UN CHIEN ANDALOU

Bientôt disponible
Parce que Bunel donna pour seule explication de son classique" c'est un appel au meurtre" (?)
Fantastique / Horreur - 1929 - France - 16 MIN - Tous publics

Une succession de visions provocantes, variations surréalistes autour du thème de l’amour fou.

Un homme tranche d’œil d’une femme avec un rasoir, lorsqu’un nuage passe devant la pleine lune.

Huit ans plus tard, la femme reçoit chez elle un homme déguisé en femme. Dans la rue, on s’attroupe pour regarder une main coupée, ce qui provoque un accident de la circulation.

Le couple dans l’appartement se caresse et se dispute. La femme fuit et l’homme rencontre son double.

Réalisé par

7.2 / 10
Les avis surSens Critique

- Salut mec, ça va ? - Ouais ouais. [...] Ecoute, j'ai fait un rêve bizarre la nuit dernière, j'ai rêvé d'une lame de rasoir fendant un oeuil. - Intéressant. Bah moi j'ai rêvé d'une main pleine de fourmis. -... - Et si on faisait un film avec ça ? - C'est parti alors. ...

Lire la suite10Par Estrobir
Avant garde

La scène d'ouverture avec le gros plan nous montrant la mutilation de l'oeil est une des scènes les mieux sensées que j'ai pu voir dans le cinéma avec le contexte de la période en art. Nous sommes en première ligne de l'avant garde picturale,Nos yeux ne doivent polus voir ...

Lire la suite9Par Ligeia
Arrêtez de dire que vous ne comprenez pas ce film !

Un Chien Andalou faisant parti d'une liste de films à voir qu'avait ma copine, je l'ai donc revu. Après tout il est accessible gratuitement sur YouTube, c'est limite un passage obligé dans les études sur le cinéma. Mais il est difficile de faire une critique de ce film : ...

Lire la suite8Par Mad Dog
Le contexte

Pierre Batcheff

Le film marque la rencontre de deux génies: Hitchcock et Salvador Dali, qui conçoit une impressionnante scène de rêve. Le peintre avait également collaboré avec Bunuel à l'écriture d'Un chien Andalou.

Juan Luis Buñuel

Écrit par Antonin Artaud, ce film fait partie des rares oeuvres cinématographiques authentiquement surréalistes.

NAPOLÉON (1927)

VOUS AIMEREZ PEUT-ETRE DANS LE PASS