UN CARNET DE BAL

À partir de 2.99 € | -50% avec le Pass Illimité (sous conditions)
Parce que c'est le 7ème et dernier film qu'Harry Baur interprète pour Julien Duvivier
Comédie - 1937 - France - 124 MIN - VF - HD - Tous publics

Après la mort de son mari, Christine retrouve le carnet de son premier bal, à seize ans, et part à la recherche des garçons qui avaient partagé alors une valse avec elle. Tous ont vieilli et bien changé.

Réalisé par

7.1 / 10
1 min avant1 min avant
2 min après2 min après
Les avis surSens Critique
Sylvain Angiboust
Sylvain Angiboust
CHRONIQUEUR

Les gens de ma génération, qui habitaient trop loin hélas de Paris et de sa cinémathèque, doivent à des passeurs télévisuels comme Claude Jean-Philippe ou Michel Boujut d’avoir découvert un jour le cinéma de Julien Duvivier, avec ses films à la beauté maussade, comme un matin d’hiver sur les quais de la Marne. Je pense à La Bandera, à Pepe le Moko, ou à La belle équipe et bien sûr à ce Un carnet de Bal, qui a bénéficié en 2015 de la part de Pathé d’un travail de restauration magnifique.

En 1937, juste avant que ne sorte le long-métrage que vous vous apprêtez à voir Julien Duvivier s’était attiré la grâce d’une partie de la presse depuis quelques années déjà. Mais avec sa sortie, c’est le grand public qui va faire de lui un cinéaste à succès. Et il y a de quoi. Les spectateurs en ont pour leur argent, car avec sa structure « à sketches » (c’est la première fois dans l’histoire du cinéma français, de façon aussi spectaculaire») Un carnet de Bal ce sont huit petits films fondus à l’intérieur d’une même oeuvre.

Un carnet de Bal est de surcroît un « film de vedettes » comme on dit alors. Toutes sont là : Marie Bell, Françoise Rosay, Louis Jouvet, Harry Baur, Pierre Blanchar, Raimu, Andrex, Pierre-Richard Willm, Fernandel... Comme dans Ocean’s eleven si vous voulez, mais dans les années 30. Une vraie piste aux étoiles, et peu importe qu’elles brillent ici d’une lumière noire comme vous allez pouvoir le vérifier...

FILMOTV VOUS RECOMMANDE

Même réal

Même casting

Pas si éloigné

Le contexte

Anna Faris part à la rencontre de ses anciens amants, espérant en trouver un de convenable. Sur le même principe que « Carnet de bal » mais avec un humour autrement plus cru.

Julien Duvivier

Un film à sketchs à la manière de Max Ophüls. Tous les épisodes se suivent et partagent au moins un personnage. Une évocation élégante de la Vienne d’Autrefois.

DRÔLE DE DRAME

VOUS AIMEREZ PEUT-ETRE DANS LE PASS