Bande Annonce de THE LAST SONDécouvrez la bande Annonce de THE LAST SON sur FilmoTVhttp:////content.filmotv.fr/elts/programmes/3224/fond/3224_w_500.jpg
Agnès Merlet
Harry TreadawayLesley ConroyRachel Hurd-WoodStuart GrahamTom CollinsCalem MartinDiarmuid O'DwyerDónal HaugheyNiamh ShawSusan Lynch

THE LAST SON

89 mn

Note de SensCritique :

5.4 / 10
voir la bande annonce

Réalisateur : Agnès Merlet.

Casting : Harry Treadaway, Lesley Conroy, Rachel Hurd-Wood, Stuart Graham, Tom Collins, Calem Martin, Diarmuid O'Dwyer, Dónal Haughey, Niamh Shaw. Susan Lynch

Synopsis : Depuis des générations, la famille Furlong est victime d'une malédiction : l’aîné de chaque génération se retrouve doté doté d'un pouvoir hors du commun. Des fois pour le meilleur, mais surtout pour le pire. James, le dernier de cette lignée découvre le sien suite à la mort accidentelle de son père et sa grand-mère. Hanté par ce mal mystérieux, il part se cacher dans la forêt pour ne plus nuire à ses proches. Un jour, Mae, une adolescente révoltée qui pense être atteinte d’un mal incurable, se retrouve dans cette forêt et tombe amoureuse de James.

Scénario : Nick Vincent Murphy.
Pays : France | Irlande
Tags : Fantastique / Horreur, Sales gamins, Promenons-nous dans les bois, Adolescents rebelles.

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
voir ce film

Agnès Merlet devrait elle être comptabilisée dans la nouvelle génération des réalisateurs français spécialisé dans le fantastique ? Oui et non, en fait, puisqu’elle pratique un cinéma étrange, certes, mais nettement plus sensitif que frontal. Ainsi, trois ans après son étrange et fascinant Dorothy qui tentait de faire un lien entre l’occulte et la psychiatrie tout en flirtant avec les confins du rationnel voilà qu’elle donne de nouveau dans l’ambiance rêveuse et éthérée avec The Last Son alias Hideaways, curieuse production tourné en Irlande. On y suit les amours contrariés entre une adolescente révoltée et un garçon de son âge doté d’un pouvoir si malfaisant qu’il est obligé de se réfugier dans la forêt pour ne pas faire de mal à ses proches. 

Traité à la manière d’un conte - comme si Luis Bunuel filmait les écrits de Lewis Carroll - The Last Son n’a pas peur de jouer la carte du merveilleux outrancier tel que le pratiquait un certain cinéma français des années 40/50. Revendiquant sa naïveté à travers des images très picturales à base de séquences et de plans à la poésie presque surannée (des fleurs qui se fanent en accéléré) ou symboliques (les magnifiques paysages campagnards se siamoisant aux états d’âme des deux personnages), The Last Son semble être sortit d’un autre temps ou d’une autre dimension. Comme si une tranche de vie amoureuse semblait s’être échappée en même temps du paradis et des enfers…    

Quatre films en 18 ans ! Tel est le parcours d'Agnès Merlet derrière la caméra entre 1993 et 2011. Avant de signer en l’espace de trois ans deux films oniriques avec Dorothy et The Last Son, Merlet avait débuté sa carrière de réalisatrice avec deux autres pellicules nettement plus ancrées dans le réel. A savoir le Fils du requin, drame social inspiré d’un fait divers ou deux gamins de dix ans tentent de survivre sans l’aide d’adultes et Artemisia, semi biopic sur la rencontre entre une jeune femme de 17 ans et le peintre  Orzio dans l’Italie du 17e siècle. Mais si il y a un point commun dans sa filmographie, c’est bien le travail sur l’image qui lui permet de donner un point de vue poétique sur le monde. Ou, du moins, sur son monde à elle. 

Tout ça parce que, selon ses dires, elle s’est amplement nourrie de cinéma expérimental durant ses études aux Beaux Arts. Epoque ou elle réalisait elle même des films expérimentaux qui flirtaient déjà avec cet univers étrange et poétique qui semble être devenue depuis quelque temps sa principale identité filmique. Tourné au printemps dans une forêt privée de la campagne irlandaise, The Last Son devait évoquer pour elle un mix entre le Sleepy Hollow de Tim Burton et le Stalker de Tarkovski. Soit un mélange entre le fantastique populaire et le fantastique plus auteurisant.

Le Miracle de l'Amour,

The Last Son - La Malédiction ou Hideaways, relate l'histoire d'un garçon né avec une particularité qui va l'amener à vivre en ermite, loin de toute civilisation. Un jour, une rencontre fortuite va balayer petit à petit sa morosité et faire de lui un être différent empli ...

Lire la suite
7
Anomaly

Un Twilight anti-neuneu

Agnès Merlet m'avait déjà charmé avec son étrange Dorothy la voici qu'elle récidive avec The Last Son, la malédiction un film poétique qui raconte l'histoire du dernier fils d'une famille dont seuls les hommes possèdent un don particuliers mais maudit. Le début sur l'enfance ...

Lire la suite
8
AMCHI

Love Story

Agnès Merlet tourne peu mais bien. Avec seulement quatre films en dix-huit ans, Agnès Merlet a quand même pris le temps de livrer quatre films marquants et trés forts. Même si mon goût pour le cinéma de genre, me pousse à lui préférer Dorothy au lieu d'Artemisia, ses ...

Lire la suite
8
Passioncinéma
le contexte
A voir également
Affiche du film SHADOW DANCER

à partir de

2.99
Inclus danspassillimite
 
Affiche du film LA TAUPE

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film DOROTHY

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film LES RÉVOLTÉS DE L AN 2000

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
En image
FilmoTV vous recommande
Affiche du film COMME DES BETES

à partir de

4.99
 
Affiche du film THE WAVE

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film DANS L OMBRE DE TEDDY RINER

à partir de

3.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film AMERICAN NIGHTMARE 3 : ELECTIONS

à partir de

4.99
 
Affiche du film INSAISISSABLES 2

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film LA TORTUE ROUGE

à partir de

3.99
-50%
pour les abonnés