Bande Annonce de UN VENT DE LIBERTEDécouvrez la bande Annonce de UN VENT DE LIBERTE sur FilmoTVhttp:////content.filmotv.fr/elts/programmes/11771/fond/11771_w_500.jpg
Behnam Behzadi
Ali MosaffaAlireza AghakhaniRoya JavidniaSahar DolatshahiSetareh PesyaniShirin Yazdanbakhsh

UN VENT DE LIBERTE

81 mn

Note de SensCritique :

6.6 / 10
voir la bande annonce

Réalisateur : Behnam Behzadi.

Casting : Ali Mosaffa, Alireza Aghakhani, Roya Javidnia, Sahar Dolatshahi, Setareh Pesyani. Shirin Yazdanbakhsh

Synopsis : Niloofar est une jeune femme iranienne vivant à Téhéran. Elle a tout sacrifié pour s'occuper de sa mère... Mais quand sa famille dominée par homme veut l'obliger à quitter la capitale, Niloofar pour la première fois va décider de se rebeller...

Scénario : Behnam Behzadi.
Musique : Sahar Sakhaei.
Tags : de moins de 90 minutes, Avec une relation mère / fille, Portraits de femmes, Carte postale d'Iran.

à partir de

3.99
-50%
pour les abonnés
voir ce film

La liberté de la femme… Vaste sujet qui nous occupe depuis qu’une certaine Eve a eu la mauvaise idée de croquer dans une pomme, déclenchant la colère du papa d’Adam et jetant pour plusieurs millénaires une sorte de malédiction sur la gent féminine.

Heureusement, le temps faisant, ces dames ont commencé à se rebeller, au point de réclamer l’égalité de traitement avec les hommes. Avouons que les choses sont loin d’être gagnées mais le combat se mène aussi dans des régions du globe et des sociétés assez réfractaires à ce concept : l’Iran par exemple.

Le film que vous allez découvrir raconte comment Nillofar, jeune femme habitant Téhéran, va refuser le diktat familial qui veut l’obliger à déménager à la campagne pour fuir la pollution de la capitale. Elle qui, jusqu’ici, a toujours sacrifié sa vie au profit des autres, se rebelle soudain, transgressant la règle tacite, religieuse et culturelle de la soumission. Un film certes mis en scène par un homme Behnam Behzadi, mais surtout fort utile, bouleversant et cruellement d’actualité…

Bon Tatie Clara, le café t’es partie le cueillir au Costa-Rica ou bien ? Ah pardon vous étiez-là… Revenons si vous le voulez bien sur cette noble cause de l’émancipation féminine. Intéressant n’est-il pas que ce soit un homme iranien qui décide d’y consacrer un film en le tournant au pays des mollahs.

Behnam Behzadi n’a sans doute pas la bénédiction du régime pour mener à bien ses projets cinématographiques mais la visibilité de son œuvre au-delà des frontières de l’Iran le protège pour l’instant de quelconques représailles. Il poursuit d’ailleurs toujours son enseignement du cinéma à l’Université des Arts de Téhéran. Plus insidieux et moins frontal sans doute que la dénonciation de la soumission des femmes de son pays, vous aurez remarqué qu’il profite de ce Vent de liberté pour dénoncer au passage l’un des effets du développement économique de son pays : la pollution…

Le cinéma iranien cultive depuis près de 30 ans cet esprit d’affranchissement vis-à-vis de la censure du pouvoir politique et religieux, aux commandes de la République Islamique depuis la chute du Shah en 1979… Historiquement, l’ancienne Perse a participé à la révolution du 7e art, découvrant l’invention des frères Lumière dès la fin du 19e siècle. Dans les années 60 et 70, une sorte de Nouvelle Vague locale, appelée "cinema motafavet", ou "cinéma différent" a produit plusieurs chefs-d’œuvre comme Qeysar ou La vache, rompant avec la dimension populaire des décennies précédentes, ajoutant un volet social au récit, sans se couper d’un très large public. L’arrivée de Khomeini au pouvoir diluera quelque peu le mouvement, le cinéma devenant aux yeux du régime avant tout un objet de propagande, notamment lors de la guerre contre l’Irak. Depuis, gouvernement après gouvernement l’irrépressible désir de liberté du peuple iranien a fait éclore une nouvelle génération de cinéastes, célèbres dans tous les festivals du monde, Cannes en tête : Kiarostami, Panahi, Farhadi et même une femme, on y revient, Tahmineh Milani…

« Ma révolution Porte ton nom »

Hedi (Majd MASTOURA) est un jeune homme d’une trentaine année, discret dans son travail comme dans sa vie privée. Commercial, il n’a pas le mordant, le rentre dedans pour faire face à son patron, à ses objectifs de ventes. Il subit aussi les préparatifs de son mariage ...

Lire la suite
7
Krole L

Le désarroi de la jeunesse tunisienne

Très belle surprise avec ce film, en premier lieu une chronique sociale de la Tunisie actuelle, portant notamment sur la jeunesse de ce pays. L'action se situe trois ans après le printemps arabe, qui a vu le départ de Ben Ali, poussé dehors justement par cette jeunesse. Si ...

Lire la suite
8
Marcus31

Que reste t-il de nos "révolutions"...?

HEDI (13,8) (Mohamed Ben Attia, TUN, 2016, 93min) : Ce drame personnel raconte le destin d’Hedi un jeune trentenaire taiseux, sorte de monsieur tout le monde vivant chez sa mère à Kairouan en Tunisie peu de temps après le printemps arabe. Le réalisateur tunisien dès son ...

Lire la suite
7
seb2046
 
le contexte
  • Egalement interprété par
    Sahar Dolatshahi
  • Pas si éloigné
    La société iranienne se heurte parfois aux évolutions inévitable des moeurs : les femmes en sont souvent les porte-drapeaux...
  • Egalement realisé par
    Behnam Behzadi
  • Dans le même genre
    Deux magnifiques portraits féminins dans un des pays où la religion est érigée au rang de doctrine politique, au coeur d'une société dominée par les hommes...
A voir également
Affiche du film Le passé

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
FilmoTV vous recommande
Affiche du film BARRY SEAL: AMERICAN TRAFFIC

à partir de

4.99
 
Affiche du film OTEZ MOI D UN DOUTE

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film LES GRANDS ESPRITS

à partir de

3.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film THE PARTY

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film KUNG FU YOGA

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film SEVEN SISTERS

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés