TIRE A PART

Disponible dans le Pass Illimité
Parce que Bernard Rapp y faisait ses débuts de réalisateurs.
Drame - 1997 - France - 81 MIN - VF - Tous publics
Un éditeur anglais ayant pignon sur rue découvre le dernier manuscrit d'un écrivain de ses amis. Et s'il est séduit pas l'intelligence et le talent du texte il est troublé puis épouvanté par ce qu'il lit. Le récit en effet lui rappelle de façon accusatrice un crime commis bien des années auparavant et auquel il a été mêlé. La mauvaise conscience a-t-elle un talent littéraire?

Réalisé par

6.6 / 10
1MNavant
2MNaprès
Les avis sur Sens Critique
Denis Parent
Denis Parent
CHRONIQUEUR

Une sorte de gentleman éditeur britannique, un petit écrivain français arrogant et, telle une arme, un manuscrit entre eux. Le livre deviendra un évènement. Mais il y aura un prix à payer.

 

« Tiré à part » est un film français raffiné et cruel sorti en 1997, signé de Bernard Rapp. C’est une sorte de cluedo littéraire à propos de l’imposture et de la culpabilité, à l’époque très inhabituel dans le cinéma français.

 

Terence Stamp dans le rôle principal hisse l’union jack dans tous ses sourires, Daniel Mesguich se prend pour Marcel Proust, et Maria de Medeiros est aussi venimeuse qu’une critique littéraire. Regardez c’est beau comme un livre dont les pages sont collées.

FILMOTV vous recommande

Même casting

Pas si éloigné

Contexte

Terence Stamp

Un film sur le thème de l'imposture en littérature et la découverte du livre perdu. Cette fois pas d'affaire criminelle mais la question posée du talent et de son récipiendaire. Par-delà les élites et les médias, par-delà les clichés du talent, comment et qui est touché par la grâce?

Bernard Rapp

D'après Stephen King, un film sur le livre qui rend fou. Un écrivain est séquestré par sa "plus grande fan" pour qu'il écrive la fin d'une oeuvre telle qu'elle attend. Et quand il écrit autre chose, c'est sa vie qu'il met en danger. Sur le désir de possession des artistes par leurs admirateurs dérangés, un grand film.

PRISCILLA FOLLE DU DÉSERT DE STEPHAN ELLIOTT (1994)

Vous aimerez peut-être dans le Pass Illimité