SUPERDEEP

2020
111 mn
Un huis clos horrifique dans le cercle arctique qui flirte du côté de "The Thing"
Disponible à la carte à partir de 4.99 € | -50% pour les abonnés
1984. dans le cercle Arctique. Des scientifiques qui travaillent dans le laboratoire du puits de forage de Kola enregistrent des cris d'origine inconnue. Une équipe de recherches est envoyée au fond du puits, situé à 12 kilomètre sous la surface de la terre, pour découvrir l'origine de ses sons...
Disponible à la carte à partir de 4.99 € | -50% pour les abonnés
Fantastique / Horreur
Russie
Tous publics
VM - HD
1 min avant
2 min après
Les avis sens critique
Les + de filmo

Depuis les d'années 2010 et même un peu avant, le cinéma populaire russe se met à l'heure hollywoodienne en produisant des films de genre qui se vendent comme des petits pains (moelleux ?) dans le monde entier. Y compris des films fantastiques et d'horreur comme Evil Boy (un couple adopte un enfant diabolique), Mermaid, le lac des âmes perdues (un homme tombe amoureux d'une sirène douteuse), Trackman (des cambrioleurs confrontés à un psychopathe) et La légende de Vij (remake du magnifique Vij original de1967 où trois jeunes paysans passent la nuit dans une grange habitée par une sorcière ). Dans cet ordre d'esprit (frappeur), Superdeep revisite à sa façon le The Thing de John Carpenter mâtiné d'un peu d'Alien de Ridley Scott.

En 1984 (année stressante si on fie au roman totalitariste de George Orwell), un laboratoire secret initié par l'URSS et situé à 12 km de profondeur en plein centre du cercle arctique, laisse s'échapper des cris abominables Mais que se passe t il donc au fin fond de cet enfer présumé ? Pour s'en rendre compte, une équipe de soldats accompagné d'une jeune scientifique se rendent sur place (ou plutôt sous place) pour découvrir qu'un virus mutant a littéralement gangréné et les corps et les âmes des êtres humains travaillant dans ces profondeurs maudites.

Réalisé en 2020, Superdeep à le look d'un film d'horreur des années 80. Notamment pour ses effets de body horror à l'ancienne (avec maquillages latex et non en numérique) ou le virus transforme ses victimes en créatures mutantes proches de celles de The Thing de John Carpenter. Si la plupart des acteurs caricaturent leurs rôles de soldats ou de scientifiques, il n'en va pas de même pour l'actrice principale, l'excellente Milena Radulovic, qui réagit à l'horreur de la situation à la façon de Sigourney Weaver dans Alien.

 
Dans le même genre vous pouvez trouver THE BUNKER (Pendant la dernière guerre, des soldats allemands réfugiés dans un bunker font face à une présence mystérieuse. De l'horreur en lieu clos à la paranoïa constamment angoissante.) ou encore THE THING (Signé John Carpenter, un remake ultra-gore de "La chose d'un autre monde" qui reste toujours aussi impressionnant pour ses effets spéciaux horrifiques traumatisants).

FilmoTV vous recommande

Même casting

Pas si éloigné