Bande Annonce de UN LINCEUL N'A PAS DE POCHEDécouvrez la bande Annonce de UN LINCEUL N'A PAS DE POCHE sur FilmoTVhttp:////content.filmotv.fr/elts/programmes/812/fond/812_w_500.jpg
Jean-Pierre Mocky
Jean CarmetJean-Pierre MockyMichel SerraultMyriam MézièresSylvia KristelAlan AdairChristian DuvaleixDaniel GélinFrancis BlancheJacques DubyJean-Pierre MarielleJess HahnMartine SarceyMarysa Muxen [= Marysa Mocky]Michael ConstantineMichael LonsdaleMichel GalabruPaul MullerPierre GualdiSamson FainsilberBetty BeckersDominique ZardiGeorge LucasGérard HoffmanJean-Claude RemoleuxJean-Claude RomerKatia RomanoffRobert BerriRudy Lenoir

UN LINCEUL N'A PAS DE POCHE

125 mn

Note de SensCritique :

6.6 / 10
voir la bande annonce

Réalisateur : Jean-Pierre Mocky.

Casting : Jean Carmet, Jean-Pierre Mocky, Michel Serrault, Myriam Mézières, Sylvia Kristel, Alan Adair, Christian Duvaleix, Daniel Gélin, Francis Blanche, Jacques Duby, Jean-Pierre Marielle, Jess Hahn, Martine Sarcey, Marysa Muxen [= Marysa Mocky], Michael Constantine, Michael Lonsdale, Michel Galabru, Paul Muller, Pierre Gualdi. Samson Fainsilber

Synopsis : Excédé par la frilosité de son patron, le journaliste Michel Dolannes démissionne du journal local et crée son propre titre, Le Cosmopolit. Son objectif: dénoncer la corruption et les scandales. Après une première affaire sur le financement d'un joueur de football, il révèle les avortements clandestins d'un médecin, député catholique, qui ont causés plusieurs décès. Puis c'est une sombre histoire de meurtre qui met en cause le maire socialiste pédophile, le syndicat communiste et des politiciens de droite. Malgré les avertissements et les intimidations, Dolannes s'obstine dans sa dangereuse quête de la vérité. Quelques rares amis vont l'aider : Mira qui tombe amoureuse de lui, son vieil ami journaliste Jo et le commissaire Bude.

Scénario : Alain Moury, Jean-Pierre Mocky.
Musique : Olivier Toussaint, Paul de Senneville.
Pays : France
Tags : Policier / Suspense, Journalistes à la une, Politique française, Ca bastonne.

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
voir ce film

Jean-Pierre Mocky rêvait d’une adaptation d’On achève bien les chevaux d’Horace McCoy avec Brigitte Bardot et Laurent Terzieff. C’est finalement Sidney Pollack qui en obtiendra les droits. En 1974, le cinéaste choisit, du même auteur, Un linceul n’a pas de poches. Ce roman, que la Série Noire française publia en 1946 – ce fut le n°4 de cette mythique collection – fut longtemps censuré aux Etats-Unis. C’est un classique du roman noir américain, dont la virulence ne pouvait que séduire le réalisateur révolté de L’Albatros.
C'était le réquisitoire sans concessions d’une presse qui, elle, n’en manquait pas. L’histoire se déroulait sous la prohibition. Avec Alain Moury, son fidèle scénariste depuis 1960, Mocky transpose l’Amérique de la dépression dans la France pompidolienne et garde l’idée de base : un journaliste, excédé par les compromissions de la presse, fonde son propre journal pour dire la vérité, dénoncer les gros bonnets de sa ville, la corruption et les scandales.
Mocky incarne naturellement ce justicier solitaire et idéaliste qu’il avait inauguré avec Solo et L’Albatros. Cette fois, il fustige tous les partis politiques, met en scène un député de droite anti avortement peu reluisant, un maire socialiste pédophile et un syndicat communiste acheté. A l’époque, la censure avait interdit le film aux moins de 18 ans. La critique avait hurlé à la caricature grossière alors qu'il s’agissait, comme souvent chez Mocky, d’une satire désespérée virant au cauchemar, respectant en cela l’esprit du roman. Au diapason, Marcel Weiss, son chef opérateur, compose des ambiances nocturnes glauques et ses comédiens se délectent dans la monstruosité. Michael Lonsdale en cocu magnifique, Jean-Pierre Marielle en avorteur cynique et Michel Serrault, avec la tête d’Abraham Lincoln, se paient les rôles les plus visqueux.

Fondateur de son journal indépendant, en assurant la rédaction, la fabrication et la diffusion, seul contre tous pour dénoncer la pourriture ambiante et les magouilles financières, Michel Dolannes est un double de Jean-Pierre Mocky. « Il est à la presse ce hargneux que je suis au cinéma », confesse justement le cinéaste qui a toujours démontré cet esprit de liberté. La plupart du temps son propre producteur, contrôlant toutes les étapes de ses films, de l’écriture des sujets jusqu’au montage, il peut même en assurer depuis plusieurs années la diffusion, étant le propriétaire du cinéma parisien Le Brady, boulevard de Strasbourg.
Et comme Dolannes, Mocky s’est fait une spécialité de traiter des sujets tabous. Il aime d’ailleurs à considérer son métier de cinéaste comme celui d’un journaliste. Lecteur assidu de polars, c’est là qu’il puise son inspiration. Un linceul est sa première adaptation d’un roman publié en Série Noire, collection où il trouve la matière sociale et satirique de nombreux films. A mort l’arbitre, Agent trouble, Grabuge, parmi d’autres, lui permettent ainsi d’aborder le hooliganisme, les crimes pour raison d’état, les trafics de cartes de séjour. Dans Un linceul, il introduit un thème secondaire, rarement abordé dans le cinéma français : la pédophilie. Ce sujet délicat, qui habite même des seconds rôles dans plusieurs de ses comédies, est aussi abordé dans Le Témoin, Noir comme le souvenir et Les Ballets écarlates.
En vieil imprimeur anarchiste, nous retrouvons Francis Blanche que Mocky avait déjà dirigé à huit reprises. Ce sera hélas son dernier film. Décédé en juillet 1974, peu avant la post-synchronisation du film, il sera doublé par Roger Carel qui imitera sa voix. Malgré sa prestigieuse distribution, le film de Mocky est un échec commercial qui le détournera quelques temps des polars politiques.

Un linceul n'a pas de poches est un polar réquisitoire français réalisé par Jean-Pierre Mocky, coécrit par Alain Moury à partir d'un roman d'Horace McCoy sur une excellente musique composée par Paul de Senneville et Olivier Toussaint (dont le le thème principal, Dolannes ...

Lire la suite
8
Eric31

Sacré Jean Pierre!

Comme le dit victor lanoux''Mocky et le seul génie sans talent''et malheureusement c'est certainement vrai.Car Mocky arrive a faire un film avec n'importe quel sujet de conversation.Cette fois si il s'attaque comme bien souvent a un problème de société,la liberté de la presse.Alors ...

Lire la suite
8
Heurt
A voir également
Affiche du film VILLE À VENDRE

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film BUFFET FROID

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film ALLIANCE CHERCHE DOIGT

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film THE RAID 2 BERENDAL

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
FilmoTV vous recommande
Affiche du film COMME DES BETES

à partir de

4.99
 
Affiche du film THE WAVE

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film DANS L OMBRE DE TEDDY RINER

à partir de

3.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film AMERICAN NIGHTMARE 3 : ELECTIONS

à partir de

4.99
 
Affiche du film INSAISISSABLES 2

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film LA TORTUE ROUGE

à partir de

3.99
-50%
pour les abonnés