Bande Annonce de SOUS DIX DRAPEAUXDécouvrez la bande Annonce de SOUS DIX DRAPEAUX sur FilmoTVhttp://
Duilio Coletti
Cecil ParkerCharles LaughtonJohn EricsonMylène DemongeotVan HeflinAlex NicolEleonora Rossi DragoFolco LulliLiam RedmondRalph TrumanGian Maria VolonteGrégoire AslanPeter Carsten

SOUS DIX DRAPEAUX

92 mn
voir la bande annonce

Réalisateur : Duilio Coletti, Carlo Lizzani (non Crédité).

Casting : Cecil Parker, Charles Laughton, John Ericson, Mylène Demongeot, Van Heflin, Alex Nicol, Eleonora Rossi Drago, Folco Lulli, Liam Redmond, Ralph Truman, Gian Maria Volonte, Grégoire Aslan. Peter Carsten

Synopsis : Pendant la Seconde Guerre mondiale. Afin d'approcher facilement les navires ennemis, le commandant Rogge, du navire allemand l'Atlantis, hisse le drapeau d'un pays neutre. Lorsqu'il arrive à portée de canon, il tire sans sommation mais s'efforce toujours de sauver les passagers. L'amiral Russell, de la sécurité de l'amirauté britannique doit découvrir l'identité du navire corsaire et le détruire...

Scénario : Duilio Coletti, Leonardo Bercovici, Ulrich Möhr, Vittoriano Petrilli.
Musique : Nino Rota.
Pays : Italie|Etats-Unis d'Amérique
Tags : Politique / Histoire, Bataille navale, Nazi, fasciste, franquiste, hitlérien, national-so, Soldats, 3 guerres, Guerre / Western.

Inclus danspassillimite
voir ce film

Déguisé en navire marchand, une unité de la Kriegsmarine sème la terreur parmi les cargos alliés. « Sous dix drapeaux » est donc un film de pirate des temps moderne, plus précisément pendant la seconde guerre mondiale.

Le film est inspiré de faits réels, et réalisé par Diulio Coletti, un metteur en scène italien. Les faits de guerre sont ponctués par la musique de Nino Rota et il a déboulé en salles en 1960, en plaine vogue - en pleine vague - devrais-je dire, de films sur la guerre des océans. « Les canons de Navarone » de John Lee Thompson, par exemple sortiront quelques mois plus tard.

On y voit Van Heflin dans le rôle du commandant allemand dur mais humain. Charles Laughton sanglé dans l’uniforme de l’amiral anglais. Et même dans un film d’homme il faut des dames, alors bienvenue à Mylène Demongeot et Eleonora Rossi Drago. Un Américain, un Anglais, une Française, une Italienne ça sent bon la production internationale. Sous dix drapeaux ou presque…

Pendant la seconde guerre mondiale la marine allemande en infériorité numérique face à la Royal Navy, n’eut d’autre stratégie que celle du harcèlement. Ce fut le cas avec les fameux U-Boots, les sous-marins évoqués par Wolfgang Petersen dans son chef d’œuvre « Das Boot » (1981). Mais aussi des cuirassés dits « de poches" qui écumaient les mers, on se souvient de « La bataille du Rio de la Plata » de Powell/Pressburger (1956). On rappellera encore le destin funèbre du super cuirassé le Bismarck dans le film « Coulez le Bismarck » de Lewis Gilbert en 1960.  Et puis il y eu les navires corsaires comme celui évoqué dans ce film.

« L’Atlantis » fut le plus prestigieux des corsaires allemands et son capitaine Bernhard Rogge reconnu comme un officier intègre par sa façon de traiter les prisonniers. Du coup l’épopée réelle de l’Atlantis constituait une bonne façon de remettre de l’honneur dans un camps qui en avait peu connu. Et de tourner un chouette film de bateau furtif.

Le film est une coproduction italo-américaine sous pavillon Dino de Laurentiis, inspiré du journal de bord du fameux officier devenu par la suite amiral dans la marine de la RFA. Il est réalisé par Duilio Coletti réalisateur italien discret mais d’une belle longévité qui réalisa essentiellement des films de genre. Il coréalisa « Les belles années » en 1948 avec de Sica et «La bataille pour Anzio » avec Edward Dmytryk en 1968. On raconte que Laughton arrivant sur le plateau se vit diriger par Coletti. L’acteur, hautain, répondit à ses instructions de jeu par des instructions sur l’endroit où placer la caméra. Après cela, d’après Mylène Demongeot, c’est Laughton qui prit le pouvoir sur le film. Sur un plateau comme dans un navire c’est toujours un problème quand on ne sait pas qui est, après Dieu, le seul maître à bord.

 
le contexte
  • Egalement interprété par
    Van Heflin
  • Pas si éloigné
    Pour revenir à la tradition des corsaires à voiles plutôt qu'à vapeur, ce magnifique film de traque dans tous les océans d'un vaisseau français fantôme poursuivi par un HMS (His majesty ship). Sur fond de guerres napoléoniennes un affrontement d'hommes d'honneur et d'élégantes bordées tirées sur l'ennemi.
  • Egalement realisé par
    Duilio Coletti
  • Dans le même genre
    Un cuirassé de poche allemand, l'Amiral Graf Spee écume l'océan Atlantique et décime les navires marchands alliés. La Royal Navy engage la poursuite jusque dans le Rio de la Plata, au large de l'Argentine. D'après la première bataille navale de la seconde guerre mondiale, un film de gros canons.
A voir également
Affiche du film LES AMANTS DU CAPRICORNE
Inclus danspassillimite
 
Affiche du film LES SORCIÈRES DE SALEM (VERSION RESTAURÉE)

à partir de

2.99
Inclus danspassillimite
 
Affiche du film LES PONTS DE TOKO-RI
Inclus danspassillimite
 
Affiche du film UN DE NOS AVIONS N EST PAS RENTRÉ
Inclus danspassillimite
 
FilmoTV vous recommande
Affiche du film UN HOMME PRESSÉ

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film LES CHATOUILLES

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film LES FILLES DU SOLEIL

à partir de

3.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film LES ENQUÊTES DU DÉPARTEMENT V : DOSSIER 64

à partir de

6.99
 
Affiche du film A STAR IS BORN

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film YETI & COMPAGNIE

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés