UNE HIRONDELLE A FAIT LE PRINTEMPS

À partir de 8.99 €
Comédie - 2001 - France - 99 MIN - VF - Tous publics
Sandrine, jeune informaticienne, ne supporte plus l'effervescence citadine. En dépit de la désapprobation maternelle, elle décide un jour de tout quitter pour devenir agricultrice. Elle commence par suivre une formation dans le Vercors, sous la houlette de Stéphane, puis rachète une ferme à un paysan aigri...

Réalisé par

5.6 / 10
1MNavant
2MNaprès
Les avis sur Sens Critique
Laurent Bourdon
Laurent Bourdon
CHRONIQUEUR

Fils d’agriculteurs pas-de-calaisiens et ancien élève de l’Ecole nationale du génie de l'eau et de l'environnement – placée sous la tutelle du Ministère de l’Agriculture –, Christian Carion a 38 ans lorsque sort sur les écrans français, en septembre 2001, son tout premier long métrage : Une hirondelle a fait le printemps.

C’est avec le dramaturge, scénariste et cinéaste Eric Assous qu’il écrivit l’histoire de Sandrine, cette informaticienne parisienne bien décidée à changer de vie en réalisant son rêve d’enfance : devenir agricultrice. Après obtention du diplôme ad hoc, la voilà débarquant dans le massif du Vercors, en vue de racheter la ferme d’Adrien, un vieil agriculteur bourru et pas commode, avec lequel, pourtant, elle devra cohabiter.

Après une quinzaine de films et trois nominations au César du meilleur second rôle – notamment pour Harry un ami qui vous veut du bien –, Mathilde Seigner accepta le rôle de Sandrine, pas si éloigné d’elle, confiera-t-elle plus tard, se retrouvant ainsi face au monstre sacré : Michel Serrault. Juste après sa brève participation aux Acteurs de Bertrand Blier et son rôle d’inspecteur en retraite dans Belphégor, le fantôme du Louvre de Jean-Paul Salomé, l’acteur de 73 ans avait, en effet, accepté d’endosser, pour la première fois de sa carrière, un rôle de paysan, un paysan bougon et taiseux qui plus est, mais pas seulement...

FILMOTV vous recommande

Même réal

Même casting

Pas si éloigné

Contexte

Michel Serrault Et Jean-Paul Roussillon

Fils d’éleveurs, Pierre, la trentaine, a décidé de reprendre l’exploitation familiale, alors qu’une grave épidémie s’annonce.

Christian Carion

En 1995, c’est Michel Serrault, patron d’une entreprise de sanitaires, qui décidait de tout plaquer pour élever des canards dans le Gers.

ON NE MEURT QUE DEUX FOIS (1985)

Vous aimerez peut-être dans le Pass Illimité