UN ALLER SIMPLE

Parce que le roman avait déjà été adapté par Robert Siodmak en 1948 sous le titre "La proie"
Policier / Suspense - 1971 - Espagne|France|Italie - 112 MIN - VF - Tous publics
Marty, un condamné à mort, attend patiemment sa guérison sur un lit d'hôpital. Une fois remis sur pied, il paiera ses nombreux crimes sur l'échafaud. Un avocat véreux, jouant sur l'inéluctabilité de la situation, lui propose d'endosser en plus un hold-up commis par un certain Leagatt. Marty refuse...

Réalisé par

4.9 / 10
1 min avant1 min avant
Les avis surSens Critique
Sylvain Angiboust
Sylvain Angiboust
CHRONIQUEUR

Marty a été condamné à mort pour avoir tué un policier lors d’une attaque de banque. Il attend de guérir de ses blessures à l’hôpital avant d’être envoyé à l’échafaud.

Comme Marty n’a plus rien à perdre, un avocat véreux lui propose d’avouer un hold-up qu'il n’a pas commis, afin de faire libérer le vértable coupable, un bandit nommé Leagatt. Marty refuse mais l’avocat menace de dénoncer à la police sa petite amie Teena, qui n’a pourtant jamais collaboré à ses crimes.

Marty s’évade de l’hôpital malgré ses blessures et entreprend de faire éclater la vérité.

FILMOTV VOUS RECOMMANDE

Même réal

Même casting

Pas si éloigné

Le contexte

Jean-Claude Bouillon

Parce que ce film noir de Robert Siodmak est inspiré du même roman que "Un aller simple". Richard Conte joue le fugitif et Victor Mature le policier.

José Giovanni

Une autre histoire de cavale, dans laquelle Jean-Pierre Mocky (devant et derrière la caméra) rend hommage au cinéma américain et critique les politiciens français.

L'IMMORTEL

VOUS AIMEREZ PEUT-ETRE DANS LE PASS