Bande Annonce de THE AMERICANDécouvrez la bande Annonce de THE AMERICAN sur FilmoTVhttp:////content.filmotv.fr/elts/programmes/2339/fond/2339_w_500.jpg
Anton Corbijn
George ClooneyPaolo BonacelliThekla ReutenViolante Placido

THE AMERICAN

101 mn

Note de SensCritique :

5.5 / 10
voir la bande annonce

Réalisateur : Anton Corbijn.

Casting : George Clooney, Paolo Bonacelli, Thekla Reuten. Violante Placido

Synopsis : Jack est un tueur à gages. Toujours en alerte, il n’a aucune attache et surtout pas de sentiments. Quand une mission tourne mal et lui coûte la vie de la femme qu’il aime, il se fait la promesse que son prochain contrat sera le dernier.

Scénario : Rowan Joffe.
Musique : Herbert Grönemeyer.
Pays : Etats-Unis d'Amérique
Tags : Policier / Suspense, Drame, Cadavre au détail, Festival de Sundance.

à partir de

7.99
voir ce film

Photographe spécialisé dans les portraits de musiciens, clippeur génial (on lui doit les meilleurs clips de Dépêche Mode et U2), Anton Corbijn avait fait une entrée remarquée dans le cinéma avec Control, biopic en noir et gris d’Ian Curtis, le leader mélancolique de Joy Division. Avec The American, on change de partition : adapté du roman noir de Martin Booth, le film raconte l’histoire d’un tueur en bout de course, doublé par ses employeurs, exilé en Italie et bien décidé à récupérer ses points retraites.

Déjà vu ? C'est précisément ce qui a dû plaire à Corbijn : s'approprier des clichés pour les détourner, jouer avec les codes du film noir pour trousser un film diaboliquement lent et tordu. Les cinéphiles s’amuseront à reconnaître les échos de Quand la ville dort de Huston, de Conversation Secrète de Coppola ou la violence froide des films d’Aldrich. Dans ce contexte, qui d’autre que George Clooney et sa classe "forties" pouvait incarner ce tueur fatigué qui ne cherche plus que la rédemption ? Qui d’autre que George Clooney pouvait être à la fois dans la pure séduction et la violence meurtrière ? Franchement, qui d’autre ?

Ca ne vous aura pas échappé : The American est un thriller atmosphérique, un polar au rythme lent voire, lâchons le mot, existentiel. Plus que les fusillades et les rebondissements inhérents au genre, ce qui intéresse Anton Corbijn c’est de laisser infuser les situations et les sentiments de son killer. Comme dans cette scène étrange (et presque déplacée par sa longueur dans un film hollywoodien) où le beau George démonte un fusil à lunettes sur fond de pique-nique. Le contraste entre le décor bucolique et la violence de l’arme, entre la froideur de l’objet et la délectation du geste devient un moment d’une troublante sensualité.

On reconnaît bien là le style Corbijn. Si son film cite les classiques du genre, s’il a lui-même reconnu s’être inspiré des westerns seventies, sa sensibilité le porte plus vers le cinéma mutique d’Antonionni ou des Dardenne. Ou mieux, vers les grands films de Wim Wenders. Car comme les chef d’œuvre du cinéaste allemand, The American témoigne en fait du désarroi du monde moderne. Son cinéma des temps mort et de la transparence, fait d’errances et d’incommunicabilités, de recherche d’identité et d’appels de fiction (comme on parle d’appels d’air) n’a finalement qu’un seul but : emmener son spectateur dans un voyage initiatique, où se croisent cinéphilie et solitude.  

C’est le moment de mentionner l’extraordinaire direction d’acteur de Corbijn : dans le rôle d’un homme usé, le visage fermé, parfois violent et coléreux, George Clooney trouve ici son rôle le plus dramatique. Le plus intense aussi. C’est simple : on a l'impression qu'il est déjà mort intérieurement. Rarement l’acteur aura porté un personnage à ce degré d’incandescence. Concentrée sur ses gestes, presque pointilliste, la mise en scène lui permet d’explorer des horizons de jeu qu’il semble découvrir. Clooney joue la mort d’un personnage mais renaît vraiment en tant qu’acteur avec cet ami American….

Le meilleur film que j'ai vu cette année, que j'ai revu et encore plus aimé, que j'ai encore envie de revoir parce que je sais que c'est le genre de films dont il faut profiter au cinéma, à la maison, ce sera pas pareil. C'est un rythme, une certaine lenteur ou langueur qui ...

Lire la suite
10
bossnigger

Le bon, les Abruzzes et le truand

Clooney était déjà venu faire un tour en Italie pour Nespresso et les 12 d'Ocean, du coup angoisse au moment des bandes annonces. En fait, plus de peur que de mal. Plusieurs bons points : un scénario qui se tient à peu près (c'est pas si courant de nos jours), George Clooney ...

Lire la suite
7
Pruneau

Corbijn sublime les clichés

Genre : L'ami américain Control, biopic du leader de Joy Division, Ian Curtis, était une bonne surprise. The American, du même Anton Corbijn, en est une excellente. George Clooney y incarne Jack, tueur à gages brillant au crépuscule de sa carrière. Il convient d'évacuer ...

Lire la suite
9
Soniclee
A voir également
Affiche du film MICHAEL CLAYTON

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film OCEAN S 12

à partir de

1.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film LES AMANTS DU TEXAS

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film LE RÔDEUR

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
FilmoTV vous recommande
Affiche du film COMME DES BETES

à partir de

4.99
 
Affiche du film THE WAVE

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film DANS L OMBRE DE TEDDY RINER

à partir de

3.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film AMERICAN NIGHTMARE 3 : ELECTIONS

à partir de

4.99
 
Affiche du film INSAISISSABLES 2

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film LA TORTUE ROUGE

à partir de

3.99
-50%
pour les abonnés