane Sissako était le seul film africain du festival de Cannes en 2014.

Med Hondo

Sidney Sokhona, contemporain de Med Hondo, suivait également des immigrés africains en France.

PASSE-PASSE

VOUS AIMEREZ PEUT-ETRE DANS LE PASS