THE NIGHTINGALE

À partir de 4.99 € | -50% avec le Pass Illimité (sous conditions)
Un revenge movie émouvant et brutal dans les magnifiques paysages sauvages de Tasmanie.
Fantastique / Horreur - 2019 - Australie - 131 MIN - VM - HD - interdit aux moins de 16 ans
1825, Australie. Clare, une jeune bagnarde irlandaise, va bientôt pouvoir vivre librement auprès de son mari et de son bébé. Mais son officier de tutelle n'en a pas fini avec elle: rossée et laissée pour morte, Clare assiste impuissante au massacre de sa famille par des soldats. A son réveil, elle se lance à leur poursuite au travers des terres vierges de Tasmanie.
7 / 10
7 / 10
1 min avant1 min avant
2 min après2 min après
Les avis surSens Critique
Christophe Lemaire
Christophe Lemaire
CHRONIQUEUR

En 1825, alors que l'Australie est sous domination anglaise depuis 37 ans, une irlandaise prénommée Clare, rejoint son mari après avoir purgé une peine de prison. Obsédée par la jeune femme, Hawkins, son officier de tutelle, assistée par des soldats britanniques, la  viole, la frappe et tue son bébé et son mari. Laissé pour morte et devenue à moitié folle, celle ci se met à pourchasser, avec l'aide d''un  guide aborigène, ses agresseurs à à travers l'immensité des terres vierges de Tasmanie. Et sa vengeance sera terrible. 

Le deuxième long métrage de Jennifer Kent a été projeté avec succès dans de multiples festivals en Italie, Australie, Israel, Nouvelle Zélande, Etats Unis, Suède, Pologne et en France en avant première au formidable Hallucinations Collectives de Lyon. Pourtant, dans la foulée, The Nightingale n'est sortit quand dans quelques circuits de salles très limités à travers le monde et directement en V.O.D au Canada et en France. La raison tient probablement au caractère violent et jusqu'au boutiste du film. 

En effet, en racontant le parcours terriblement vengeresque de cette femme à la vie brisée, The Nightingale y va franco dans la violence sèche et radicale ou tabassage, infanticide et coups de fusil rythme un récit dénonçant un régime colonialiste et la domination de l'homme par la violence. Contemplatif et brutal, tribal et émouvant, féministe et pulsionnel voire même des fois contemplatif (les magnifiques paysages boisés de Tasmanie), The Nightingale prend littéralement aux tripes.

 
Dans le même genre vous pouvez trouver THE FINAL TERROR (Tourné en 1981 et inspiré par le succès du premier "Vendredi 13", un slasher basique (un tueur élimine ses victimes dans la forêt) qui marque les débuts à l'écran de Darry Hannah et Rachel Ward, deux actrices emblématiques des années 80) ou encore OEIL POUR OEIL (Plus connu sous ses deux titre originaux ("The Day of the Woman" et "I Spit on your grave"), un classique ultra brutal du Rape et Revenge ou une femme se venge des trois agresseurs qui ont abusés d'elle.).

Réalisé par

Même réal

Même casting

Pas si éloigné