SUITE FRANÇAISE

À partir de 7.99 €
Saul Dibb réussit a filmer sobrement les tourments exacerbés du coeur et la fureur des sentiments...
Drame - 2015 - Royaume-Uni|Canada|France - 103 MIN - VM - Tous publics
Durant l'été 1940, dans la demeure campagnarde de la famille Angellier, un officier allemand va venir bouleverser la longue attente de Lucile, dont le mari est retenu prisonnier. Dépassant l'hostilité naturelle envers l'occupant, la jeune femme va laisser parler son coeur, sous le regard d'aigle de la mère de son époux...

Réalisé par

6.4 / 10
1 min avant1 min avant
2 min après2 min après
Les avis surSens Critique
Stéphane Boudsocq
Stéphane Boudsocq
CHRONIQUEUR

C’est l’éternel débat des bons et des méchants. Du noir et du blanc. Suite française, le film de Saul Dibb que vous allez maintenant regarder, raconte une histoire qui est mainte fois arrivée durant la seconde guerre mondiale. Celle de la passion amoureuse entre une Française et un Allemand. L’idée n’est pas juger les actes des uns et des autres mais simplement de constater qu’à travers l’horreur nazie, de petits îlots d’amour ont pu surnager, quels que soient les rôles ou les nationalités de chacun. 

Durant le cruel été 1940, Lucile et sa belle-mère attendent dans leur propriété le retour d’un mari et d’un fils que l’Allemagne conquérante a fait prisonnier. Un bel officier de la Wehrmacht va venir s’installer sur place et ce qui pouvait arriver arrivera : Lucile va tomber amoureuse de Bruno, suscitant la désapprobation de tous. 

Michelle Williams, Mathias Schoenarts et Kristin-Scott Thomas vous entraînent dans le tourbillon de l’Histoire, où celle des cœurs croise celle des canons…

FILMOTV VOUS RECOMMANDE

Même casting

Pas si éloigné

Le contexte

Vue de la campagne, la Seconde guerre mondiale avait l'air moins rude. C'est oublier la force dévastatrice des sentiments ou des jeux d'enfants !

Saul Dibb

Tomber amoureuse de l'occupant : on connaît des milliers de cas semblables durant la Seconde guerre mondiale. Le cinéma revisité ces passions coupables avec le recul du temps...

DE ROUILLE ET D'OS

VOUS AIMEREZ PEUT-ETRE DANS LE PASS