SYLVIE ET LE FANTôME

1946
90 mn
Parce que le fantôme du titre, c'est Jacques Tati ( avant ses propres longs métrages)
Disponible à la carte à partir de 2.99 € | -50% pour les abonnés

Sylvie, qui va bientôt fêter ses 16 ans, est fascinée et secrètement amoureuse du fantôme d’Alain de Francigny, prétendant malheureux de sa grand-mère, mort par amour à l’âge de 20 ans et représenté par un tableau accroché à l’un des murs du vieux château délabré qu’elle occupe avec son père, un baron ruiné. Pour fêter l’anniversaire de Sylvie, mais à son grand...

Disponible à la carte à partir de 2.99 € | -50% pour les abonnés
Comédie
France
Tous publics
VF
1 min avant
2 min après
Les avis sens critique
Les + de filmo

Fils d’Edouard Autant, architecte dreyfusard, et de Louise Lara, sociétaire de la Comédie Française, Claude Autant-Lara, né en août 1903, réalisa un premier court métrage à l’âge de 20 ans, après avoir été décorateur et assistant réalisateur, notamment chez Marcel L’Herbier, Jean Renoir et René Clair. C’est en 1933 qu’il tournera son premier long métrage, Ciboulette, une opérette à succès qu’il adapte très librement en compagnie d’un certain Jacques Prévert.

Viendront ensuite plusieurs films coréalisés avec Maurice Lehmann, dont le fameux Fric-Frac, avec Fernandel, Arletty et Michel Simon. C’est en 1942, dans Lettres d’amour, qu’il dirigera pour la première fois Odette Joyeux, déjà vue, entre autres, chez Marc Allégret dans Lac aux dames et Entrée des artistes. En 1946, après le Mariage de Chiffon et Douce, il la retrouve une quatrième et dernière fois pour Sylvie et le fantôme.

A 30 ans légèrement passés, Odette Joyeux – déjà maman de Claude Brasseur (10 ans) – joue le rôle de la jeune Sylvie (16 ans), amoureuse du fantôme d’Alain de Francigny, prétendant malheureux de sa grand-mère, mort d’amour à 20 ans. Remplaçant Gérard Philipe, initialement prévu – et que le cinéaste retrouvera un an plus tard pour le Diable au corps –, c’est Jacques Tati (39 ans), deux ans avant Jour de fête, qui joue le rôle du fantôme. Il est quasi-inconnu et France Roche dans France-Soir orthographie son nom : T.A.T.Y ! A leurs côtés, vous reconnaîtrez : François Périer, Jean Desailly, Pierre Larquey, Julien Carette et quelques autres grands seconds rôles du cinéma français.

 
Dans le même genre vous pouvez trouver LE BARON FANTÔME (1943) (Odette Joyeux se retrouve (déjà), ici, face à un fantôme, celui du baron de Carol, alias Jean Cocteau.) ou encore L’AVENTURE DE MADAME MUIR (1947) (Lucy Muir (Gene Tierney) et sa fille Anna (Natalie Wood, 9 ans) emménagent dans une maison hantée par le défunt capitaine Gregg (Rex Harrison)...).

FilmoTV vous recommande

Même réal

Même casting

Pas si éloigné