TRISTANA

1970
95 mn
À la carte à partir de 2.99 € | -50% pour les abonnés

1970
95 mn
Parce que 9 ans aprés Viridiana, Bunuel retrouvait l'espagne franquiste, Tolède en l'occurence

Tolède - 1923. Tristana, une jeune fille orpheline est recueillie par Don Lope, un aristocrate à demi ruiné, réputé pour ses convictions de libre penseur. Elle ne tarde pas à devenir sa maîtresse mais tombe amoureuse de Horacio, un jeune peintre. Ils s'enfuient.

Deux années plus tard, Don Lope a hérité et peut mener une vie décente. Les deux amants sont de retour. Tristan...

À la carte à partir de 2.99 € | -50% pour les abonnés
Drame
Espagne | France | Italie
Tous publics
VM

1 min avant
2 min après
Les avis sens critique
Les + de filmo

Qu’est-ce qu’y intéressait Luis Buñuel en fait dans « Tristana » ? Comme d’habitude, l’érotisme et la religion. Ensuite, à 69 ans, il se sent enfin capable de tourner la décrépitude, la vieillesse, thèmes qu’il reprendra par la suite. Et surtout, la deuxième partie de l’histoire… Il était attiré par la jambe, la "pierna" de cette femme unijambiste. Hitchcock lui en a parlé plus tard, lors d’un déjeuner à Hollywood : « Ah, Luis, cette jambe… », tournée sans effets numériques, juste en jouant avec la position de la caméra, les plans et les contreplans…

Cette jambe appartient à Catherine Deneuve, 26 ans, que Buñuel venait de diriger dans « Belle de jour ». Il ne la voyait pas trop dans le rôle ; elle, elle le voulait. Deneuve a eu raison. Don Lope, un don Juan sur le déclin, aura les traits de Fernando Rey, 52 ans, l’un des rares acteurs espagnols de sa génération à pouvoir jouer en français et en anglais. Deux ans plus tard, il sera un méchant inoubliable dans « French Connection ». Et dans le rôle du peintre intrus, séduisant la nièce orpheline, Franco Nero.

 
Dans le même genre vous pouvez trouver LA FEMME ET LE PANTIN ou encore BELLE DE JOUR .

FilmoTV vous recommande

Même réal

Même casting

Pas si éloigné

Autour du film