Bande Annonce de UNE FAMILLE À LOUERDécouvrez la bande Annonce de UNE FAMILLE À LOUER sur FilmoTVhttp:////content.filmotv.fr/elts/programmes/7034/fond/7034_w_500.jpg
Jean-Pierre Améris
Benoît PoelvoordeFrançois MorelVirginbie EfiraCalixte Broisin-DoutazEdith ScobNancy TateNathalie GessierPauline SeyriesPhilippe RebbotTaïra BoréeGwendoline HamonRémy RoubakhaXavier Mathieu

UNE FAMILLE À LOUER

93 mn

Note de SensCritique :

4.6 / 10
voir la bande annonce

Réalisateur : Jean-Pierre Améris.

Casting : Benoît Poelvoorde, François Morel, Virginbie Efira, Calixte Broisin-Doutaz, Edith Scob, Nancy Tate, Nathalie Gessier, Pauline Seyries, Philippe Rebbot, Taïra Borée, Gwendoline Hamon, Rémy Roubakha. Xavier Mathieu

Synopsis : Paul-André est un quadra névrosé, introverti et désespérement seul. mais il est très riche et habite une superbe demeure. L'idée lui vient d'acquérir une famille pour peupler sa solitude. Il fait la connaissance de Violette, une femme seule avec deux enfants qui doit continuellement se battre pour joindre les deux bouts. Il lui propose de lui racheter ses dettes. En échange elle devra emménager avec ses enfants, sans contrepartie sexuelle, simplement pour combler sa solitude. La cohabitation n'est pas facile au départ entre cet homme retranché sur lui-même et cette femme pleine de peps. Mais peu à peu des sentiments plus tendres se font jour...

Scénario : Jean-Pierre Améris, Murielle Magellan.
Musique : Valérie Lindon.
Pays : France
Tags : Comédie.

Film pas encore disponible

Certains films nous laissent circonspects quant au choix de leur titre. Une famille à louer propose à l’inverse un titre limpide, puisqu’il s’agit ici d’un milliardaire dépressif qui se met en tête pour égayer son morne quotidien de loger chez lui une femme dans le besoin et ses deux enfants. Un lien s’établit qui va peu à peu déboucher sur une histoire d’amour. C’est là qu’une éventuelle  comparaison avec Intouchable s’arrête, même si le personnage de Benoit Poelvoorde peut être vu comme un handicapé affectif.

Jean-Pierre Améris n’avait jusqu’ici signé qu’une seule comédie : Les Emotifs anonymes. Cette Famille à louer est donc un second pas dans la direction de ces films virevoltants qu’Hollywood avait baptisés screwball comedies, et dont les interprètes idéaux étaient Cary Grant et Katherine Hepburn.

Mais Améris introduit une dimension qui n’était pas souvent présente outre-Atlantique, le social. Car une bonne partie de l’enjeu du film est de faire cohabiter celui qui n’a aucun souci matériel, totalement déconnecté du monde réel, et celle qui trime pour trouver chaque jour une nouvelle solution pour nourrir ses enfants, une femme sur qui s’accumulent les humiliations.

Jean-Pierre Améris est un cinéaste généreux, ce n’est pas un auteur léger. Il semble même prendre à son compte toutes les douleurs du monde pour mieux afficher son empathie avec ceux que la vie a relégués. Les détenus des Aveux de l’innocent, les malades en fin de vie de C’est la vie, les migrants de Maman est folle, l’homme défiguré de L’Homme qui rit, la jeune sourde-muette aveugle de Marie Heurtin, etc. Une famille à louer est apparemment plus léger, plus loin des préoccupations du cinéaste. Mais c’est un leurre. Les Emotifs anonymes était sous ses airs de fable sans doute le film le plus autobiographique d’Améris. Et celui-ci n’a rien à lui envier, qui témoigne de changements qui se sont opérés dans la vie du cinéaste et de sa rencontre avec Murielle Magellan, qui a coécrit le film et dont le regard sur l’enfance est sensiblement différent.

Belle idée en tout cas d’avoir mis Benoit Poelvoorde et Virginie Efira dans le même bateau. Outre qu’ils possèdent tous deux un passeport belge et qu’ils se sont déjà donné la réplique dans Mon pire cauchemar, d’Anne Fontaine, rien ne pouvait conduire à les mettre en présence. Force est de reconnaître pourtant que cette union  de la carpe neurasthénique et névrosée, Poelvoorde, et du lapin, bondissant et généreux, Virginie Efira, fait des étincelles. Et si nous mettons un peu de temps à aimer le premier, dont les blessures sont profondes, nous adorons immédiatement la seconde. Comme le dit Améris : « Violette est ce genre d’héroïne : un peu too much, sur le fil de la vulgarité, sans jamais l’être vraiment. Ce genre de caractère féminin me touche avec ses excès mais aussi son côté enfantin. Violette n’a pas la classe et, justement, on s’en fiche. »

Tout le film repose sur l’opposition entre les deux personnages, qui vont devoir y mettre du leur pour remonter le courant et trouver un véritable terrain d’entente. Nous leur voulons d’autant moins qu’il est évident que rien ne nous incite à prendre cette histoire au pied de la lettre. C’est une fable moderne que nous raconte Améris, il n’essaie pas de nous faire croire à une chronique qui prendrait sa source dans le quotidien. A bien y regarder, on s’aperçoit d’ailleurs que rares sont les éléments de décors qui datent le récit et que le cinéaste a pris soin de rendre la demeure de son milliardaire aussi sinistre que possible et celle de sa mère génératrice d’angoisse pour mieux rehausser l’éclatant foutoir qui règne chez Violette. Tim Burton n’aurait pas fait autrement…

Après deux drames le réalisateur Jean-Pierre Améris retourne à la comédie et retrouve par là même son acteur de l'excellent "Les Emotifs Anonymes" (2010). On trouve de similitudes entre "Les Emotifs Anonymes" et "Une famille à Louer", un homme timide et riche tombe amoureux ...

Lire la suite
7
Selenie

Un joli conte social

Cinq ans après « Les émotifs anonymes » , Jean-Pierre Améris redemande à Benoît Poelvoorde de jouer l'hypersensible amoureux, pour notre plus grand bonheur. En effet, l'acteur belge fait ici une nouvelle fois montre de ses meilleurs talents. Sans en faire trop, il parvient ...

Lire la suite
7
Alexandre Masson

Pour elle

Petite comédie romantique classique ou le vrai intérêt est la présence de Virginie Effira, d'ailleurs je l'ai regardé pour elle. Poelvoorde joue son rôle déjà bien connu de misanthrope désagréable qui finira amoureux et tout plein d'amour son prochain. Donc que tu très ...

Lire la suite
7
Yoda_le_Vrai
le contexte
A voir également
Affiche du film SAINT AMOUR

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film ILS SONT PARTOUT

à partir de

3.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film LES EMOTIFS ANONYMES

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
FilmoTV vous recommande
Affiche du film COMME DES BETES

à partir de

4.99
 
Affiche du film THE WAVE

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film DANS L OMBRE DE TEDDY RINER

à partir de

3.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film AMERICAN NIGHTMARE 3 : ELECTIONS

à partir de

4.99
 
Affiche du film INSAISISSABLES 2

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film LA TORTUE ROUGE

à partir de

3.99
-50%
pour les abonnés