Bande Annonce de UN ÉTÉ 42Découvrez la bande Annonce de UN ÉTÉ 42 sur FilmoTVhttp:////content.filmotv.fr/elts/programmes/1549/fond/1549_w_500.jpg
Robert Mulligan
Christopher MorrisGary GrimesJennifer O'NeilJerry HoverKatherine AllentuckLou FrizzellRobert MulliganWalter ScottMaureen Stapleton

UN ÉTÉ 42

100 mn

Note de SensCritique :

7.2 / 10
voir la bande annonce

Réalisateur : Robert Mulligan.

Casting : Christopher Morris, Gary Grimes, Jennifer O'Neil, Jerry Hover, Katherine Allentuck, Lou Frizzell, Robert Mulligan, Walter Scott. Maureen Stapleton

Synopsis : Au cours de l'été 42, trois copains adolescent en vacances sur l'île de Nantucket sont obsédés par les filles. L'un d'eux, Hermie, plus taciturne que ses camarades, est fasciné par la belle et jeune épouse d'un soldat parti au front, qui attend des nouvelles de son mari. Une relation au dénouement imprévisible et inoubliable naît entre les deux âmes solitaires.

Scénario : Herman Raucher.
Musique : Michel Legrand.
Pays : Etats-Unis d'Amérique
Tags : Drame, Chocs de générations, L'Amérique du milieu, A l'adolescence, Autrefois, C'est l'été, Comédie.

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
voir ce film

Cette histoire amour impossible et fugace entre un garçon de quinze ans et la jeune épouse d’un soldat parti à la guerre a bouleversé de très nombreux spectateurs depuis sa sortie en 1971. Robert Mulligan réussit avec Un été 42 un modèle de chronique émouvante sur les émois sexuels et sentimentaux de l’adolescence, doublé d’une évocation d’une époque révolue et idéalisée par le narrateur. Le début du film insiste sur le côté comique des obsessions, de la maladresse et de l’ignorance des trois copains au sujet des choses du sexe et de l’amour. Plusieurs scènes comme la drague des filles au cinéma, ou l’achat embarrassé d’une boîte de préservatifs.

Le succès d’Un été 42 sera en effet à l’origine de toute une série de films abordant les mêmes thèmes avec plus ou moins d’élégance. Mais le film choisit d’adopter le point de vue d’Hermie, jeune homme rêveur qui malgré sa timidité sera initié par une très belle jeune femme, comme dans le roman « Le Diable au corps » de Raymond Radiguet adapté au cinéma par Claude Autant-Lara.

Tout dans le film, de la musique à la photographie, confère à créer une ambiance nostalgique et mélancolique. Les images douces et tamisées sont signées Robert Surtees, vétéran hollywoodien qui finira sa carrière avec des films rétro comme La Dernière Séance ou L’Arnaque. Un été 42 doit beaucoup à la musique romantique de Michel Legrand. Le compositeur français obtiendra l’Oscar de la meilleure musique de film pour une bande sonore qui deviendra vite encore plus célèbre que le film-lui même. Le rôle de Dorothy apportera à la belle Jennifer O’Neill une notoriété immédiate. Née à Rio de Janeiro de parents anglo-saxons, Jennifer O’Neill arrive à New York et devient mannequin à l’âge de quinze ans. Elle joue dans Rio Lobo, le dernier western d’Howard Hawks, aux côtés de John Wayne, puis dans Un été 42 l’année suivante. Malgré ce triomphe personnel, elle ne trouvera plus jamais de rôle à la hauteur de celui offert par le film de Mulligan. Sa carrière connaîtra plus de bas que de hauts, et sa vie privée, avec neuf mariages, sera plus mouvementée que sa filmographie. Elle s’exile en Italie dans les années 70 où elle tourne dans le dernier film de Luchino Visconti, L’Innocent, dans Gente di rispetto de Luigi Zampa et L’Emmurée vivante de Lucio Fulci. On la retrouve dans Scanners de David Cronenberg, avant qu’elle ne disparaisse des écrans de cinéma pour se reconvertir dans les séries et les téléfilms.

Robert Mulligan est un cinéaste américain apparu à la fin des années 50. De la même génération que John Frankenheimer ou Sidney Lumet, il débute comme eux à la télévision où il réalise plusieurs fictions. Entre 1957 et 1968, Sept de ses films pour le cinéma seront produits par Alan J. Pakula. Les deux hommes forment un véritable duo artistique extrêmement créatif avant que Pakula ne se lance à son tour dans la réalisation et devienne l’auteur de Klute, Les Hommes du président et A cause d’un assassinat.

Le premier film de Mulligan, Prisonnier de la peur en 1957, avec Anthony Perkins et Karl Malden, le désigne comme un des talents les plus prometteurs du nouveau cinéma américain. Les titres suivants, mis à part quelques comédies mineures, confirment le talent discret de Mulligan, son goût pour les sujets sociaux et les drames psychologiques, mais aussi la modestie de son style. Héritier du cinéma américain classique par sa description de l’Amérique, Mulligan apporte une certaine modernité à des scénarios originaux et courageux. Mulligan aborde le sujet du racisme dans Du silence et des ombres avec Gregory Peck, et enchaîne quatre drames très réussis qui apportent un ton neuf au cinéma hollywoodien, avec de jeunes et talentueuses vedettes : Une certaine rencontre avec Steve McQueen et Natalie Wood, Le Sillage de la violence avec Steve McQueen et Lee Remick, Daisy Clover avec Natalie Wood et Robert Redford, Escalier interdit avec Sandy Dennis. En 1968 Robert Mulligan met en scène son chef-d’œuvre, L’Homme sauvage avec Gregory Peck et Eva Marie Saint, western désenchanté sur la question indienne, dans la lignée de Fureur apache de Robert Aldrich. Trois ans plus tard, Un été 42 est le seul véritable triomphe public et critique de la carrière de Mulligan, qui restera un cinéaste très sous-estimé. Il signe ensuite quelques films remarquables, comme L’Autre, subtil classique du fantastique psychologique sur le thème des jumeaux, puis The Nickel Ride, curieuse incursion dans le film de gangsters. Mais la filmographie de Mulligan sombre dans l’oubli et l'échec, avec plusieurs longues périodes de silence et des films ratés ou insipides. Il retrouve son inspiration et la sensibilité de ses réussites d’antan avec son dernier film réalisé en 1991, Un été en Louisiane, qui révèle la comédienne Reese Witherspoon, alors âgée de quinze ans. Robert Mulligan est mort en 2008 dans sa quatre-vingt-troisième année.

 

La beauté est dans l’œil de celui qui regarde

Il reste toujours dans nos souvenirs quelque chose de flou et à la fois marquant, quelque chose qui demeure et qui se détériore, quelque chose qui passé l’âge de raison ne nous sert qu’à simplement faire oublier l’ordinaire tellement cette insouciance était belle, ...

Lire la suite
9
JimBo Lebowski

C'est pendant l'été 42 que trois amis vont vivre le dernier, plus jamais après ces vacances les chose ne seront pareil. Hermie garçon doux et reveur, ainsi que Oscar et Bernard sont en pleine adolescence et leur envie pour les filles s'accroit de plus en plus. L'inconnu d'autre ...

Lire la suite
10
bidulle3

Ce film sur le passage à l'âge adulte (le thème central chez Mulligan) joue sur plusieurs tableaux. Sans pomper les œuvres, il rappelle par certains aspects le style de Mike Nichols (Le Lauréat en particulier car il présente des similitudes aussi dans les grands faits du ...

Lire la suite
7
Zogarok
A voir également
Affiche du film SCANNERS
Inclus danspassillimite
 
Affiche du film L AUTRE
Inclus danspassillimite
 
Affiche du film THE PLACE BEYOND THE PINES

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film ÉTÉ VIOLENT
Inclus danspassillimite
 
FilmoTV vous recommande
Affiche du film COMME DES BETES

à partir de

4.99
 
Affiche du film THE WAVE

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film DANS L OMBRE DE TEDDY RINER

à partir de

3.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film AMERICAN NIGHTMARE 3 : ELECTIONS

à partir de

4.99
 
Affiche du film INSAISISSABLES 2

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film LA TORTUE ROUGE

à partir de

3.99
-50%
pour les abonnés