THIS MEANS MORE

Pour rappeller que 96 personnes trouvèrent la mort dans le stade d'Hillsborough en 1989
Documentaire - 2020 - France - 21 MIN - VO - Tous publics

Des supporters du Liverpool FC racontent la catastrophe de Hillsborough en 1989. Quatre-vingt-seize personnes ont perdu la vie dans ce stade de Sheffield après un mouvement de foule. Le drame a provoqué un choc et une prise de consience : c’est à partir de cette date que l’on va installer des sièges dans stades, pour que les supporters soient assis, et la foule plus facilement...

6.4 / 10
6.4 / 10
1 min avant1 min avant
Stéphane Kahn
Stéphane Kahn
CHRONIQUEUR

Primé à Cinémas du réel en 2020, This Means More est un documentaire sur une tragédie en même temps qu’un essai plastique passionnant sur la manière dont l’architecture des stades a profondément modifié le rapport des sociétés au football. En mêlant modélisations 3D, simulations de mouvements de foule et témoignages de supporters liverpudiens rescapés du drame de Hillsborough en 1989, le film de Nicolas Gourault est avant tout une réflexion politique sur la manière dont un sport populaire fut peu à peu confisqué au prolétariat anglais, le public s’embourgeoisant peu à peu, tandis que les places toutes assises – et chèrement vendues – fleurissaient dans les gradins.

Plus subjectivement, on ajoutera qu’avec de tout autres moyens et en privilégiant le constat objectif plutôt que l’émotion, le film résonnera aussi, pour qui l’a lu, avec Dans la foule, le roman puissant que Laurent Mauvignier consacra il y a quelques années à un drame sportif tristement similaire, celui du stade du Heysel, en 1985.

 
Dans le même genre vous pouvez trouver NEFTA FOOTBALL CLUB (Parce que ce court métrage français, également consacré au football, a été nommé aux Césars et aux Oscars en 2020. Il se déroule dans un village tunisien, avec des enfants passionnés de foot.) ou encore LE SEIGNEUR DES ANNEAUX : LA COMMUNAUTÉ DE L'ANNEAU (Parce que l'épopée de Peter Jackson fut pionnière dans le développement de foules numériques : le logiciel Massive, qui permet de créer des figurants numériques, a été développé pour le film.).

Réalisé par

Pas si éloigné