Bande Annonce de UNE POIGNÉE DE CENDRESDécouvrez la bande Annonce de UNE POIGNÉE DE CENDRES sur FilmoTVhttp://
Charles Sturridge
Anjelica HustonJames WilbyJudi DenchKristin Scott ThomasRupert GravesAlec GuinnessJackson KyleRichard Beale

UNE POIGNÉE DE CENDRES

113 mn
voir la bande annonce

Réalisateur : Charles Sturridge.

Casting : Anjelica Huston, James Wilby, Judi Dench, Kristin Scott Thomas, Rupert Graves, Alec Guinness, Jackson Kyle. Richard Beale

Synopsis : Dans une imposante demeure ancestrale du Yorkshire, au cœur de la campagne anglaise des années 30. Entouré d’une grande domesticité, Tony Last, un riche héritier, y vit avec sa femme Brenda et leur garçonnet d’une dizaine d’années John Andrew. Brenda s’ennuie auprès de son mari, charmant et attentionné mais terriblement casanier. Abandonnant le luxueux domicile conjugal, elle se rend de plus en plus souvent à Londres où elle s’est éprise de John Beaver, un arriviste impécunieux...

Scénario : Charles Sturridge, Derek Granger, Tim Sullivan.
Musique : George Fenton.
Pays : Royaume-Uni
Tags : Drame, Bourgeoisie, élite, haute, noblesse, Adultère, Triangle amoureux, Noblesse, Plus d'émotion.

Inclus danspassillimite
voir ce film

Une poignée de cendres est le premier long métrage de l’Anglais Charles Sturridge, jusque-là réalisateur à la télévision et coréalisateur – avec Robert Altman, Ken Russell et Jean-Luc Godard notamment – d’un film à sketches, justement intitulé Un sketch. Présenté à Cannes en mai 1988, Une poignée de cendres sortit dans la foulée en Angleterre, aux Etats-Unis et en France.

Il s’agit de l’adaptation de l’un des très nombreux romans du très londonien et très pessimiste Evelyn Waugh, contempteur amusé de la haute société britannique de l’entre-deux-guerres, toute faite de convenances sociales et d’apparences dont elle sait pourtant, quand il le faut, s’affranchir parfaitement. Nous voici donc dans l’une de ces superbes demeures ancestrales du Yorkshire où vivent, entourés d’une imposante domesticité : Tony, sa femme Brenda et leur garçonnet d’une dizaine d’années John Andrew.

Mais, telle une british Emma Bovary, Brenda s’ennuie et décide d’aller de plus en plus souvent à Londres, retrouver son amant. Un drame, cependant, aura raison de tous ces petits arrangements. L’épouse c’est Kristin Scott Thomas, le mari, James Wilby, l’amant, Rupert Graves. Vous reconnaîtrez également : Judi Dench (BAFTA de la meilleure actrice dans un second rôle), Anjelica Huston, Stephen Fry et Alec Guinness.         

« Je me suis battue pour décrocher le rôle, le roman est depuis longtemps l’un de mes livres de chevet », déclara Kristin Scott Thomas à la sortie du film que vous venez de voir, un film qui fut nommé à l’Oscar 1989 des meilleurs costumes et dont la réalisation avait déjà été envisagée, dès les années 60, avec, dans le rôle de ce couple qui se déchire : Judy Garland et David Niven. Dans la version de 1988, les deux rivaux sont incarnés par James Wilby et Rupert Graves qui, un an plutôt, avaient été amants dans Maurice, le film de l’Américain James Ivory auquel Une poignée de cendres fut souvent comparé.

Charles Sturridge et son coscénariste Derek Granger avaient été, au début des années 80, à l’origine de Retour au château, une série télévisée à succès menée par Jeremy Irons et tirée d’un autre roman d’Evelyn Waugh. C’est parce qu’il avait particulièrement apprécié leur travail, que l’héritier du romancier, son fils Auberon, leur céda gratuitement les droits d’adaptation d’Une poignée de cendres, alors que James Ivory – encore lui ! –, en avait offert une assez forte somme. Si, comme dans le film, le roman s’achève avec la catastrophique expédition amazonienne de Tony, sachez qu’à l’origine cet épisode constituait l’intégralité d’une nouvelle précédemment écrite par le romancier et intitulé l’Homme qui aimait Dickens. Paru en 1934, le roman avait été écrit par Evelyn Waugh alors qu’il venait de se séparer de sa femme – elle-même prénommée Evelyn !

Fidèle au roman, le film en reprend également de nombreux dialogues, ce qui fit écrire à Philippe Garnier dans Libération : « C’est l’un des mérites du film que de nous faire entendre Waugh, ou du moins ses dialogues. » De son côté, dans Télérama, Joshka Schidlow écrit : « Voilà un film […] en tout point digne du roman, tissé d’élégantes abominations, qui l’a inspiré. » Danièle Heymann du Monde parlera de l’« ineffable ʺbritannitudeʺ » du film ; Michel Pérez du Nouvel observateur, d’un « roman anglais respectable et cruel » ; Pascal Mathieu de VSD, d’« un divertissement romantico-amoureux délicieusement britannique ». Poursuivant le plus clair de sa carrière à la télévision, Charles Sturridge revint, cependant et à plusieurs reprises, au cinéma, notamment en 2005 avec Lassie, nouvelle version des aventures de la fidèle Lassie, tenue en laisse par Peter O’Toole !

 
le contexte
A voir également
Affiche du film PHILOMENA

à partir de

2.99
Inclus danspassillimite
 
Affiche du film A BORD DU DARJEELING LIMITED
Inclus danspassillimite
 
Affiche du film LA PRINCESSE DE MONTPENSIER

à partir de

8.99
Inclus danspassillimite
 
Affiche du film UNE ANGLAISE ROMANTIQUE
Inclus danspassillimite
 
FilmoTV vous recommande
Affiche du film UN HOMME PRESSÉ

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film LES CHATOUILLES

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film LES FILLES DU SOLEIL

à partir de

3.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film LES ENQUÊTES DU DÉPARTEMENT V : DOSSIER 64

à partir de

6.99
 
Affiche du film A STAR IS BORN

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film YETI & COMPAGNIE

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés