Bande Annonce de SOLEIL VERTDécouvrez la bande Annonce de SOLEIL VERT sur FilmoTVhttp:////content.filmotv.fr/elts/programmes/1131/fond/1131_w_500.jpg
Richard Fleisher
Charlton HestonChuck ConnorsEdward G. RobinsonJoseph CottenLeigh Taylor-YoungBrock PetersMike HenryPaula KellyStephen YoungLeonard StoneLincoln KilpatrickRoy Jenson

SOLEIL VERT

93 mn

Note de SensCritique :

7.4 / 10
voir la bande annonce

Réalisateur : Richard Fleisher.

Casting : Charlton Heston, Chuck Connors, Edward G. Robinson, Joseph Cotten, Leigh Taylor-Young, Brock Peters, Mike Henry, Paula Kelly, Stephen Young, Leonard Stone, Lincoln Kilpatrick. Roy Jenson

Synopsis : En 2022, le monde n’est plus ce qu’il était. Partout ce ne sont qu’émeutes et famines, et la surpopulation est telle que les vieillards sont euthanasiés. La faune et la flore ayant été détruites par la pollution, les habitants de New York ne survivent que grâce à un aliment de synthèse baptisé «soleil vert» et fabriqué par la multinationale Soylent. Alors qu’un des pontes de cette société est retrouvé mort, le détective Robert Thorn mène son enquête et, déjouant tous les pièges mis sur sa route par des gens qui souhaitent maintenir l’humanité sous leur coupe, il avance pas à pas vers un terrible secret.

Scénario : Stanley R. Greenberg.
Musique : Fred Myrow.
Pays : Etats-Unis d'Amérique
Tags : Fantastique / Horreur, Les Indispensables : Science Fiction, Films dystopiques, Au lit, Sélection Sci-Fi, Le meilleur de l'action, OP SF, Villes de demain, Dissequons la science fiction, Auteurs américains, Les films à voir avant de mourir par Mad Movies.

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
voir ce film

Réalisé en 1973, Soleil Vert est un film d’anticipation dont la vision pessimiste d’une humanité en proie à la barbarie suite à la surpopulation et à la destruction irrémédiable de la faune et de la flore résonne aujourd’hui encore comme une prophétie plausible. Adapté d’un roman de Harry Harrison écrit en 1966, le scénario est l’œuvre de Stanley Greenberg, qui travaillait surtout pour la télévision. Richard Fleischer, réalisateur de films de genres tels Les Vikings ou Le Voyage fantastique est aux commandes.

Autour du détective Robert Thorn incarné par Charlton Heston, on retrouve deux vétérans d’Hollywood, Jospeh Cotten et Edward G. Robinson. Joseph Cotten incarne ici le personnage de Simonson, directeur de la multinationale Soylent assassiné au début du film. Acteur fétiche d’Orson Welles à la radio, au théâtre et au cinéma (Citizen Kane, La Splendeur des Amberson), il fut aussi l’inoubliable Oncle Charly de L’Ombre d’un doute et le Sam Flusky des Amants du Capricorne, tous deux d’Alfred Hitchcock, sans oublier ses apparitions dans Le Troisième Homme de Carol Reed ou Niagara d’Henry Hathaway.

Quant à Edward G. Robinson, sa carrière est riche d’une centaine de films dont l’immortel Petit César de Mervyn LeRoy. De Fritz Lang (La Femme au portrait) à John Ford (Les Cheyennes), en passant par Orson Welles (Le Criminel), John Huston (Key Largo) ou Cecil B. DeMille (Les Dix Commandements), il a promené son talent et sa ronde silhouette devant la caméa des plus grands noms du cinéma. Soleil Vert est son dernier film puisqu’il mourra du cancer qui le rongeait quelques jours après la fin du tournage. Il y interprète Sol Roth, l’ami de Robert Thorn, ex bibliothécaire qui a connu le monde ancien et se souvient encore des animaux, des fleurs et du goût des fraises…

Peer Gynt, Moïse, Ben Hur, Le Cid, et même Dieu, on ne compte plus les personnages bigger than life interprêtés à l’écran par Charlton Heston. Une aussi colossale carrière ne se résume pas à un rôle, fut-il celui de Taylor dans La Planète des singes. Né en 1923 dans l’Illinois, de son vrai nom John Charles Carter, Charlton Heston commença son métier sur les planches où il incarna les plus grands personnages de Shakespeare. Engagé à Hollywood par Hal Wallis de la Paramount, il débuta en 1941 et connut le succès dès son quatrième film, Sous le plus grand chapiteau du monde de Cecil B. DeMille. Succès qui ne devait quasiment pas se démentir, puisqu’il fut un acteur complet, également très actif à la télévision, jusqu’à sa mort en 2008. Ses positions politiques personnelles en faveur des ventes d’armes lui valurent de paraître, en 2002, dans le formidable documentaire malpoli de Michael Moore, Bowling for Columbine

Le réalisateur Richard Fleischer est le fils de l’auteur de dessins animés, Max Fleischer et le neveu de Dave Fleischer, ce qui fait de lui le frère de Betty Boop ! Né à New York en 1916 il abandonne ses études de médecine et se consacre au théâtre. En 1942, il entre à la RKO et dirige plusieurs courts métrages. Il fait ses débuts dans le long métrage quatre ans plus tard avec de petits polars de série B dont certains restent comme des modèles du genre : c’est le cas de The Clay Pigeon (1949), Traquenard(1949) et L’Enigme du Chicago Express (1952). Ensuite, il fera un peu de tout : adaptation de Jules Verne (20 000 Lieues sous les mers, 1954), western (Bandido Caballero, 1956), aventure (Les Vikings, 1958), plaidoyer contre la peine de mort (Le Génie du mal, 1959), science-fiction (Le Voyage fantastique, 1966), horreur (Amityville 3D, 1983) et même heroic fantasy (Conan le Destructeur, 1985).

Ni grand auteur, ni petit faiseur, mais quelque part entre les deux, Richard Fleischer est un digne représentant du système hollywoodien. Et certains de ses films, dont Soleil vert doivent beaucoup à son savoir-faire indiscutable.

Halte à la croissance !

Pour comprendre le statut culte de Soylent Green, il est nécessaire de le replacer dans son contexte. Ce film sort en 1974, une époque où la croissance effrénée post seconde guerre mondiale s'est pris un brusque coup derrière la tête, assené par un choc pétrolier retentissant ...

Lire la suite
8
Hypérion

There's no place for us to go

Pour un supposé chef d'œuvre, Soylent Green possède à mon goût pas mal de défauts. Des personnages simplistes, une intrigue qui se laisse suivre mais n'emballe jamais vraiment, une morale prout-prout (selon nos standards, peut-être était-elle éminemment subversive à l'époque), ...

Lire la suite
8
Kalian

Les injures du temps.

Se souvenir des belles choses : voilà le programme de l’humanité, ou de ce qu’il en reste, dans un 2022 imaginé par les années 70. «People were always lousy, but there was a world, once », assène Roth, un des derniers vieillards à pouvoir témoigner de l’avant. Un ...

Lire la suite
7
Sergent Pepper
A voir également
Affiche du film LE SURVIVANT

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film BEN HUR

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film 2001 : L ODYSSÉE DE L ESPACE

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film MATRIX

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
En image
FilmoTV vous recommande
Affiche du film COMME DES BETES

à partir de

4.99
 
Affiche du film THE WAVE

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film DANS L OMBRE DE TEDDY RINER

à partir de

3.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film AMERICAN NIGHTMARE 3 : ELECTIONS

à partir de

4.99
 
Affiche du film INSAISISSABLES 2

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film LA TORTUE ROUGE

à partir de

3.99
-50%
pour les abonnés