Bande Annonce de UN CARNET DE BALDécouvrez la bande Annonce de UN CARNET DE BAL sur FilmoTVhttp:////content.filmotv.fr/elts/programmes/10292/fond/10292_w_500.jpg
Julien Duvivier
Françoise RosayHarry BaurMarie BellMilly MathisPierre BlancharFernandelLouis JouvetRaimu

UN CARNET DE BAL

124 mn

Note de SensCritique :

7.1 / 10
voir la bande annonce

Réalisateur : Julien Duvivier.

Casting : Françoise Rosay, Harry Baur, Marie Bell, Milly Mathis, Pierre Blanchar, Fernandel, Louis Jouvet. Raimu

Synopsis : Après la mort de son mari, Christine retrouve le carnet de son premier bal, à seize ans, et part à la recherche des garçons qui avaient partagé alors une valse avec elle. Tous ont vieilli et bien changé.

Scénario : Julien Duvivier.
Musique : Maurice Jaubert.
Pays : France
Tags : Comédie, Le salon de FilmoTV #25, Au bal, Veuf / Veuve, sketches, Danse, Avec un personnage féminin fort.

à partir de

2.99
Inclus danspassillimite
voir ce film

Les gens de ma génération, qui habitaient trop loin hélas de Paris et de sa cinémathèque, doivent à des passeurs télévisuels comme Claude Jean-Philippe ou Michel Boujut d’avoir découvert un jour le cinéma de Julien Duvivier, avec ses films à la beauté maussade, comme un matin d’hiver sur les quais de la Marne. Je pense à La Bandera, à Pepe le Moko, ou à La belle équipe et bien sûr à ce Un carnet de Bal, qui a bénéficié en 2015 de la part de Pathé d’un travail de restauration magnifique.

En 1937, juste avant que ne sorte le long-métrage que vous vous apprêtez à voir Julien Duvivier s’était attiré la grâce d’une partie de la presse depuis quelques années déjà. Mais avec sa sortie, c’est le grand public qui va faire de lui un cinéaste à succès. Et il y a de quoi. Les spectateurs en ont pour leur argent, car avec sa structure « à sketches » (c’est la première fois dans l’histoire du cinéma français, de façon aussi spectaculaire») Un carnet de Bal ce sont huit petits films fondus à l’intérieur d’une même oeuvre.

Un carnet de Bal est de surcroît un « film de vedettes » comme on dit alors. Toutes sont là : Marie Bell, Françoise Rosay, Louis Jouvet, Harry Baur, Pierre Blanchar, Raimu, Andrex, Pierre-Richard Willm, Fernandel... Comme dans Ocean’s eleven si vous voulez, mais dans les années 30. Une vraie piste aux étoiles, et peu importe qu’elles brillent ici d’une lumière noire comme vous allez pouvoir le vérifier...

Le pessimisme élégant qui éclaire Un carnet de bal est une constante dans l’œuvre de Julien Duvivier. On ne peut pas dire qu’il soit sans illusion envers la nature humaine, mais disons qu’il l’aime telle quelle, avec ses plaies, avec ses bosses, avec ses aberrations. La vie ne vaut rien, mais rien ne vaut une vie semble-t-il dire au fil de ces récits, tantôt amers, souvent cruels, mais portées par un sens du récit qui les rendent encore vibrants.

Les critiques avaient reproché au réalisateur par le passé de ne s’attacher à aucun genre. Et c’est vrai qu’on trouve de tout dans sa filmographie, des drames historiques, des comédies, des fables religieuses, des policiers et même un film fantastique, peu connu, intitulé Le Golem. «On m’a souvent reproché ma versatilité disait-il. On a dit: « Duvivier n’a pas de style » or je crois au contraire que j’ai le style des films que je tourne, et j’ai toujours cherché à faire autre chose que ce que je venais de faire ».

Dédions le mot de la fin à l’homme qui a sans doute le mieux observé l’œuvre de Duvivier, je veux parler de Raymond Chirat, le plus grand historien du cinéma hexagonal, disparu en 2015. Pour lui, Un carnet de bal est « "en dépit de ses défauts, un somptueux devoir de maîtrise, au charme fragile et suranné, accru par la nostalgie d’une époque disparue ». Présenté l’année de sa sortie à la Mostra de Venise, Un carnet de Bal remporta le prix du meilleur film étranger, au détriment de Jean Renoir et de La grande illusion.

Raimu, jusqu'aux larmes

Non, ce n’est pas la comédie italienne des années cinquante qui a inventé cette étrangeté un peu bâtarde qu’est le film à sketchs… En France, cette veine commence même bien plus tôt et nous avons ici un exemple de 1937 pour un genre qui semble tenir tout particulièrement ...

Lire la suite
7
Torpenn

Un carnet de bal (1937)

Il s'agit d'un film en noir et blanc, assez long, durant 2 bonnes heures. Après la mort de son mari Christine retrouve le carnet de bal de ses 16 ans. Elle décide de reprendre contact avec tous ceux avec qui elle avait alors dansé. Chacune des rencontres est passionnante. Tous ...

Lire la suite
8
greenwich

Perplexité

Ceux qui ont coutume de me lire savent que je nourris un goût affirmé pour le cinéma de Julien Duvivier et que, sans méconnaître qu’il a réalisé quelques mauvais films, surtout à la fin de sa carrière, après Marie-Octobre, il présente une des filmographies les plus ...

Lire la suite
7
Impétueux
 
le contexte
  • Egalement interprété par
  • Pas si éloigné
    Anna Faris part à la rencontre de ses anciens amants, espérant en trouver un de convenable. Sur le même principe que « Carnet de bal » mais avec un humour autrement plus cru.
  • Egalement realisé par
    Julien Duvivier
  • Dans le même genre
    Un film à sketchs à la manière de Max Ophüls. Tous les épisodes se suivent et partagent au moins un personnage. Une évocation élégante de la Vienne d’Autrefois.
A voir également
Affiche du film L AFFAIRE DU COURRIER DE LYON
Inclus danspassillimite
 
Affiche du film LE RUISSEAU
Inclus danspassillimite
 
Affiche du film LA BANDERA
Inclus danspassillimite
 
Affiche du film LA CAPTURE
Inclus danspassillimite
 
FilmoTV vous recommande
Affiche du film UN HOMME PRESSÉ

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film LES CHATOUILLES

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film LES FILLES DU SOLEIL

à partir de

3.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film LES ENQUÊTES DU DÉPARTEMENT V : DOSSIER 64

à partir de

6.99
 
Affiche du film A STAR IS BORN

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film YETI & COMPAGNIE

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés