TENDRES SOUVENIRS (D'UNE BOUCHE GOURMANDE)

Bientôt disponible
Parce que tout film"pour adulte" gagne à être tourné à Honfleur
Adulte - 1980 - France - 80 MIN - interdit aux moins de 18 ans
Charlotte est soubrette et amoureuse de son patron, le docteur Mario. Hélas pour elle, il se fiance avec Claudia. Charlotte se lamente sur son sort d'autant qu'elle a surpris Claudia dans les bras de Jean-Paul, son amant. Mario doit partir en mission au Zaïre pour un an. Claudia promet de l'attendre. En fait, peu après son départ, Claudia épouse Jean-Paul. grâce à son amie postière, Charlotte intercepte les lettres d'amour envoyées par Mario à Claudia et y répond à la place de celle-ci. Ainsi, Mario se croit toujours attendu par une épouse modèle et aimante. A son retour, il découvre la vérité. Mais l'amour de Charlotte l'emporte sur ses regrets. Le couple, enfin, s'enlace au bord de la mer.

Réalisé par

Pas encore disponible
1MNavant
2MNaprès
Christophe Bier
Christophe Bier
CHRONIQUEUR
Tendres souvenirs d'une bouche gourmande est un porno écrit avec soin par Michel Antony qui n'est autre que Michel Caputo, le cinéaste maison des productions Jean-François Davy. S'il nous gratifie de promenades sur la jetée, de paysages champêtres et de vols de mouettes, trop heureux de bénéficier enfin d'un décor extérieur comme Honfleur, composant même quelques images hamiltonées, la pornographie garde ses prérogatives, s'imposant dans sept séquences. Parmi celles-ci, notons les étreintes saphiques entre Helen Shirley et Laura Clair, laquelle garde son uniforme des postes ou encore les débauches africaines entre le héros parti en mission dans une brousse habilement reconstituée et ses deux infirmières gagnées par le climat tropical. Tout l'intérêt du film est dans la confrontation permanente du hard avec une intrigue digne d'un roman sentimental. Entre la franchise explicite des jeux sexuels et l'eau de rose de l'intrigue, ces Tendres souvenirs fusionnent les fantasmes féminins de la presse de cœur avec ceux du cinéma porno destiné aux hommes. Le résultat est des plus cohérents, tendant peut-être à démontrer que le roman sentimental serait l'équivalent féminin de la pornographie masculine. Passant avec aisance de l'un à l'autre, puis des uns aux autres, Helen Shirley est à la fois une soubrette fleur bleue, secrètement amoureuse de son beau patron, tout droit sortie d'un roman-photo et une hardeuse émérite, se masturbant furieusement contre le manche d'un balai et un sèche-linge, la peau perlée de transpiration.

Tags

Contexte

Michel Caputo

DANS LA BOUCHE DE SOPHIE

Vous aimerez peut-être dans le Pass Illimité