UNE HISTOIRE DE FOU

À partir de 2.99 € | -50% avec le Pass Illimité (sous conditions)
Politique / Histoire - 2015 - France - 134 MIN - VF - HD - Tous publics

Berlin 1921, Soghomon Telirian tire à bout portant sur Talaat Pacha, un des dignitaires turcs responsables des massacres de 1915 en Arménie. Lors du procès qui s’ensuit, il est acquitté et porté en triomphe. Une soixantaine d’années plus tard, à Marseille, le jeune Aram, dont les parents, Anouch et Hovannes, tiennent une épicerie arménienne, trouve que l’époque est au...

Réalisé par

6.4 / 10
1 min avant1 min avant
2 min après2 min après
Les avis surSens Critique
Isabelle Danel
Isabelle Danel
CHRONIQUEUR

Une histoire de fou, s’inspire librement de la vie d’un journaliste et grand reporter, José Antonio Gurriaran, qui fut gravement blessé le 29 décembre 1980 lors d’un attentat à la bombe perpétré par l’ASALA (Armée Secrète de Libération de l’Arménie) dans les locaux d’une compagnie aérienne madrilène. Gurriaran raconte dans son livre La Bomba (traduit en français aux éditions Thaddée) son combat et son parcours : non seulement il décida d’apprendre et comprendre la cause arménienne, mais il alla même jusqu’à rencontrer ses bourreaux.

Le récit d’Une histoire de fou, écrit par Gilles Taurand et Robert Guédiguian, prend sa source à Berlin en 1921  avec l’assassinat par le jeune Sogomon Telirian d’un dignitaire turc responsable du génocide arménien de 1915, dont le procès se termina par un acquittement. Il enjambe ensuite le temps pour arriver au tout début des années 1980 à Marseille, dans une famille arménienne dont les différentes générations ne réagissent pas de la même façon au devoir de mémoire : Les parents tiennent une épicerie arménienne, sans oublier leurs origines ils vivent en paix ; la grand mère refuse de pardonner et en appelle à la loi du Talion ; le fils, Aram, héritier direct de la pensée de Telirian estime que le seul chemin pour ne pas oublier est la vengeance.

C’est là qu’intervient le personnage inspiré de José Antonio Gurriaran, victime collatérale d’un attentat contre l’Ambassade de Turquie. Le scénario retravaille alors certains thèmes chers à Guédiguian : la famille réelle et la famille choisie, la naissance des groupes et leur pérennisation. De l’historique à l’intime pour arriver à l’universel, c’est un grand film sur la responsabilité et le pardon dont les échos d’autres histoires de fous sonnent et résonnent. Une œuvre ample et généreuse, naïve sans doute, humaniste toujours.

FILMOTV VOUS RECOMMANDE

Même réal

Même casting

Pas si éloigné

Le contexte

Film présenté en séance spéciale lors du Festival de Cannes 2015, comme Une histoire de fou.

Robert Guédiguian

Un film qui comme Une histoire de fou pose à la fois la question du génocide arménien, de ses répercussions dans l’Histoire et de la façon dont on peut en faire « du cinéma »...

LES CHANSONS D’AMOUR DE CHRISTOPHE HONORÉ (2007)

VOUS AIMEREZ PEUT-ETRE DANS LE PASS