Bande Annonce de UNE PLUIE SANS FINDécouvrez la bande Annonce de UNE PLUIE SANS FIN sur FilmoTVhttp:////content.filmotv.fr/elts/programmes/14183/fond/14183_w_500.jpg
Dong Yue
Du YuanDuan YihongJiang YiyanZheng ChuyiZheng WeiChen GangZhang LiLiu Tao

UNE PLUIE SANS FIN

114 mn

Note de SensCritique :

6.3 / 10
voir la bande annonce

Réalisateur : Dong Yue.

Casting : Du Yuan, Duan Yihong, Jiang Yiyan, Zheng Chuyi, Zheng Wei, Chen Gang, Zhang Li. Liu Tao

Synopsis : 1997, Hong-Kong est sur le point d'être rétrocédée à la Chine. Yu Guowei travaille à l'usine, en tant que chef de la sécurité. Lorsqu'il n'attrape pas les voleurs de l'usine où il travaille, Yu simagine en vrai détective. Quand des jeunes femmes deviennent la cible d'un tueur en série, il se met à enquêter de façon obsessionnelle...

Scénario : Dong Yue.
Musique : Dingke.
Pays : Chine
Tags : Drame, Policier / Suspense, Des enquêteurs, Tueur en série, Serial killer, Tueur psychopathe.

à partir de

3.99
-50%
pour les abonnés
voir ce film

Nous sommes en 1997, à quelques mois de la rétrocession de Hong-Kong et la Chine va vivre de grands changements économiques notamment… Le chef de la sécurité d’une vieille usine située dans le sud du pays, enquête sur une série de meurtres commis sur de jeunes femmes. Ainsi commence le premier film d’un réalisateur chinois né en 1976, et nommé Dong Yue. Intitulé Une pluie sans fin, le film se présente comme un polar sur fond social et industriel. Le tout sous une pluie souvent battante qui s’abat sur des hommes innocents et coupables à la fois.

L’idée du film est venue à Dong Yue en regardant un reportage sur internet qui montrait le destin perdu d’une petite ville laissée à l’abandon après l ‘épuisement de ses richesses naturelles  par l’industrie. Il n’y restait plus que des personnes âgées et des chiens errants avec des rues désertes et des bâtiments menaçant de s’effondrer. Comme si cette région était totalement oubliée et mise à l’écart par la Chine.

Quant au choix de l’année 1997 pour situer l’action de Une pluie sans fin, son réalisateur estime qu’elle constitue un tournant décisif dans l’histoire sociale chinoise des années 90. Non seulement, Hong-Kong a été restitué à la Chine, mais des barrières entre classes sociales se sont érigées avec force. C’est sur ce fond de mutation profonde que Dong Yue a choisi de faire se dérouler son histoire policière et sanglante.

Diplômé de l’Académie du film de Pékin et titulaire d’un Master en Photographie, Dong Yue, le réalisateur de Une pluie sans fin a travaillé comme chef-opérateur sur de nombreux films avant de signer des films publicitaires. Interrogé sur ces influences pour son premier film, il cite deux films, et non des moindres : Conversation secrète  de Francis Ford Coppola et Sueur froides d’Hitchcock. Deux films qui selon lui explorent le deuil et lui ont beaucoup servi pour dépeindre ses propres personnages.

Pour ce premier film très noir, Dong Yue a créé un univers visuel en adéquation totale avec son scénario. Il y a  tout d’abord cette pluie permanente ou presque annoncée par le film et qui selon le cinéaste pèse négativement sur le moral des gens et s’avère propice aux crimes et aux actes délinquants. Et la palette chromatique du film est dominée par des teintes de gris, de marron et de noir pour représenter ces régions industrielles que le réalisateur chinois n’hésite pas à comparer à des monstres et des labyrinthes sans issue.

Comme souvent dans un film de genre, la musique joue un rôle important, la partition s’accordant au plus près avec les atmosphères d’un récit angoissant dans le cas présent. Celle de Une pluie sans fin a été composée par Ding Ke, un jeune musicien chinois très talentueux qui vit à Paris depuis plusieurs années. Signe des temps, Dong Yue ne l’a jamais rencontré et ils n’ont communiqué que par les réseaux sociaux pour parvenir à cette bande originale jouée par des musiciens français dans un studio parisien.

Rain Man ("Noone gets out of here alive !")

Il y a un grave malentendu, évidemment sciemment entretenu par le Marketing de "Une Pluie sans Fin", qui est de placer le film dans la descendance du brillantissime "Memories of Murder" : hormis qu'il s'agit d'une vision ethnocentrique vaguement raciste qui revient à mettre dans ...

Lire la suite
8
Eric Pokespagne

Un serial killer dans une Chine en mutation

À quelques mois de la rétrocession de Hong-Kong, en 1997, la Chine vit de grands changements économiques et sociaux. Yu Guowei, le chef de la sécurité d’une vieille usine, dans le Sud du pays, enquête sur une série de meurtres commis sur 3 jeunes femmes. Alors que la police ...

Lire la suite
7
dagrey

Entre permanence et déliquescence

Dès son affiche, « Une Pluie sans fin » (2017) annonce tout à la fois une aridité et une exigence fascinantes. Fascinantes, parce que le sens suraigu de la forme manifesté par Dong Yue, ancien chef opérateur, passé au scénario et à la réalisation, n’est jamais vain ...

Lire la suite
9
Anne Schneider
 
le contexte
A voir également
Affiche du film THE HITCHER
Inclus danspassillimite
 
Affiche du film HENRY, PORTRAIT D UN SERIAL KILLER
Inclus danspassillimite
 
Affiche du film Touristes !

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film HANGMAN

à partir de

3.99
-50%
pour les abonnés
 
FilmoTV vous recommande
Affiche du film CONTRÔLE PARENTAL

à partir de

4.99
 
Affiche du film COME AS YOU ARE

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film ASTÉRIX : LE DOMAINE DES DIEUX

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film OUTFALL

à partir de

3.99
 
Affiche du film RAMPAGE - HORS DE CONTRÔLE

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film NEW YORK 1997 (VERSION RESTAURÉE)

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés