TULLY

À partir de 7.99 €
Loin des superhéros interchangeables, quelques films font encore de la résistance aux Etats-Unis et nous laissent percer une véritable générosité pour des personnages qui nous touchent.
Drame - 2018 - Etats-Unis d'Amérique - 92 MIN - VM - HD - Tous publics
Epuisée par ses deux enfants, Marlo, la quarantaine, s'apprête à devenir maman pour la troisième fois. Avec un mari obsédé par les jeux vidéo, cette mère au foyer n'a pas eu une nuit complète de sommeil depuis des années. Craig, son frère, lui propose de payer une nounou quand le bébé arrivera...

Réalisé par

6.6 / 10
1MNavant
2MNaprès
Les avis sur Sens Critique
Yves Alion
Yves Alion
CHRONIQUEUR

Marlo, la quarantaine, vient d'avoir un troisième lardon. Les nuits sans sommeil, les travaux ménagers, un mari le plus souvent ailleurs, des gamins qui ne lui laissent aucun répit, elle n’en peut plus. Pas besoin de la pousser beaucoup pour la précipiter dans les bras de cette dépression postnatale que l’on appelle le baby blues. Jusqu’à ce qu’elle accepte d’avoir recours à une nounou nocturne. Qui non seulement s’occupe du bébé mais se révèle devenir une amie indispensable…

Jason Reitman n’a pas écrit le scénario de Tully tout seul. Il a fait appel pour la troisième fois à une scénariste de talent, Diablo Cody. Or celle-ci venait de donner naissance à son troisième enfant, et elle avait fait appel à une nounou de nuit pour reprendre un peu son souffle. Autant dire qu’elle n’a pas eu besoin de lâcher la bride à une imagination délirante pour rendre compte de cet état de désarroi qui s’empare d’une femme dont l’horizon semble se figer pour longtemps.  

C’est la seconde fois que le réalisateur dirige Charlize Theron, après Young adult. Une Charlize Theron aux antipodes de l’image d’éclat véhiculée par la pub Dior. J’adore. Avec Tully, elle s’est au contraire appliquée à ressembler à une femme de la classe moyenne au corps et au cœur abîmés, une femme ordinaire que les films américains ne montrent pas si souvent. Gloire aux cinéastes qui de l’autre côté de l’Atlantique ignorent les superhéros pour mieux nous faire aimer ces "Gens comme les autres", pour reprendre le titre du premier film réalisé par Robert Redford, qui nous font battre le cœur et nous rendent généreux.

FILMOTV vous recommande

Même casting

Pas si éloigné

Contexte

Charlize Theron

C'est un film pour lequel le comédien en tête d'affiche (de Niro) a dû prendre du poids pour tenir son rôle.

Jason Reitman

C'est également le portrait d'une femme qui étouffe dans le cadre familial, entre un mari absent et un enfant qui lui prend toute son énergie.

THE YARDS

Vous aimerez peut-être dans le Pass Illimité