Bande Annonce de TONY ROME EST DANGEREUXDécouvrez la bande Annonce de TONY ROME EST DANGEREUX sur FilmoTVhttp:////content.filmotv.fr/elts/programmes/8026/fond/8026_w_500.jpg
Gordon Douglas
Frank SinatraJill St JohnRichard ConteJeffrey LynnLloyd BochnerRobert J. WilkeSimon OaklandSue LyonVirginia VincentBabe HartLloyd GoughRichard Krisher

TONY ROME EST DANGEREUX

106 mn

Note de SensCritique :

6.4 / 10
voir la bande annonce

Réalisateur : Gordon Douglas.

Casting : Frank Sinatra, Jill St John, Richard Conte, Jeffrey Lynn, Lloyd Bochner, Robert J. Wilke, Simon Oakland, Sue Lyon, Virginia Vincent, Babe Hart, Lloyd Gough. Richard Krisher

Synopsis : Miami, Floride. En ramenant chez le riche Kosterman, Diana son héritière retrouvée saoule dans un hôtel modeste, le détective privé Tony Rome ignorait dans quelle histoire il mettait les pieds. Kosterman engage en effet Tony pour découvrir ce qui tourmente Diana, tandis que cette dernière le charge de retrouver la broche qu’elle portait lors de sa nuit d’ivresse. Or, cette broche est très convoitée par des gangsters.

Scénario : Richard L. Breen.
Musique : Billy May.
Pays : Etats-Unis d'Amérique
Tags : Policier / Suspense.

Film pas encore disponible

Anthony (dit Tony) Rome est un personnage de détective privé de Miami créé par le romancier Marvin H. Albert, au début des années soixante. Habitué à prendre des pseudonymes, Albert a d’abord publié les trois romans où il met en scène Rome sous le pseudonyme de son personnage. Il s’agit de Miami Mayhem (traduit dans la collection de la Série noire sous le titre Indésirable), de The Lady in Cement (rebaptisé en français Fais des bulles !) et de My Kind of Game publié chez nous sous le titre Je reprends mes boules.

Ce dernier livre est le seul à ne pas avoir fait l’objet d’une adaptation pour le grand écran. Miami Mayhem est à l’origine de Tony Rome est dangereux dont le succès a incité le réalisateur Gordon Douglas et son interprète Frank Sinatra à rempiler l’année suivante pour tourner La Femme en ciment, traduction littérale ou presque du deuxième opus de la saga. D’autres films célèbres sont adaptés de romans de Marvin Albert. Notamment le western de John Sturges Le Trésor du pendu (en 1958) et le film de mafia Don Angelo est mort de Richard Fleischer, en 1973. 

« Tony Rome », la chanson du générique de début du film est interprétée par Nancy Sinatra, la propre fille de Frank. Comme quelques autres de ses succès, cette chanson a été écrite et composée par Lee Hazlewood, protégé du clan Sinatra, mais connu aussi comme l’auteur de 300 chansons dont certaines interprétées en France par Petula Clark et Marie Laforêt. La bande originale de Tony Rome est en revanche l’œuvre de Billy May qui avait composé des musiques pour les versions télévisées de Batman et du Frelon vert.

Le réalisateur Gordon Douglas était un choix tout indiqué pour mettre en scène cette enquête de Tony Rome. Car si à ces débuts à Hollywood, il avait plutôt officié dans le comique, notamment avec Laurel et Hardy, c’est dans un cinéma d’action qu’il a par la suite gagné ses lettres de noblesse. Qu’il s’agisse de science-fiction (Des monstres attaquent la ville), de western (Sur la piste des Comanches) et biens sûr de polar (Le Fauve en liberté, en 1950, avec James Cagney). Non content de retrouver Frank Sinatra pour La Femme en ciment, la suite de Tony Rome, il l’a dirigé en 1968 sur un autre thriller : Le Détective

Sinatra qu’on surnommait « la voix » a débarqué à Hollywood dans les années 40, auréolé de ses succès en tant que chanteur. C’est donc tout naturellement qu’il a enchaîné les films musicaux. Mais en acceptant un second rôle de soldat timide (qui lui vaudra un Oscar) dans Tant qu’il y aura des hommes en 1953, il a montré l’étendue de son registre. Après ce succès, il a enchaîné les films plus ou moins réussis, où lui fait merveille en affichant une décontraction à la limite de l’arrogance, de L’homme au bras d’or de Preminger à Comme un torrent de Vincente Minelli. Avec Tony Rome, il incarne un privé cool mais qui s’efforce de rester fidèle à une certaine morale. 

Dans la grande tradition du genre, se pressent autour du détective privé une nuée de femmes fatales. Jill Saint-John, James Bond Girl dans Les diamants sont éternels campe la divorcée toujours en quête de nouvelles aventures, tandis que Gena Rowlands, qui allait devenir l’égérie de John Cassavetes à partir de Faces en 1968, interprète l’épouse malmenée par la vie. Pour jouer la jeune héritière un peu paumée, la production a eu la bonne idée de faire appel à Sue Lyon qui avait été sous la houlette de Stanley Kubrick une inoubliable Lolita. C’est Joseph Biroc, directeur de la photographie du Démon des femmes et de pas mal de films de Robert Aldrich a eu la lourde responsabilité de mettre en valeur toutes ces belles de nuit sous le soleil de la Floride.

Bien accueilli par la critique et plébiscité par le public, le film associe à Sinatra, la superbe Jill St John (qui sera ensuite James Bond Girl dans « Les diamants sont éternels »), Gina Rowlands (célèbre notamment pour avoir été la muse et l’épouse de Cassavetes) ...

Lire la suite
7
p3i
le contexte
A voir également
Affiche du film L INCONNU DE LAS VEGAS

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film COMME UN TORRENT

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film DRIVE

à partir de

2.99
Inclus danspassillimite
 
Affiche du film MENSONGES D ETAT

à partir de

7.99
Inclus danspassillimite
 
En image
FilmoTV vous recommande
Affiche du film COMME DES BETES

à partir de

4.99
 
Affiche du film THE WAVE

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film DANS L OMBRE DE TEDDY RINER

à partir de

3.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film AMERICAN NIGHTMARE 3 : ELECTIONS

à partir de

4.99
 
Affiche du film INSAISISSABLES 2

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film LA TORTUE ROUGE

à partir de

3.99
-50%
pour les abonnés