STUDIO 54 (DIRECTOR'S CUT)

1999
102 mn
Pour l'interprétation hors pair de Mike Myers.
Ce film n’est plus disponible
Shane est un jeune homme issu d'une famille modeste de la banlieue newyorkaise, bien décidé à réussir dans la vie. Pour ce faire, il décide de se rendre là où ça se passe, c'est-à-dire au Studio 54, la boîte de nuit la plus branchée au monde. Il ne recule devant rien et met à profit son physique avantageux pour approcher celles et ceux qui peuvent lui être utile pour son ascension...
Ce film n’est plus disponible
Drame
Etats-Unis
- 12 ans

1 min avant
2 min après
Les avis sens critique
Les + de filmo

Nous sommes à la toute fin des années soixante dix, à New York, période à laquelle s'ouvre le night-club Studio 54 amené à devenir emblématique de son époque et à drainer une faune composée des artistes et personnages les plus célèbres sur le plan mondial, avec une règle d'or tacite, énonçant que tous les excès sont permis. Shane, jeune garçon de dix neuf ans, issu d'un milieu modeste, rêve de gloire et de paillettes. Grâce à son physique de jeune premier, il tape dans l'œil du manager du lieu et réussit à s'y faire embaucher en tant que serveur. Le rêve de Shane se concrétise alors, sauf qu'une tout autre réalité se profile à l'horizon.

Réalisé par Mark Christopher dont ce film demeure le titre de gloire, d'abord en 1998, puis remonté en 2015 dans une version Director's cut rallongée de 44 minutes. Une rallonge cruciale et qui donne tout son sens au film si l’on sait que le studio Miramax qui le produisait, l’avait amputé de toutes les séquences laissant apparaitre la facette bisexuelle du personnage du jeune Shane, tout comme la scène du ménage à trois à laquelle Shane participe. L’aspect "prêt à tout pour arriver à ses fins" dudit personnage, se voyait également gommé dès qu’il s’agissait d’intentions criminelles. Cerise sur le gâteau, la lumière du film avait été retravaillée en postproduction, rendant l’éclairage de la boite de nuit aussi clair qu’une cuisine en plein jour, dixit le réalisateur Mark Christopher. Incongruité résolue dans la nouvelle version. Studio 54 Director’s Cut a par ailleurs, le grand mérite de mélanger savamment l'aspect documentaire avec la fiction pure. En effet, toutes les séquences se déroulant à l'intérieur du Studio 54 se veulent criantes de vérité plongeant le spectateur dans une reconstitution minutieusement documentée, afin cependant de raconter une fiction à son tour dotée d'une grande crédibilité.

Le film Studio 54 dans sa version initiale rencontra à sa sortie un accueil très mitigé aussi bien de la part des critiques que du public. Il fut néanmoins réhabilité lors de sa diffusion en cassettes VHS puis en DVD, réalisant des ventes monumentales et récoltant du coup des avis plus que favorables quant à sa réalisation, sa bande son et son interprétation. Ce succès donna plus tard au réalisateur Mark Christopher, l'idée de remonter son film lui ajoutant par la même occasion les fameuses 44 minutes en plus d’une narration en voix off enregistrée pour la nouvelle version  par l’acteur Ryan Phillippe près de vingt ans après qu’il eut joué le rôle de Shane devant la caméra.

 
Dans le même genre vous pouvez trouver NIGHT CALL (Ce film de Dan Gilroy dépeint également l'ambition démesurée d'un homme prêt à tout pour arriver à ses fins.) ou encore LES DERNIERS JOURS DU DISCO (L'action de ce film de Whit Stillman se déroule aussi dans l'univers des boîtes de nuit.).