THE BLUES : THE DEVIL'S FIRE

2003
89 mn
Ce film n’est plus disponible
Un jeune garçon est envoyé chez son oncle qui entreprend de lui raconter comment il est devenu un grand amateur de blues. Pour lui cette musique correspond à un mode de vie, une vie dissolue de préférence, centrée sur le plaisir et l'alcool. Il évoque parallèlement quelques grandes figures de musiciens...
Ce film n’est plus disponible
Documentaire
Etats-Unis
Tous publics

1 min avant
2 min après
Les + de filmo
The Devil's fire fait partie de cette série de documentaires lancés par Martin Scorsese sur le blues. L'amour que porte le réalisateur de Taxi driver aux différentes formes de musique populaire n'est plus à démontrer, et la sortie de son dernier film consacré aux Rolling Stones, Shine a light en apporte une preuve supplémentaire. Scorsese a lui-même signé l'un des volets de la série, s'intéressant plus particulièrement aux racines africaines du blues du delta du Mississippi. Et il a offert à d'autres cinéastes, parmi lesquels Clint Eastwood, autre fan de musique bien connu, de réaliser les autres. C'est à Charles Burnett qu'a échu ce Devil's fire. Ce dernier étant par ailleurs le seul artiste noir du lot. Faut-il y voir un lien de cause à effet, mais force est de constater que le film possède une forme qui lui est propre, le cinéaste ayant choisi d'introduire un zeste de fiction dans son documentaire. En donnant vie à un jeune adolescent qui rend visite à son oncle. Or ce dernier est un fou de blues, qui se fait un devoir d'expliquer les tenants et les aboutissants de sa musique à son neveu. Il en profite pour faire passer un message essentiel : le blues est une musique du diable, opposée au gospel qui lui est tourné vers Dieu. Mais le diable a bien des séductions, et la musique est encore plus belle quand on l'associe au plaisir, celui des femmes, du jeu et de l'alcool... Un argument que l'on peut difficilement réfuter...

 
Dans le même genre vous pouvez trouver DU MALI AU MISSISSIPPI ou encore THE SOUL OF A MAN .