THE GREEN INFERNO

2013
97 mn
Parce que les péruviens ont accepté d'être dans le film après avoir vu Cannibal Holocaust!
À la carte à partir de 2.99 € | -50% pour les abonnés
Des étudiants écologistes américains idéalistes sont emmenés par leur leader jusqu'au coeur du Pérou pour une opération de communication-choc contre les promoteurs qui déforestent l'Amazonie de manière brutale. Satisfaits de leur opposition musclée à la milice armée des promoteurs, ils repartent pour New York. Un crash d'avion plus tard, qui décime quelques vaillants militants, les...
À la carte à partir de 2.99 € | -50% pour les abonnés
Fantastique / Horreur
Etats-Unis
- 16 ans
VM - HD

1 min avant
2 min après
Les avis sens critique
Les + de filmo

Emmené par son jeune leader déterminé, un petit groupe d’étudiants américains écologistes se rend en commando au Pérou pour s’opposer à la déforestation de l’Amazonie. Après un coup d’éclat éprouvant, leur avion s’écrase dans la jungle où un danger les attend, autrement plus terrifiant que la milice armée des affreux promoteurs.

C’est alors, à la moitié du métrage, que le récit bascule dans le gore le plus viscéral. Produit, écrit et réalisé par Eli Roth, dont on connaît l’amour pour le cinéma de genre italien, The Green Inferno est un hommage revendiqué à ses films de cannibales, sous-genre controversé des années 1970-80 qui connut son acmé avec le Cannibal Holocaust de Ruggero Deaodato.

Comme la saga d’Hostel du même Eli Roth, la débauche époustouflante des effets gore surpasse les modèles et sert une satire féroce du monde moderne et de ses jeunes représentants. Avec Hostel, il dépeçait l’étudiant américain de base parti faire la bringue en Europe. Au cœur de The Green Inferno, il met à nu, muscles écorchés et tripailles à l’air, l’ignominie des bons sentiments et l’inconscience crasse d’une poignée d’activistes écologistes. Eli Roth est le grand pourfendeur de la jeunesse américaine dont la morale fière et béate triomphe toujours dans les blockbusters. Le réalisme saignant du crash de l’avion, tuant net quelques membres du groupe, n’est qu’un hors-d’œuvre au festin féroce qui suit.

 
Dans le même genre vous pouvez trouver CANNIBAL HOLOCAUST (C'est tout simplement le titre fondateur qui a inspiré Eli Roth pour The Green Inferno.) ou encore LA MONTAGNE DU DIEU CANNIBALE (Film d'aventures exotiques de Sergio Martino, avec Ursula Andress, elle aussi aux prises avec des cannibales. Le film a certainement aussi inspiré Eli Roth pour le thème de la femme occidentale au milieu des cannibales.).

FilmoTV vous recommande

Même réal

Même casting

Pas si éloigné