Bande Annonce de UN MONDE SANS PITIEDécouvrez la bande Annonce de UN MONDE SANS PITIE sur FilmoTVhttp:////content.filmotv.fr/elts/programmes/1239/fond/1239_w_500.jpg
Eric Rochant
Hippolyte GirardotMireille PerrierYvan AttalAline StillCécile MazanJean-Marie RollinAnne KesslerPaul PavelVincent Vallier

UN MONDE SANS PITIE

84 mn

Note de SensCritique :

/ 10
voir la bande annonce

Réalisateur : Eric Rochant.

Casting : Hippolyte Girardot, Mireille Perrier, Yvan Attal, Aline Still, Cécile Mazan, Jean-Marie Rollin, Anne Kessler, Paul Pavel. Vincent Vallier

Synopsis : Dans son jargon, Hippo est un "glandeur" professionnel. Entretenu par Xavier, son jeune frère lycéen - dont les petits trafics de haschich leur permettent de "voir venir"  - Hippo aborde avec une ironique désinvolture un monde qui ne lui paraît pas offrir l'ombre d'un challenge. Jusqu'au jour où il vient à croiser le doux visage mélancolique de Nathalie, son exacte antithèse...

Scénario : Eric Rochant.
Musique : Gérard Torikian.
Tags : de moins de 90 minutes.

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
voir ce film

Quand il réalise son premier long métrage, à 28 ans, Eric Rochant n’imagine pas une seconde qu’il va devenir le chef de file d’une nouvelle vague de cinéastes en qui la critique croit voir le renouveau du cinéma français. Un Monde sans pitié va pourtant s’imposer comme le film de toute une génération en portant un regard différent sur ses contemporains.

Eric Rochant a déjà réalisé trois courts métrages avant d’écrire Un Monde sans pitié, dont Présence Féminine en 1987, qui lui a valu son premier César. Conscient de l’ironie contenue dans le titre de ce premier long, sorti en 1989, il s’en explique en ces termes : "Je décris des personnages qui ne sont pas spécialement dans des situations désespérées, qui connaissent la tendresse et une certaine douceur de vivre. Eh bien, il n'empêche que le monde est sans pitié !"

Beaucoup de jeunes se reconnaîtront d’ailleurs dans ce regard désabusé, incarné dans le film par le personnage d’HIippo, ado éternel et trentenaire urbain, qui refuse de se plier aux conventions sociales. Pour l’incarner, Eric Rochant choisit un acteur avec qui il a déjà collaboré, Hippolyte Girardot. Ce dernier s’est fait un nom chez Godard, avec Prénom Carmen, et le grand public le connaît grâce à Manon des Sources, immense succès populaire signé Claude Berri.

A ses côtés, on reconnaît Mireille Perrier, une figure connue du cinéma d’auteur - puisqu’elle a déjà tourné pour Léos Carax, Philippe Garrel, Jean-Pierre Limosin et Claire Denis - mais aussi un petit nouveau dont on parlera beaucoup dans les années suivantes : Yvan Attal, tout juste sorti du Cours Florent, et immédiatement salué d’un César du Meilleur Espoir Masculin pour sa réjouissante interprétation du pote squatteur d’Hippolyte Girardot.

En tout, 1 million de personnes iront voir Un Monde sans pitié, dont la moitié à Paris. Instantanément consacré, le film et ses dialogues s’imposent aujourd’hui comme un touchant instantané d’une certaine jeunesse de l’époque. Peut-être la vôtre …

En 1989, le succès d’Un Monde sans pitié suscite l'espoir d'un vrai renouveau du cinéma français. Car Eric Rochant appartient à une bande de jeunes réalisateurs, tous formés à l’IDHEC, fameuse école de cinéma et future FEMIS, parmi lesquels on compte Arnaud Despléchin, Pascale Farran et Noémie Lvovsky : tous signeront leur premier long métrage entre 1991 et 1994, des œuvres saluées par la critique, respectivement La Sentinelle, Petits Arrangements avec les Morts et Oublie-moi.

Tous ont également l’habitude de collaborer les uns avec les autres : ARNAUD DESPLECHIN a travaillé comme technicien sur l’un des premiers courts métrages d’ERIC ROCHANT, avant de collaborer à l’écriture d’Un Monde sans pitié et de faire d’Hippolyte Girardot l’un de ses acteurs fétiches : on le verra dans Léo, en Jouant dans la Compagnie des hommes, Rois et Reines et U, conte de Noël.

La décennie est marquée par le succès public d’un autre premier long métrage, un an à peine après la sortie d’Un Monde sans pitié : La Discrète, signée Christian Vincent, et largement inspirée de l’univers d’Eric Rohmer. Les deux films sont produits par le même homme : Alain Rocca, qui gagne, avec ce doublé, ses galons de jeune producteur en vue. On le retrouvera bientôt derrière un autre film culte des années 90: La Haine.

Notons d’ailleurs que le film de Matthieu Kassovitz s’offre un joli clin d’œil à Un Monde sans pitié, quand le personnage de SAïD tente d’impressionner ses potes en claquant des doigts pour éteindre la Tour Eiffel : une tentative qui fait écho à la séquence culte du film d’Eric Rochant, qui est l’une des visions les plus romantiques que le cinéma ait offerte du Paris nocturne.

Un Monde sans pitié se verra salué par le Prix Louis Delluc et le César de la Première œuvre. Il sera pourtant suivi d’un gros échec commercial : Aux Yeux du Monde, le deuxième long métrage d’Eric Rochant, qui permet toutefois à Yvan Attal de rencontrer sa future femme : Charlotte Gainsbourg. Les deux hommes collaboreront une troisième fois ensemble pour Les Patriotes, nouveau film culte et spectaculaire entrée en matière pour Sandrine Kiberlain, une autre révélation que l’on doit à Eric Rochant…

A voir également
Affiche du film LE SERPENT

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film INCONTRÔLABLE

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film LES PATRIOTES

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
En image
FilmoTV vous recommande
Affiche du film LIVE BY NIGHT

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film HARMONIUM

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film IL A DÉJÀ TES YEUX

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film NO WAY OUT

à partir de

6.99
 
Affiche du film LA COMMUNAUTÉ

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film VENDETTA POUR LE SAINT
Inclus danspassillimite