UN TRAMWAY NOMMÉ DÉSIR

À partir de 2.99 € | -50% avec le Pass Illimité (sous conditions)
Drame - 1952 - Etats-Unis d'Amérique - 120 MIN - VO - Tous publics
Blanche DuBois, jeune femme traumatisée par la mort déjà ancienne de son mari, arrive à la Nouvelle Orléans chez sa sœur Stella qui occupe avec son mari Stanley un logement pauvre et peu confortable. Dans cet environnement qui ne lui convient guère, elle fait la connaisance de Mitch, un ami de Stanley, à qui elle propose le mariage. Mais Stanley a découvert le passé sulfureux de Blanche...
1 min avant1 min avant
2 min après2 min après
Les avis surSens Critique
Laurent Delmas
Laurent Delmas
CHRONIQUEUR

L’histoire de ce film a commencé dans un… théâtre de Broadway le 3 décembre 1947, quand le rideau se leva sur le décor de la nouvelle pièce de Tennessee Williams mise en scène par Elia Kazan, Un Tramway nommé désir, avec dans le rôle principal masculin une jeune acteur de 23 ans ans, véritable concentré d’acteur tout droit sorti de l’Actors Studio et de bombe sexuelle à l’état pur, bref un jeune prodige nommé Brando !

Un soir parmi les spectateurs se trouvait un certain Humphrey Bogart venu voir selon ses propre termes, je cite, « une de ces histoires de poivrasse sudiste décrépite créée par l’esprit tordu de ce pédé de Tennessee Williams ». Or, c’est le même qui en sortant de la salle de théâtre déclara à haute voix à propos de Brando : « Ce type, il jouera Hamlet quand nous serons tous obligés de vendre des patates. »

La pièce connut un tel retentissement que Kazan décida de la porter à l’écran trois ans plus tard dans une version adaptée par Tennessee Williams en personne. De la scène à l’écran, cette histoire sulfureuse reçut le renfort de Scarlett O’Hara elle-même : c’est en effet à la délicate Vivien Leigh que Kazan confia le rôle de la partenaire de Brando. Autant dire un objet de scandale supplémentaire !

Réalisé par

7.4 / 10

FILMOTV VOUS RECOMMANDE

Même réal

Même casting

Pas si éloigné

Le contexte

Marlon Brando

Elia Kazan

L'EQUIPÉE SAUVAGE