Bande Annonce de UN TRAMWAY NOMMÉ DÉSIRDécouvrez la bande Annonce de UN TRAMWAY NOMMÉ DÉSIR sur FilmoTVhttp:////content.filmotv.fr/elts/programmes/776/fond/776_w_500.jpg
Elia Kazan
Marlon BrandoVivien LeighKarl MaldenKim HunterNick DennisRudy Bond

UN TRAMWAY NOMMÉ DÉSIR

99 mn

Note de SensCritique :

7.4 / 10
voir la bande annonce

Réalisateur : Elia Kazan.

Casting : Marlon Brando, Vivien Leigh, Karl Malden, Kim Hunter, Nick Dennis. Rudy Bond

Synopsis : Blanche DuBois, jeune femme traumatisée par la mort déjà ancienne de son mari, arrive à la Nouvelle Orléans chez sa sœur Stella qui occupe avec son mari Stanley un logement pauvre et peu confortable. Dans cet environnement qui ne lui convient guère, elle fait la connaisance de Mitch, un ami de Stanley, à qui elle propose le mariage. Mais Stanley a découvert le passé sulfureux de Blanche et le révèle à Mitch qui séloigne aussitôt d'elle.

Scénario : Tennessee Williams.
Musique : Alex North.
Pays : Etats-Unis d'Amérique
Tags : Drame, Esthétique noir&blanc, Littérature américaine, Familles américaines, Sélection du livre à l'écran, Famille en délire, Oscars, Sœurs et sœurs, frère et frères, Hollywood sans Technicolor, Soirée entre filles.

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
voir ce film

L’histoire de ce film a commencé dans un… théâtre de Broadway le 3 décembre 1947, quand le rideau se leva sur le décor de la nouvelle pièce de Tennessee Williams mise en scène par Elia Kazan, Un Tramway nommé désir, avec dans le rôle principal masculin une jeune acteur de 23 ans ans, véritable concentré d’acteur tout droit sorti de l’Actors Studio et de bombe sexuelle à l’état pur, bref un jeune prodige nommé Brando !

Un soir parmi les spectateurs se trouvait un certain Humphrey Bogart venu voir selon ses propre termes, je cite, « une de ces histoires de poivrasse sudiste décrépite créée par l’esprit tordu de ce pédé de Tennessee Williams ». Or, c’est le même qui en sortant de la salle de théâtre déclara à haute voix à propos de Brando : « Ce type, il jouera Hamlet quand nous serons tous obligés de vendre des patates. »

La pièce connut un tel retentissement que Kazan décida de la porter à l’écran trois ans plus tard dans une version adaptée par Tennessee Williams en personne. De la scène à l’écran, cette histoire sulfureuse reçut le renfort de Scarlett O’Hara elle-même : c’est en effet à la délicate Vivien Leigh que Kazan confia le rôle de la partenaire de Brando. Autant dire un objet de scandale supplémentaire !

Kazan a tourné et sorti son film au moment où le cinéma américain traverse ce que les historiens ont appelé « Les années de la peste », alors même que la chasse aux sorcières a gagné Washington. Le Breen Office du nom de Joseph Breen, censeur en chef de l’industrie cinématographique, est bien décidé à protéger les salles obscures des débordements de Tennessee Williams. Hollywood ne sera pas Broadway ! Et Mister Breen peut compter sur le soutien sans faille des ligues de vertus qui se mobilisent immédiatement. Kazan dans un premier temps accepte de proscrire les jurons du scénario. Il décide en revanche de se battre pour conserver la scène capitale du viol, ce que finit par accepter le Breen Office. Mais, une fois le tournage achevé, les censeurs reprennent du poil de la bête et la Warner qui produit le film prend la décision d’une douzaine de coupes. Même la musique de jazz d’Alex North a été édulcorée parce que jugée trop charnelle !

Kazan  assiste impuissant à ce qu’il considère comme une capitulation, mais son attention est déjà concentrée sur son prochain film, Viva Zapata toujours avec Brando. Quoi qu’il en soit, le film connaît un succès critique et public considérable. Il est même nommé douze fois aux Oscars et trois de ses acteurs, dont Vivien Leigh reçoivent la précieuse statuette. En revanche Kazan et Brando repartirent bredouilles de la cérémonie. Kazan pour des raisons strictement politiques : pas d’Oscar pour l’ex-sympathisant communiste ! Brando parce que son admirateur Bogart avait fait l’unanimité dans la profession pour son rôle dans African Queen. Et puis peut-être aussi parce que ses pairs voulaient quelque peu tempérer l’irrésistible ascension de ce freluquet de Marlon, décidément trop beau, trop talentueux et trop insolent !  

Puissance et cruauté

L'un de mes souvenirs cinématographiques les plus forts, lors de la rétrospective Kazan à La Rochelle, fut sans doute le tourmenté, le torturé Un Tramway nommé Désir, dans l'univers duquel je me suis plongée avec frissons et délectation, n'ayant jamais vu le film sur ...

Lire la suite
7
Aurea

Fascination animale

Marlon Brando EST Stanley Kowalski ! Un homme, un vrai qui aime sa nana et qui le lui montre à coup de beigne dans la tronche. Après avoir incarné l'essence même du machisme et de la séduction virile au théâtre, Elia Kazan demande au jeune homme de reprendre son personnage ...

Lire la suite
8
Rawi

STELLAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAA !!!!!!!!!

Il y des éclaireurs que l'on suit parce qu'ils ont les même goût que nous, et il y a les Autres. Les Autres (avec un grand "A" parce qu'ils connaissent le Cinéma avec un grand "C") sont ceux qui vous forgent une culture à l'épreuve des débats interminables du samedi soir ...

Lire la suite
7
Toki
A voir également
Affiche du film SUPERMAN RETURNS

à partir de

1.99
Inclus danspassillimite
 
Affiche du film AUTANT EN EMPORTE LE VENT

à partir de

2.99
Inclus danspassillimite
 
Affiche du film L ARRANGEMENT

à partir de

2.99
Inclus danspassillimite
 
Affiche du film CASABLANCA

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
FilmoTV vous recommande
Affiche du film COMME DES BETES

à partir de

4.99
 
Affiche du film THE WAVE

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film DANS L OMBRE DE TEDDY RINER

à partir de

3.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film AMERICAN NIGHTMARE 3 : ELECTIONS

à partir de

4.99
 
Affiche du film INSAISISSABLES 2

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film LA TORTUE ROUGE

à partir de

3.99
-50%
pour les abonnés