THE THEATRE BIZARRE

À partir de 2.99 € | -50% avec le Pass Illimité (sous conditions)
Dans le pur esprit des spectacles de théâtre de Grand Guignol, voici un film d'horreur à sketches.
Fantastique / Horreur - 2012 - Canada|Etats-Unis d'Amérique - 109 MIN - VM - interdit aux moins de 16 ans
Un étrange automate errant sur la scène d'un théâtre poussiéreux est le point de liaison de six histoires étranges, cauchemardesques et paranoïaques  sur fond de sorcellerie, de rivalité amoureuse, d'accident de laroute, d'infidélité conjugale, de déboires sanglants d'une tueuse en série et de malbouffe.
5.5 / 10
1 min avant1 min avant
2 min après2 min après
Les avis surSens Critique
Christophe Lemaire
Christophe Lemaire
CHRONIQUEUR

Sacré pari que celui que celui de faire renaître le cinéma d’horreur à sketches tel que le pratiquait la société anglaise Amicus dans les années 60/70 à coups de Train des Epouvantes, Histoires d’outre-Tombe  et autre Jardin des Tortures. Initié par des français entrés en coproduction  avec le Canada, The Theatre Bizarre réunit sept cinéastes bien barrés  (en majorité européens) pour six  histoires anormales ayant pour fil rouge un étrange monsieur Loyal qui déambule sur une scène, tel un pantin désarticulé…
Des vacanciers face à une sorcière, une femme qui se venge de son mari infidèle, un couple obsédé par la bouffe, un accident de la route qui dérive dans une univers pataphysique, un couple qui se chamaille …  les histoires navigue, selon les esprits torturés de leurs auteurs/réalisateurs, entre la mélancolie profonde, l’hommage au cinéma d’horreur gothique d’antan et les univers à la Twilight Zone. Le tout saupoudré de surprenantes envolées gore rappelant le cinéma d’horreur des années  80.

Les réalisateurs, tous rodés  au cinéma bizarre, laissent donc libre court à leur imagination débordante.   Que ce soit, par exemple  Tom Savini, connu pour avoir maquillé les morts vivants du Zombie d'Argento/Roméo, Douglas Buck, réputé pour son remake de Sisters de Brian de Palma ou encore  - et surtout -  Karim Hussain, chef opérateur et réalisateur  canadien, responsable du segment le plus traumatisant où une serial killeuse extrait le souvenir de ses victimes à l’aide d’une seringue. Un sketch qui provoqua d’ailleurs quelques évanouissements mérités dans les festivals où il fut projeté.

FILMOTV VOUS RECOMMANDE

Même casting

Pas si éloigné

Le contexte

Datant des années 70, un excellent film fantastique anglais à sketches inspiré de BD d'horreurs américaines des années 5O.

Karim Hussain

Un sympathique hommage fétichiste à la série B d'horreur américaine et aux giallos italiens des années 70

CHAIR POUR FRANKENSTEIN

VOUS AIMEREZ PEUT-ETRE DANS LE PASS