THE THING

1982
104 mn
Inclus dans l’abonnement

1982
104 mn
Parce qu'il fallu presque un an à Kurt Russell pour se laisser pousser la barbe du film
Antarctique, au début de l'hiver. L'équipe d'une station polaire américaine est réveillée par un hélicoptère pourchassant inexplicablement un chien. Il est recueilli sans savoir qu'il cache un extraterrestre capable de s'emparer de toute formes vivante et de les imiter physiquement à la perfection. La créature commence à s'attaquer aux scientifiques et les décimer un à un... 
Inclus dans l’abonnement
Fantastique / Horreur
Etats-Unis
- 12 ans
VM - HD

1 min avant
2 min après
Les avis sens critique
Les + de filmo

The thing est un cas particulier dans la filmographie de John Carpenter.  C’est le premier film du réalisateur d’Halloween pour une major hollywoodienne en l’occurrence Universal, mais aussi le premier dont il n’écrit pas le scénario (Bill Lancaster, le fils de Burt s’en chargera) ni la musique (signée Ennio Morricone). Et… premier énorme échec pour Carpenter.

Massacré par la critique américaine de l’époque, qui parlera entre autre de film digne "d’un sac à vomi" ou de "quintessence de la stupidité des années 80", The thing reste pourtant un des films d’horreur les plus marquants de cette décennie. Ne serait-ce que pour avoir parfaitement incarné la paranoïa qui subsistait dans une période de fin de guerre froide. Celle la-même qui régnait en 1951, à la sortie de La chose d’un autre monde, le classique de SF de Christian Nyby et Howard Hawks, dont The thing est une mise à jour plus qu’un remake.

Le dispositif est le même : un groupe de scientifiques coincés dans une station polaire face à une créature extraterrestre belliqueuse mais Carpenter élague la lourde métaphore anticommuniste d’alors pour se concentrer sur un huis clos. Ou faire d’un alien que l’on ne verra jamais à l’écran, une sorte du virus du mal qui se propage à travers les corps.

Précurseur dans ses exceptionnels effets spéciaux, véritable parade gore baroque, The thing garde cependant un côté à l’ancienne en conservant l’ADN du cinéma d’Hawks, en se concentrant avant tout sur les personnages. Une combinaison parfaite de tension et de psychologie qui l’inscrit, aux côtés des Dents de la mer ou d’Alien, dans la lignée des meilleurs films de monstres américains : ceux où l’on ne sait plus qui de l’homme ou de la créature est le plus néfaste.

 
Dans le même genre vous pouvez trouver LA CRÉATURE D'UN AUTRE MONDE (Le film de Christian Nyby et Howard Hawks a servi d'inspiration à celui de John Carpenter) ou encore THE HIDDEN (Cette série B de SF reprend le même principe que The Thing : un extraterrestre, traqué par des policiers terriens et aliens, peut prendre temporairement la forme de n'importe quel humain.).

FilmoTV vous recommande

Même casting

Pas si éloigné

Autour du film