Bande Annonce de UNE HISTOIRE SIMPLEDécouvrez la bande Annonce de UNE HISTOIRE SIMPLE sur FilmoTVhttp:////content.filmotv.fr/elts/programmes/2956/fond/2956_w_500.jpg
Claude Sautet
Arlette BonnardBruno CremerClaude BrasseurRoger PigautRomy SchneiderEva DarlanFrancine BergéJacques SereysMadeleine RobinsonSophie DaumierJean-François GarreaudNadine AlariXavier Gélin

UNE HISTOIRE SIMPLE

104 mn

Note de SensCritique :

6.9 / 10
voir la bande annonce

Réalisateur : Claude Sautet.

Casting : Arlette Bonnard, Bruno Cremer, Claude Brasseur, Roger Pigaut, Romy Schneider, Eva Darlan, Francine Bergé, Jacques Sereys, Madeleine Robinson, Sophie Daumier, Jean-François Garreaud, Nadine Alari. Xavier Gélin

Synopsis : Marie, 39 ans, déjà mère de Martin, un garçon de seize ans qu’elle a eu avec son ex-mari, avorte de l’enfant que lui a fait Serge, qu’elle est décidée à quitter. Dans l’entreprise où elle travaille comme dessinatrice industrielle, elle forme un groupe très soudé avec d’autres femmes : Esther, Francine, Anna et Gabrielle, sa meilleure amie. Jérôme, le mari de cette dernière s’apprête à être licencié. Marie ne le supporte pas et demande à Georges, son ex-mari, influent dans l’entreprise, d’intervenir en sa faveur. Il accepte et ça va resserrer les liens entre eux.

Scénario : Claude Sautet, Jean-Loup Dabadie.
Musique : Philippe Sarde.
Pays : France
Tags : Drame, Femmes entre elles, Introspection, Avec ou sans enfants ? , Entre filles.

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
voir ce film

Avec des films comme Max et les ferrailleurs ou Vincent, François, Paul et les autres, Claude Sautet a acquis une réputation de faire des films d’hommes. Mais les rôles de Romy Schneider dans César et Rosalie et même dans Les Choses de la vie ont prouvé qu’il savait aussi brosser de beaux portraits de femme. D’où la promesse faite à Romy Schneider de lui offrir un film pour ses quarante ans. Avec un vrai rôle et pas seulement une apparition comme dans Mado. C’est dire si, avec Jean-Loup Dabadie, déjà son coscénariste sur Vincent, François… il a écrit le rôle de Marie dans Une histoire simple en pensant à Romy Schneider.

Là où le projet s’est éloigné de son point de départ, c’est quand Sautet a éprouvé le besoin d’élargir son propos et de voir son héroïne se confronter non seulement à ses hommes - amant, ex-mari et fils -, mais à un milieu professionnel et à ses copines. C’est ainsi que le cinéaste s’est retrouvé à tourner une nouvelle fois un film choral, mais avec cette fois un groupe de femmes, toutes plus ou moins en crise sentimentale.

Une histoire simple a été tournée en 1978 dans une France où il était beaucoup question du MLF et où l’avortement était devenu légal. D’où cette séquence d’ouverture saisissante avec la protagoniste chez sa gynécologue. Plus que dans les quelques mots qu’elle prononce, Romy Schneider fait alors passer beaucoup de choses dans son regard. Nul doute que c’est cette expressivité, comme toutes les finesses de son jeu, qui ont convaincu la profession de lui décerner pour ce rôle, le César de la meilleure actrice. Autour d’elle, Sautet a réuni des actrices moins célèbres mais pas non plus inconnues comme Eva Darlan, Sophie Daumier et Arlette Bonnard qu’il avait repérée dans Des Enfants gâtés de Bertrand Tavernier.

Pour incarner les hommes de cette Histoire simple, Claude Sautet a senti le besoin de s’adresser à des acteurs nouveaux pour lui : Claude Brasseur avec qui il voulait travailler depuis qu’il l’avait vu dans Bande à part de Jean-Luc Godard et Bruno Cremer qu’il avait toujours trouvé très bon dans les films des autres, mais avec des rôles trop courts, sauf dans La 317ème section de Pierre Schoendoerffer.

En revanche, côté techniciens, le cinéaste s’est plu à retrouver ses complices de toujours. Outre Dabadie au scénario, il y a Philippe Sarde pour la musique. Les Choses de la vie a été le premier film pour lequel Sarde a composé une musique et, dans la foulée, il a fait les films suivants de Sautet, non sans aller entre-temps travailler avec d’autres. Notamment Tavernier (L’Horloger de Saint-Paul), Doillon (La Pirate) et Téchiné (Hôtel des Amériques), mais aussi l’Italien Marco Ferreri (La Grande Bouffe) et l’Américain Jerry Schatzberg (L’Ami retrouvé).

Avec son directeur de la photographie Jean Boffety, Sautet a également noué à partir des Choses de la vie une collaboration régulière jusqu’à Garçon en 1983. De Boffety, il aimait la capacité à faire une lumière qu’il qualifiait de « non prestigieuse », prétendûment sans effet. Sauf que lorsqu’on regarde les films de Sautet éclairés par Boffety, on est frappé par leur univers stylistique, leur manière d’illuminer un personnage radieux comme Romy Schneider à la fin d’Une Histoire simple, mais aussi de montrer une pièce enfumée par la tabagie ou de montrer les personnages au chaud derrière la vitre d’une brasserie alors qu’il pleut à l’extérieur. C’est en partie grâce à la lumière de Boffety que les films de Sautet de cette époque transmettent cette palette d’émotions et de sensations qui nous touchent toujours, plus de trente ans après. En dehors de Sautet, Boffety a tourné avec de nombreux autres cinéastes français, d’Alain Resnais (Je t’aime, je t’aime) à Claude Lelouch (Les uns et les autres). Il a aussi travaillé avec Robert Altman sur Nous sommes tous des voleurs et sur sa fable glaciaire Quintet.

Loin d'être si simple

Pas simple du tout... Non, l'histoire de Marie est loin d'être simple, elle avorte de son compagnon et le quitte par la même occasion, commence pour elle une nouvelle vie où elle se rapprochera notamment de son premier mari qui lui avait déjà donné un fils. Claude Sautet ...

Lire la suite
8
Docteur_Jivago

L’amour est dans le précaire.

Sautet a toujours traité d’une dynamique fondamentale, celle du changement : l’irruption de la mort (Les Choses de la vie), celle de la vérité (Max et les ferrailleurs) ou plus généralement d’une décision sentimentale qui mène à un bouleversement de l’équilibre. ...

Lire la suite
8
Sergent Pepper

Cinéma des années mortes

Je me situerai volontiers entre les notations de ceux qui estiment que le film est d’une infinie justesse et ceux qui le jugent plus sévèrement trouvant que c’est largement inférieur aux Sautet habituels ; et pourtant, me réfugiant dans le confort d’un 7, je penche plutôt ...

Lire la suite
7
Impétueux
le contexte
A voir également
Affiche du film LA BANQUIERE

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film NOUS IRONS TOUS AU PARADIS

à partir de

2.99
Inclus danspassillimite
 
Affiche du film QUELQUES JOURS AVEC MOI (VERSION REMASTÉRISÉE)

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film CARAMEL

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
En image
FilmoTV vous recommande
Affiche du film COMME DES BETES

à partir de

4.99
 
Affiche du film THE WAVE

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film DANS L OMBRE DE TEDDY RINER

à partir de

3.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film AMERICAN NIGHTMARE 3 : ELECTIONS

à partir de

4.99
 
Affiche du film INSAISISSABLES 2

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film LA TORTUE ROUGE

à partir de

3.99
-50%
pour les abonnés