Bande Annonce de SUBWAYDécouvrez la bande Annonce de SUBWAY sur FilmoTVhttp:////content.filmotv.fr/elts/programmes/4448/fond/4448_w_500.jpg
Luc Besson
Christophe LambertIsabelle AdjaniJean-Hughes AngladeMichel GalabruRichard BohringerJean BouiseJean RenoJean-Claude LecoqJean-Pierre BacriPierre-Ange Le PogamEric Serra

SUBWAY

98 mn

Note de SensCritique :

6.1 / 10
voir la bande annonce

Réalisateur : Luc Besson.

Casting : Christophe Lambert, Isabelle Adjani, Jean-Hughes Anglade, Michel Galabru, Richard Bohringer, Jean Bouise, Jean Reno, Jean-Claude Lecoq, Jean-Pierre Bacri, Pierre-Ange Le Pogam. Eric Serra

Synopsis : Après avoir volé à Helena des documents compromettants pour la faire chanter, Fred est poursuivi par quatre  gorilles en costume au volant d’une Mercédès. Après un accrochage, Fred trouve refuge dans le métro, où il sympathise avec les marginaux de tous poils qui y ont élu domicile. Bien que toujours poursuivi, Fred trouve le moyen de flirter avec Helena, de percer un coffre-fort, de voler un train, d’échapper à la police et de monter un groupe, en faisant appel aux musiciens qui jusqu’alors jouaient chacun dans leur coin…

Scénario : Alain Le Henry, Luc Besson, Marc Perrier, Pierre Jolivet, Sophie Schmit.
Musique : Eric Serra.
Pays : France
Tags : Policier / Suspense, Les plus pauvres, Une ville : Paris, Que fais la police ?, Sous terre.

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
voir ce film

En 1985, deux ans après Le denier combat, Luc Besson réalise son second long-métrage Subway. Le jeune réalisateur a seulement 25 ans, mais il a déjà compris certaines possibilités du cinéma qu’il utilise avec beaucoup plus d’imagination que beaucoup de ses aînés, surtout en France. 

Avec Subway, dont il a coécrit les dialogues et le scénario, il affirme ses bonnes intentions d’une façon très personnelle, où l’univers souterrain du métro parisien sert de  terrain de jeux pour les opposants de l’ordre établi. Cette rhétorique peut paraître un peu naïve, surtout avec le recul du temps, mais elle est compensée par une virtuosité technique encore intéressante aujourd’hui.  

Besson y affirme son style à venir, à base de mouvements de caméra vertigineux, amplifiés par un montage inventif. Et son obsession du cadrage centré sur le point de fuite témoigne d’une véritable pensée sur le cinéma, considéré comme un moyen délibéré d’échapper à la réalité. 

Luc Besson a obtenu de tourner Subway dans le métro et le RER, mais la RATP lui a imposé des horaires stricts, en dehors des heures de pointe: de 9 h à 16 h dans la journée et de 1 h à 5 h la nuit. Un représentant de la direction était en permanence sur les lieux, afin de vérifier que le film ne nuirait pas à l’image de la régie.  Du coup, Besson et son équipe ont été obligés de ruser pour mettre en scène certaines séquences violentes qui pouvaient montrer le métro sous un jour peu flatteur.

Le tournage, qui a duré dix-neuf semaines, s’est déroulé principalement à Auber et Opéra, même si de nombreuses autres stations ont servi de décor.

A l’origine, les rôles principaux devaient être interprétés par Sting et Charlotte Rampling. Les défections successives de l’un et de l’autre ont conduit Luc Besson à faire appel à Christophe Lambert ainsi qu'à Isabelle Adjani qu'il avait déjà dirigée pour le clip Pull marine. A ce moment, Greystoke n'était pas encore sorti, mais le succès du film à la fin de l’année 84 a fait de Christophe Lambert une star instantanée. Si bien que le public était bien préparé à l’arrivée de Subway au printemps 1985. Le premier jour du tournage, Christophe Lambert s’est ouvert le front en heurtant le pare-brise de sa voiture après avoir freiné brusquement. La cicatrice résultante a été gardée tout au long du film.

 Luc Besson apparaît brièvement dans le rôle d’un conducteur de RER, braqué par Richard Bohringer. La célèbre réplique « Police, menottes, prison » lors de l'arrestation de Jean-Hugues Anglade par Michel Galabru, est reprise dans  Polisse, le film de Maiwenn qui, rappelons-le, a été mariée à Besson.

Pour certaines séquences de patinage, Jean-Hugues Anglade était doublé par Thierry Penot, champion du monde de roller de vitesse.

Subway a reçu 11 nominations aux César 1986, et obtenu 3 prix : meilleur acteur pour Christophe Lambert, meilleur décor pour Alexandre Trauner et meilleur son pour Gérard Lamps. 

Métro

J'ai mis 7 et je sais pertinemment que ça va être du velours à défendre comme note. Je vais donc tricoter un morceau et garder mon argument massue, le truc qui va mettre tout le monde d'accord pour la fin. Moi, à la base, j'étais plutôt content que ça soit passé inaperçu ...

Lire la suite
7
DjeeVanCleef

Oui Bon Je Sais Besson Oui Bref.

Subway... J'me suis bien plu ! Christophe Lambert a une coupe non euclidienne, moi ça me fait rigoler. Adjani dans ses robes de soirée des années 80 est une espèce d'icône de l'horreur de la sus-nommée décennie et les dialogues sont à chier. Mais qu'est-ce que c'est ...

Lire la suite
7
Noa

It's only Mystery

Étrange ce film... Au premier visionnage, je me suis dit que... En fait je ne me suis rien dit du tout. Puis il m'a retravaillé... Et je l'ai revu. Et puis en fait, un poème, un vrai. Et puis des scènes d'une grande émotion, d'autres qui font sourire, et d'autres encore ...

Lire la suite
8
Bow
le contexte
A voir également
Affiche du film LA REINE MARGOT (VERSION RESTAURÉE)

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film LE GENDARME DE SAINT-TROPEZ

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film LÉON

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film AUX YEUX DE TOUS

à partir de

2.99
Inclus danspassillimite
 
En image
FilmoTV vous recommande
Affiche du film COMME DES BETES

à partir de

4.99
 
Affiche du film THE WAVE

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film DANS L OMBRE DE TEDDY RINER

à partir de

3.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film AMERICAN NIGHTMARE 3 : ELECTIONS

à partir de

4.99
 
Affiche du film INSAISISSABLES 2

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film LA TORTUE ROUGE

à partir de

3.99
-50%
pour les abonnés