Bande Annonce de UNE FEMME A SA FENETREDécouvrez la bande Annonce de UNE FEMME A SA FENETRE sur FilmoTVhttp:////content.filmotv.fr/elts/programmes/2385/fond/2385_w_500.jpg
Pierre Granier-Deferre
Philippe NoiretRomy SchneiderUmberto OrsiniVictor LanouxDelia BoccardoGastone MoschinJoachim HansenMartine BrochardNeli RigaAldo FarinaApostolos SouglakosCamille PitonCarl MöhnerJean MartinPaul MullerSandra BurguyVasilis Kolovos

UNE FEMME A SA FENETRE

0 mn

Note de SensCritique :

6 / 10
voir la bande annonce

Réalisateur : Pierre Granier-Deferre.

Casting : Philippe Noiret, Romy Schneider, Umberto Orsini, Victor Lanoux, Delia Boccardo, Gastone Moschin, Joachim Hansen, Martine Brochard, Neli Riga, Aldo Farina, Apostolos Souglakos, Camille Piton, Carl Möhner, Jean Martin, Paul Muller, Sandra Burguy. Vasilis Kolovos

Synopsis : Elle vit à Athènes où son mari, diplomate, est en poste en cette année 1936. Le coup d’état du général Matexas se prépare. Elle l’ignore et mène sa vie de femme du monde frivole. Jusqu’à cette nuit d’août où, de sa fenêtre, l’ayant vu pourchassé par la police, elle offre refuge à un révolutionnaire communiste. Elle le cachera, le protègera. Et nourrira pour lui une passion partagée.

Scénario : Jorge Semprun, Pierre Granier-Deferre.
Musique : Carlo Rustichelli.
Pays : Allemagne | France | Italie
Tags : Drame, C'est politique, Des couples qui se défont, Des femmes historiques.

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
voir ce film

1976. Le cinéma français se porte bien, du moins, à ce qu’il semble. La première cérémonie des César a lieu le 3 avril. Présidée par Jean Gabin, elle célèbre des acteurs au zénith de leur popularité. Romy Schneider (pour L’important, c’est d’aimer, d’Andrzej Zulawski) et Philippe Noiret (pour Le Vieux fusil, également interprété par Romy Schneider, et récipiendaire du César du meilleur film). Une femme à sa fenêtre, avec Romy Schneider et Philippe Noiret, sort en novembre, quelques jours avant la mort de Jean Gabin. Signé Pierre Granier-Deferre qui, depuis La Horse, en 1970, caracole de succès en succès (Le Chat, La Veuve Couderc, Le Train…), il est tiré d’un roman de Drieu La Rochelle. Jorge Semprun, écrivain connu pour son engagement politique et précédemment scénariste de Z et de L’Aveu, en a écrit l’adaptation et l’a déplacé dans le temps.

C’est toujours à Athènes, mais en 1936, au moment où la Grèce s’apprête à basculer sous la dictature du général Metaxas, que se noue, à l’écran, l’intrigue imaginée par le romancier en 1929, laquelle est parfaitement respectée. Il suffit de s’en rapporter à la présentation qu’en écrivit Drieu lui-même : "J'imaginai une femme jeune, jolie, riche, Marquise Santorini. Un hasard lui fait arracher des mains de la police d'Athènes, où son mari est diplomate, un jeune communiste, Michel Boutros. Margot Santorini devient amoureuse de Boutros. Quelle qualité peut-elle donc aimer dans cet homme qui la froisse dans tous ses préjugés ?".

Et c’est, sur fond des tourments de l’histoire, que se déploie un film au grand souffle romanesque avec, en son cœur, la passion amoureuse, celle qui brûle.

Jorge Semprun et Pierre Granier-Deferre ont fait intervenir, le temps d’une séquence, située à Paris, en 1945, l’auteur du livre qu’ils adaptent, Pierre Drieu La Rochelle. Il est incarné par Jean Martin.

L’écrivain, qui se suicida en 1945, avait, sous l’Occupation, après quelques incertitudes politiques, opté pour le mauvais parti : celui de la collaboration. C’est sans doute l’une des raisons pour lesquelles son œuvre littéraire, pourtant importante, a si peu attiré le cinéma. Jusqu’à Une femme à sa fenêtre, Louis Malle seul s’était risqué à l’aborder, avec Le Feu follet, en 1963. Sensible à son univers romanesque, Pierre Granier-Deferre y revint en 1992, tournant La Voix, (avec Sami Frey et Nathalie Baye), adaptation de l’une de se nouvelles. En 1995, pour la télévision, Gérard Vergez donnait une nouvelle version du Feu follet, écrite avec Eric-Emmanuel Schmitt.

La personnalité de Drieu contraste étrangement avec celle de Jorge Semprun, figure du militantisme de gauche et écrivain au style vigoureux. Fils d’Espagnols qui ont fui la guerre civile, il a été résistant et déporté sous l’Occupation, membre actif du parti communiste espagnol clandestin, puis ministre de la Culture d’une Espagne à la démocratie retrouvée.

Sa carrière de scénariste commence en 1966, avec Alain Resnais pour lequel il écrit La Guerre est finie. Il retrouvera le cinéaste en 1974 pour Stavisky. Entre temps, il rencontre Costa-Gavras et collabore successivement à Z (1969), L’Aveu (1970) et Section spéciale (1975). Sa route croise aussi celle d’Yves Boisset (L’Attentat, en 1972 et L’Affaire Dreyfus, pour la télévision, en 1995), de Joseph Losey (Les Routes du sud, 1978), de Jacques Deray (Netchaïev est de retour, 1991) et d’Alexandre Arcady (K, en 1997). En 1972, Jorge Semprun a aussi pris la caméra pour Les Deux mémoires, un documentaire sur la guerre d’Espagne.

"Un couple qui se débat, qui essaye de créer un amour et qui n'y arrive pas " ( Pierre Granier-Deffer) Sujet principal selon le réalisateur avec un fond historique qui permet de mettre en avant l'histoire d'amour naissante. Très beau film avec de très beaux acteurs comme Romy ...

Lire la suite
7
Jaly
A voir également
Affiche du film LE VIEUX FUSIL (VERSION RESTAURÉE)
Inclus danspassillimite
 
Affiche du film CESAR ET ROSALIE

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film LE TRAIN

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film BLACK BOOK

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
FilmoTV vous recommande
Affiche du film COMME DES BETES

à partir de

4.99
 
Affiche du film THE WAVE

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film DANS L OMBRE DE TEDDY RINER

à partir de

3.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film AMERICAN NIGHTMARE 3 : ELECTIONS

à partir de

4.99
 
Affiche du film INSAISISSABLES 2

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film LA TORTUE ROUGE

à partir de

3.99
-50%
pour les abonnés