SOUS DIX DRAPEAUX

1960
92 mn
Ce film n’est plus disponible

1960
92 mn
Parce qu'il paraît que Charles Laughton a dirigé lui-même les scènes ou il apparaît
Pendant la Seconde Guerre mondiale. Afin d'approcher facilement les navires ennemis, le commandant Rogge, du navire allemand l'Atlantis, hisse le drapeau d'un pays neutre. Lorsqu'il arrive à portée de canon, il tire sans sommation mais s'efforce toujours de sauver les passagers. L'amiral Russell, de la sécurité de l'amirauté britannique doit découvrir l'identité du navire corsaire et ...
Ce film n’est plus disponible
Politique / Histoire
Italie | Etats-Unis
Tous publics

1 min avant
2 min après
Les + de filmo

Déguisé en navire marchand, une unité de la Kriegsmarine sème la terreur parmi les cargos alliés. « Sous dix drapeaux » est donc un film de pirate des temps moderne, plus précisément pendant la seconde guerre mondiale.

Le film est inspiré de faits réels, et réalisé par Diulio Coletti, un metteur en scène italien. Les faits de guerre sont ponctués par la musique de Nino Rota et il a déboulé en salles en 1960, en plaine vogue - en pleine vague - devrais-je dire, de films sur la guerre des océans. « Les canons de Navarone » de John Lee Thompson, par exemple sortiront quelques mois plus tard.

On y voit Van Heflin dans le rôle du commandant allemand dur mais humain. Charles Laughton sanglé dans l’uniforme de l’amiral anglais. Et même dans un film d’homme il faut des dames, alors bienvenue à Mylène Demongeot et Eleonora Rossi Drago. Un Américain, un Anglais, une Française, une Italienne ça sent bon la production internationale. Sous dix drapeaux ou presque…

 
Dans le même genre vous pouvez trouver LA BATAILLE DU RIO DE LA PLATA DE POWELL/PRESSBURGER (1956) (Un cuirassé de poche allemand, l'Amiral Graf Spee écume l'océan Atlantique et décime les navires marchands alliés. La Royal Navy engage la poursuite jusque dans le Rio de la Plata, au large de l'Argentine. D'après la première bataille navale de la seconde guerre mondiale, un film de gros canons.) ou encore MASTER AND COMMANDER DE PETER WEIR (2003) (Pour revenir à la tradition des corsaires à voiles plutôt qu'à vapeur, ce magnifique film de traque dans tous les océans d'un vaisseau français fantôme poursuivi par un HMS (His majesty ship). Sur fond de guerres napoléoniennes un affrontement d'hommes d'honneur et d'élégantes bordées tirées sur l'ennemi.).

Autour du film