UNE ODYSSEE BI D'HPG

À partir de 6.99 €
Programme de vignettes gonzo sur la bisexualité présenté par son réalisateur, l'excentrique HPG.
Adulte - 2011 - France - 104 MIN - VF - interdit aux moins de 18 ans
En présentateur toujours iconoclaste et très décontracté comme à son accoutumée, le hardeur vidéaste HPG nous présente une suite ininterrompue de séquences bisexuelles mettant le plus souvent en scène une femme et deux hommes. "Le bi c'est l'avenir du monde" affirme-t-il et il le prouve en filmant le bonheur qu'éprouvent deux hommes à se caresser, à se lécher, à se sodomiser, en montrant l'excitation que cela suscite chez leur partenaire féminine qui ne tarde jamais à rejoindre leurs ébats.

Réalisé par

Pas encore disponible
1 min avant1 min avant
2 min après2 min après
Christophe Bier
Christophe Bier
CHRONIQUEUR

« Le bi, c’est l’avenir du monde » affirme HPG dans son film, le prouvant de façon éclatante en filmant lui-même sept séquences hard minutieusement développées. Mais attention, HPG s’interdit le trio habituel qui confronte un homme avec deux femmes, situation érotique convenue dans laquelle la bisexualité n’est que féminine. Il lui préfère une femme avec deux hommes. La combinaison n’est certes pas nouvelle mais elle aboutissait toujours à la double-pénétration de la femme, sans que les partenaires masculins ne s’épanchent entre eux. Dans son Odyssée bi, HPG évite aussi cette figure classique au profit d’une bisexualité assumée, plus proche des pratiques intimes des couples.

Piscine intérieure privée, appartement et canapé, salon et salle de bains sont les écrins d’une complicité renouvelée. Enfin des hardeurs qui se sucent, qui se sodomisent sous les regards brillants de femmes qui ne tardent jamais à participer aux étreintes. HPG ne s’embarrasse d’aucune histoire, simplement préoccupé par l’enregistrement des actes.

Dans plusieurs séquences, les musiques d’ambiance sont heureusement bannies au profit des gémissements et des halètements en son direct. Il multiplie les cadrages qui mettent les trios en valeur. Les corps composent des diagonales qui lui permettent d’exploiter au mieux les avant et arrière-plans. Avec HPG à la caméra, il s’agit plus de quatuors que de trios en fait. Il est un troisième homme, voyeur mais dont le sexe surgit parfois au bord du cadre, provoquant aussi l’exhibitionnisme des acteurs dont vous noterez quelques regards caméras appuyés. Il est surtout l’ordonnateur de la montée des plaisirs.

FILMOTV VOUS RECOMMANDE

Même réal

Même casting

Pas si éloigné

Le contexte

Hpg

Hpg

LE DEMON

VOUS AIMEREZ PEUT-ETRE DANS LE PASS