UNDERWORLD

Parce que commme plein de réalisateurs, Brad Armstrong fait ici tourner son épouse
Adulte - 2013 - Etats-Unis d'Amérique - 142 MIN - VF - interdit aux moins de 18 ans
Après un vol qui a mal tourné, la très jolie Tanya se retrouve dans le coma. Elle est alors propulsée dans un monde étrange. Une sorte d'enfer érotique, véritable purgatoire de tous les fantasmes, où des âmes perdues vont s'abandonner dans des délires sexuels baroques et sans fin.

Réalisé par

Pas encore disponible
1 min avant1 min avant
2 min après2 min après
Christophe Lemaire
Christophe Lemaire
CHRONIQUEUR

La blonde Tanya, fait langoureusement l’amour avec son homme dans toutes les positions du Kamasutra. Mais après ce long trip romantiquo/coïtale, notre couple glamour se fait violemment agresser dans un parking par deux braqueurs. Amenée en urgence à l’hôpital, Tanya, sous l’effet de l’anesthésie, voit son âme  projetée dans une sorte de monde parallèle du sexe. Un purgatoire  pornographique nommé “Underworld”  ou la belle quadragénaire va croiser le chemin d’étranges personnages qui vont lui faire connaitre d’autres sensations sexuelles…

Elle rencontre ainsi un queutard pervers munies de griffes post Freddy Krueger. Fait l’amour avec une  jolie asiatique. Participe à quelques triolismes grivois et autres partouzes avant de se retrouver en plein désert ou elle partage le sexe au garde à vous d’un ersatz de Conan le barbare. Puis, enfin, se retrouve dans un plan d’eau paradisiaque pour une nouvelle partie de gambettes en l’air  pas loin de boules de billard gigantesques. Un long chemin de stupre qui l’amène  - tel le boss d’un jeu vidéo-  à se confronter à la mort en personne.

Porno ambitieux de 2h22 tourné en 2013, Underworld (à ne pas confondre avec la franchise à succès interprété par Kate Beckinsale) insiste sur le coté gothique de ses décors imposants et de ses costumes fétichistes en cuir semblant sortir aussi bien d’une boite à partouze chic de Los Angeles qu’un des deux Batman kitsch de Joël Schumacher. Le tout saupoudré d’effets de fumigène, histoire d’accentuer encore plus l’onirisme  ambiant ou le sexe et le Styx se mixent façon Devil in Miss Jones, un des classique du porno fantastique des années 70.    

FILMOTV VOUS RECOMMANDE

17360

13731

13733

13732

Pas si éloigné

17359

Le contexte

Jessica Drake

Un classique de l'âge d'or du porno américain ou, après son suicide, une femme se retrouve coincée dans un enfer sexuel.

Brad Armstrong

L'une des productions Marc Dorcel les plus chères et luxueuses mettant en avant les délicieux attributs e forts jolies hardeuses comme Lucy Heart et Nikita Belluci

JESSICA LA PROFESSIONNELLE

VOUS AIMEREZ PEUT-ETRE DANS LE PASS