TAXI TÉHÉRAN

Disponible dans le Pass
Parce que Jafar Panahi réalise le film en dépit de l'interdiction de tourner qui lui est faite en Iran en 2010
2015 - Iran - 78 MIN - VM - HD - Tous publics
Interdit de tourner et de quitter son pays, le réalisateur Jafar Panahi se fait chauffeur de taxi pour mieux filmer la réalité iranienne à travers les témoignages de ses clients
6.8 / 10
6.8 / 10
1 min avant1 min avant
2 min après2 min après
Les avis surSens Critique
Véronique Le Bris
Véronique Le Bris
CHRONIQUEUR

Depuis mars 2010 et après plusieurs arrestations et courts séjours en prison, le réalisateur Jafar Panahi est interdit de réaliser des films et de quitter son pays : l’Iran. Qu’importe ! Il continue son activité et ce Taxi Teheran, qui date de 2015, est le troisième long métrage qu’il tourne au nez et à la barbe des autorités iraniennes. 

Pour déjouer les interdits, Jafar Panahi se fait chauffeur d’un taxi au toit de verre et discrètement équipé de trois caméras qui recueillent la parole des passagers. Qu’il s’agisse d’un voleur à la tire, d’une institutrice, d’un ancien voisin, de sa petite nièce ou d’une avocate, tous les clients démontent la société iranienne dans laquelle ils vivent. 

A eux tous, ces hommes et femmes font l’amer constat du peu de libertés individuelles qui sont les leurs et du régime terriblement répressif et hypocrite dans lequel ils évoluent. Ce qui les pousse, comme Jafar Panahi, à s’arranger constamment avec les interdits. 

 
Dans le même genre vous pouvez trouver TAXI DRIVER (Parce qu'à travers les rencontres d'un chauffeur de taxi, la ville de New York et la manière d'y vivre se dessinent) ou encore LA SÉPARATION (A travers un divorce apparaît une autre analyse de la difficulté de vivre aujourd'hui en Iran).

Réalisé par

Pas si éloigné