TOUT LÀ-HAUT
À partir de 7.99 €
Aventure / Action - 2017 - France|Inde - 95 MIN - VF - HD - Tous publics

Scott et Pierrick, deux «riders» des neiges arrivent au Népal pour y tenter «en gangsters» la descente du couloir Hornbein de l’Everest. Trois ans avant, la rencontre n’avait pas forcément bien commencé entre le chien fou snowboardeur et l’ex-champion de ski reconverti guide de montagne et vendeur de télésièges. Pourtant, Pierrick, bien qu’agacé par ce «jeune con», avait vu en lui le potentiel d’un grand, et sans doute aussi le souvenir de ce qu’il fut à ses débuts…

Réalisé par

5.5 / 10
1MNavant
2MNaprès
Les avis sur Sens Critique
Isabelle Danel

Isabelle Danel

CHRONIQUEUR

Scott est un jeune snowboarder survolté adepte de la caméra go-pro et des réseaux sociaux, se surnommant lui-même «Number One», il s’autocongratule pour ses exploits dans la poudreuse. Il rencontre Pierrick Legrand, ex-champion de ski reconverti guide de montagne et vendeur de télésièges à la suite de la mort d’un de ses amis. D’abord très rétif, Pierrick est peu à peu séduit par le jeune homme, sa volonté inébranlable son habileté redoutable et ses capacités indéniables. Il le prend sous son aile et lui apprend à canaliser son énergie pour pouvoir réaliser son rêve : descendre l’imprenable couloir Hornbein sur l’Everest !

Vu sous un certain angle, le premier long métrage du comédien Serge Hazanavicius, frère aîné du réalisateur de The Artist et Le Redoutable, est un film sur la passation de savoir et la transmission. Le scénario résonne un peu comme une biographie romancée des rapports entre Serge Hazanavicius et sa vedette, Kev Adams. En effet, le premier, né en 1963 et qui a débuté à l’écran en 1992 dans Drôles d’oiseaux de Peter Kassovitz et Les gens normaux n’ont rien d’exceptionnel de Laurence Ferreira Barbosa, a coaché le second, né en 1991, alors qu’il avait à peine dix-huit ans et l’a mis en scène dans ses spectacles solos.

Mais Tout là-haut est aussi une ode à la montagne et aux «riders», ces sportifs de l’extrême qui descendent des pistes difficiles en snowboard ou en ski, relevant des défis toujours plus fous. Serge Hazanavicius pratique la montagne depuis longtemps et ses amis snowboarders et skieurs ont collaboré de près à l’écriture, prodigué des conseils et même joué les doublures des «riders». Le film, tourné dans le massif du Mont Blanc, au Népal et au Nord de l’Inde sur les contreforts de l’Himalaya, fait la part belle aux paysages immaculés de neige et à l’ivresse de la glisse dans d’incroyables scènes de descente.

FILMOTV vous recommande

Pas si éloigné

Contexte

Vincent Elbaz

Comédie dramatique mettant en scène un vieux joueur de billard enseignant les ficelles du métier à un jeune homme doué mais chien fou.

Serge Hazanavicius

Film d’aventures sur les grimpeurs de l’extrême de l’Everest.

LA PARENTHÈSE ENCHANTÉE DE MICHEL SPINOSA  (2000)

Vous aimerez peut-être dans le Pass Illimité