Bande Annonce de TRISTANADécouvrez la bande Annonce de TRISTANA sur FilmoTVhttp:////content.filmotv.fr/elts/programmes/1208/fond/1208_w_500.jpg
Luis Buñuel
Antonio CasasCatherine DeneuveFernando ReyFranco NeroLola GaosFernando CebriánJesús FernándezJosé CalvoJuanjo MenéndezVicente SolerAntonio FerrandisJosé María CaffarelMary Paz Pondal

TRISTANA

95 mn

Note de SensCritique :

7 / 10
voir la bande annonce

Réalisateur : Luis Buñuel.

Casting : Antonio Casas, Catherine Deneuve, Fernando Rey, Franco Nero, Lola Gaos, Fernando Cebrián, Jesús Fernández, José Calvo, Juanjo Menéndez, Vicente Soler, Antonio Ferrandis, José María Caffarel. Mary Paz Pondal

Synopsis :   Tolède - 1923. Tristana, une jeune fille orpheline est recueillie par Don Lope, un aristocrate à demi ruiné, réputé pour ses convictions de libre penseur. Elle ne tarde pas à devenir sa maîtresse mais tombe amoureuse de Horacio, un jeune peintre. Ils s'enfuient. Deux années plus tard, Don Lope a hérité et peut mener une vie décente. Les deux amants sont de retour. Tristana doit subir l'amputation de sa jambe. Don Lope lui offre l'hospitalité, Horacio finit par partir. Don Lope tombe gravement malade. Tristana n'appelle pas le médecin...     

Scénario : Julio Alejandro, Luis Buñuel.
Pays : Espagne | France | Italie
Tags : Drame, Le choix pour tous, Plus complet ... pour plus adulte, Vieillir n'est pas toujours marrant, Viva Espana Tome 2, Sans famille, Piano Piano.

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
voir ce film

Qu’est-ce qu’y intéressait Luis Buñuel en fait dans « Tristana » ? Comme d’habitude, l’érotisme et la religion. Ensuite, à 69 ans, il se sent enfin capable de tourner la décrépitude, la vieillesse, thèmes qu’il reprendra par la suite. Et surtout, la deuxième partie de l’histoire… Il était attiré par la jambe, la ‘pierna’ de cette femme unijambiste. Hitchcock lui en a parlé plus tard, lors d’un déjeuner à Hollywood : « Ah, Luis, cette jambe… », tournée sans effets numériques, juste en jouant avec la position de la caméra, les plans et les contreplans…

Cette jambe appartient à Catherine Deneuve, 26 ans, que Buñuel venait de diriger dans « Belle de jour ». Il ne la voyait pas trop dans le rôle ; elle, elle le voulait. Deneuve a eu raison. Don Lope, un don Juan sur le déclin, aura les traits de Fernando Rey, 52 ans, l’un des rares acteurs espagnols de sa génération à pouvoir jouer en français et en anglais. Deux ans plus tard, il sera un méchant inoubliable dans « French Connection ». Et dans le rôle du peintre intrus, séduisant la nièce orpheline, Franco Nero.

Luis Buñuel avait pensé tourner « Tristana » en 1962, toute de suite après « Viridiana ». Le réalisateur espagnol aimait bien ce récit mineur du grand Benito Pérez Galdós, auteur de « Nazarín », qu’il avait déjà adapté trois ans auparavant, en 1958. Don Luis avait un scénario tout prêt, il pensait déjà à diriger à nouveau sa chère Viridiana, la Mexicaine Silvia Pinal (ensuite d’ailleurs il a aussi été tenté par Stefania Sandrelli)…

Mais « Viridiana » provoqua un scandale tel que ce projet fut interdit par la censure avant lecture. Interdit Buñuel de tournage en Espagne, en fait. Buñuel est reparti et « Tristana » est donc allé donc dormir au fond d’un tiroir. Ce film ne se fera jamais, se disait le coscénariste Julio Alejandro, parce que Buñuel tenait à tourner dans Tolède, à des endroits précis de cette ville austère et magique au sud de Madrid.

Mais huit ans plus tard, la quatrième mouture du scénario passe la censure sans problème. L’action, déplacée donc de Madrid à Tolède, est retardée de 1878 à 1928, une période socialement et politiquement chaude que Buñuel a vécu. Tristana est devenue plus dure et amère que dans le livre, don Lope plus contradictoire entre modernité et privilèges propres au bon bourgeois du XIXe. Chabrol aurait sans doute aimé tourner cette Tristana, d’autant plus qu’on y mange beaucoup tout au long du film).

Buñuel a éliminé beaucoup de scènes pour dépouiller la rencontre de deux êtres et leur transformation, elle en pire, lui en mieux, un jeu genre « la femme et le pantin ». Surtout, ne pas céder à la facilité « maintenant que tout le monde connaît Freud ! », disait-il.

Le tournage démarre en octobre 1969, par un temps froid et ensoleillé, comme le voulait Buñuel, mais sans neige artificielle pour le film. Tournage tranquille, beaucoup de visites à Tolède, Jean-Claude Carrière, François Truffaut… Au montage, Buñuel continue à élaguer par ci par là. Il n’est pas convaincu par la fin du film, mais il n’en voit pas d’autre, il rajoute la série d’images rétrospectives. Louis Aragon, le ponte surréaliste, saluera le film comme un chef d’œuvre.

Quand il retourne à Madrid en 1972, Luis Buñuel dit, encore une fois : « Je ne pense plus tourner aucun film ». Mais il croisait sans doute les doigts. Il avait déjà un scénario dans la poche, « Le charme discret de la bourgeoisie », le deuxième déjà qu’il écrivait avec Jean-Claude Carrière après  « Journal d’une femme de chambre ».

avril 2010: Un peu navré de découvrir que le dvd Studio Canal n'a qu'une piste audio française à offrir, on se lance tout de même dans le bain tolédan. Et de rencontrer un personnages des plus abjects et hypocrites que j'ai jamais vus. Fernando Rey incarne un aristocrate ...

Lire la suite
8
Alligator

La double nature de l'Espagne

Charles Quint, qui s’y connaissait, a émis un jour cet aphorisme sans doute un peu caricatural, mais loin d’être insensé : "Les Allemands ont l’air sage et sont fous ; les Français ont l’air fou et sont sages ; les Espagnols ont l’air fou et sont fous". Il y a de ...

Lire la suite
7
Impétueux

Le vieux con hypocrite avait raison - plus encore qu'il le croyait

C’est la « quintessence du cinéma de Buñuel » selon le New York Times de l’époque. En 1970, Buñuel revient en Espagne, à peine dix ans après avoir subi les foudres du régime franquiste pour Viridiana. Tristana fait écho à Belle de Jour, Catherine Deneuve y revient ...

Lire la suite
9
Zogarok
A voir également
Affiche du film LA GUERRE DES MISS

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film DJANGO

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film LA FIÈVRE MONTE À EL PAO (VERSION RESTAURÉE)

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film LUCIA ET LE SEXE

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
En image
FilmoTV vous recommande
Affiche du film COMME DES BETES

à partir de

4.99
 
Affiche du film THE WAVE

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film DANS L OMBRE DE TEDDY RINER

à partir de

3.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film AMERICAN NIGHTMARE 3 : ELECTIONS

à partir de

4.99
 
Affiche du film INSAISISSABLES 2

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film LA TORTUE ROUGE

à partir de

3.99
-50%
pour les abonnés