STRANGERS: PREY AT NIGHT

À partir de 2.99 € | -50% avec le Pass Illimité
Parce que c'est un slasher sans fioriture qui n'a qu'une ambition, le malaise et une statégie : vous faire sursauter.
Fantastique / Horreur - 2018 - Etats-Unis - 82 MIN - VM - HD - - 12 ans
Cindy et Mike se sont offert un road-trip à travers les Etats-Unis avec leur fille rebelle. Ils décident de passer la nuit dans un camping isolé afin se vivre ensemble les derniers jours de leurs vacances. Mais la famille devient vite le jouet de trois psychopathes masqués...
4.7 / 10
4.7 / 10
1 min avant1 min avant
2 min après2 min après
Les avis surSens Critique
Denis Parent
Denis Parent
CHRONIQUEUR

Amis du slasher, rien ne vous fait peur, vous êtes déjà morts mille fois. Mais laissez-moi pourtant vous proposer avec Strangers, prey at night (Etrangers, proie de la nuit) de vous redonner un petit frisson en révisant les codes du genre.

C’est donc l’histoire d’une famille : le papa, la maman, le garçon et la fille perturbée, qui débarquent dans un parc de mobil home. C’est désert, nulle part et en pleine nuit.

Trois super salauds masqués vont débarquer, les traquer et chercher à les trucider à l’arme blanche, bien sûr. Le film est sorti en 2018 et signé Johannes Roberts. Fermez les verrous cadenassez les fenêtres et priez, bande de proies.

 
Dans le même genre vous pouvez trouver LE VOYEUR DE MICHAEL POWELL (1960) (Un des premiers grands films sur le fétichisme de la mort. Le personnage principal, fasciné par l'image filme les femmes qu'il agresse. Le film de Powell, devenu un des favoris de la jeune génération hollywoodienne, Scorsese en particulier, influencera tous les slashers futurs.) ou encore CAMPING DE FABIEN ONTENIENTE (2006) (Du point de vue du personnage principal, joué par Gérard Lanvin, c'est presque une situation horrifique : se retrouver contre son gré et sa classe sociale, coincé dans un camping populaire. Une vision satirique de la France en vacances qui a eu un gros succès en son temps et offre quelques beaux numéros d'acteur.).

Réalisé par

Même réal

Même casting

Pas si éloigné