Bande Annonce de TAKE SHELTERDécouvrez la bande Annonce de TAKE SHELTER sur FilmoTVhttp:////content.filmotv.fr/elts/programmes/7521/fond/7521_w_500.jpg
Jeff Nichols
Jessica ChastainKaty MixonMichael ShannonShea WhighamTova StewartBob MainesNatasha RandallRobert LongstreetRon KennardScott KnisleyHeather CaldwellJohn KloockSheila Hullihen

TAKE SHELTER

116 mn

Note de SensCritique :

7.2 / 10
voir la bande annonce

Réalisateur : Jeff Nichols.

Casting : Jessica Chastain, Katy Mixon, Michael Shannon, Shea Whigham, Tova Stewart, Bob Maines, Natasha Randall, Robert Longstreet, Ron Kennard, Scott Knisley, Heather Caldwell, John Kloock. Sheila Hullihen

Synopsis : Curtis LaForche vit avec sa femme Samantha et leur fillette de six ans Hannah, atteinte de surdité. Curtis qui travaille sur des chantiers de construction a des revenus modestes mais sa mutuelle de santé devrait pouvoir prendre en charge une opération pour la fillette. Curtis est sujet à des visions cauchemardesques, des images de tornades terrifiantes qui l'inquiètent de plus en plus et vont perturber la paisible vie de famille.

Scénario : Jeff Nichols.
Musique : David Wingo.
Pays : Etats-Unis d'Amérique
Tags : Drame, Policier / Suspense.

Film pas encore disponible

Grand Prix de la Semaine internationale de la critique au Festival de Cannes et du Grand prix du Festival du Cinéma américain de Deauville en 2011, TAKE SHELTER a reçu par ailleurs des dizaines de prix. Bien mérités. Son réalisateur, Jeff Nichols y retrouve Michael Shannon qu’il avait dirigé dans SHOTGUN STORIES, son premier film. Le comédien campe cette fois un homme obsédé par des visions apocalyptiques, des rêves terrifiants de tornades dévastatrices. Peu à peu, il s’enferme dans son obsession et entreprend de construire un abri pour y protéger sa femme, jouée par Jessica Chastain, et leur petite fille sourde.

Jeff Nichols souhaitait que le public ne soit jamais passif devant son oeuvre et il réussit parfaitement son coup. On ne cesse de s’interroger tout au long du récit, voire au-delà, pour savoir si son personnage a toute sa tête.

«J’ai tenté tout un tas de trucs, déclare le cinéaste, des trucs qui ne fonctionnent peut-être pas, mais j’ai toujours été animé par la volonté de secouer le spectateur. » Mission accomplie.

Si le premier souvenir cinématographique de Jeff Nichols est PALE RIDER de Clint Eastwood qu’il a vu à sept ans, le réalisateur a ensuite été marqué par MYSTERY TRAIN  de Jim Jarmush et RÊVES d’Akira Kurosawa qui lui ont ouvert des perspectives en montrant qu’on pouvait raconter des histoires au cinéma sans suivre une trame conventionnelle. Spielberg est également une influence majeure. Nichols aime particulièrement le regard sincère et précis qu’il porte sur les classes moyennes américaines. Il a d’ailleurs demandé aux décorateurs et aux responsables des effets spéciaux de TAKE SHELTER de revoir RENCONTRES DU TROISIÈME TYPE. La chambre de la fillette est ainsi calquée sur celle de ce film.

A la façon de SHINING, TAKE SHELTER multiplie les travellings très lents pour suggérer les forces obscures qui s’avancent peu à peu. Certains mouvements d’appareil ont même été ralentis en post-production. Le coeur du propos du film c’est un sentiment d’anxiété, la peur de perdre quelque chose. Quand Nichols a écrit le scénario, il était marié depuis un an et son premier film était plutôt bien accueilli. Quelque part, il avait enfin quelque chose à perdre et une angoisse a commencé à le saisir. Bush à la Maison Blanche, la crise économique, l’état du monde ont ajouté à son désarroi. Toutes ces inquiétudes se sont reportées sur le personnage de Curtis mais l’intrigue s’est resserrée sur une dimension plus intime, la peur de perdre sa famille, de ne plus pouvoir la protéger.

La fin de TAKE SHELTER n’a pas fini de faire débat. Après la projection au festival de Sundance, des spectateurs rendus furieux par la dernière séquence sont venus interroger le réalisateur : « C’est un rêve, c’est ça ? » et Nichols avoue qu’en toute sincérité il ne savait pas quoi leur répondre. Certes ce dénouement a été prévu pour être ambigu, mais au-delà du sens à donner, ce qui est important ici selon lui c’est la tonalité de ce moment et le fait que le personnage et sa femme soient sur la même longueur d’onde.

La pluie fait des claquettes.*

Il y a des film qui vous plaisent parce que le sens y est, parce que la forme y est. Surtout parce que vous y trouvez du sens, parce que ce qui s'y passe fait écho en vous, et que la forme vous sied. Parce que les films qui s'écoulent comme la vie, ça vous botte... Avec Take ...

Lire la suite
8
Kenshin

D'ores et déjà un classique

Si vous n'êtes pas contre une bonne dose de cinéma anxiogène, ou si vous aimez Terrence Malick, ou si vous frissonnez encore en vous remémorant le dernier plan de "Melancholia" (1), ou si vous êtes définitivement amoureux de Jessica Chastain... La liste des bonnes raisons ...

Lire la suite
9
takeshi29

The answer is growing with the wind

Quiconque a vu Take Shelter peut raisonnablement se poser la question : le revoir ne lui ôte-t-il pas une part majeure de sa puissance percutante ? La réponse permet de juger de la grandeur du film, qui dépasse largement les promesses d’un twist émoustillant : Take Shelter ...

Lire la suite
9
Sergent Pepper
le contexte
A voir également
Affiche du film MAN OF STEEL

à partir de

1.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film HAPPINESS THERAPY

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film MUD - SUR LES RIVES DU MISSISSIPPI

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film DRIVE

à partir de

2.99
Inclus danspassillimite
 
En image
FilmoTV vous recommande
Affiche du film COMME DES BETES

à partir de

4.99
 
Affiche du film THE WAVE

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film DANS L OMBRE DE TEDDY RINER

à partir de

3.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film AMERICAN NIGHTMARE 3 : ELECTIONS

à partir de

4.99
 
Affiche du film INSAISISSABLES 2

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film LA TORTUE ROUGE

à partir de

3.99
-50%
pour les abonnés