UNE VIE TOUTE NEUVE

Bientôt disponible
Parce que si la réalisatrice est française, ses origines sont coréennes, le film le montre
Drame - 2010 - France - 89 MIN - Tous publics
Corée du sud, 1975. Jinhee, 9 ans, est abandonnée par son père dans un orphelinat. La petite fille refuse d'accepter que son père puisse la laisser seule. Si elle est adoptée, elle devra encore tout quitter.
7.3 / 10
7.3 / 10
1 min avant1 min avant
Les avis surSens Critique
Sylvain Angiboust

Séoul, 1975. Jinhee, 9 ans, vit seule avec son père. Il l’emmène avec lui en promenade dans un bâtiment à l’écart de la ville, et repart seul. C’est un orphelinat tenu par des sœurs chrétiennes.

La petite fille ne peut pas croire que son père l’a abandonné. Elle refuse de s’alimenter, essaie de s’évader mais les jours passent et jamais son père ne revint. Jinhee s’adapte peu à peu à la vie de l’orphelinat. Elle se lit d’amitié avec Sookhee, une autre pensionnaire.

Des couples étrangers viennent à l’orphelinat pour rencontrer les enfants. Jinhee a peur d’être adoptée.

 
Dans le même genre vous pouvez trouver POETRY (Producteur d'Une vie toute neuve, Lee Chang-dong est surtout un des grands cinéastes coréens actuels, un maître de l'émotion.) ou encore COULEUR DE PEAU : MIEL (Une histoire d'adoption, entre la Corée et la France. Le choix du film d’animation (après la BD) pour raconter cette histoire autobiographique surprend et séduit.).

Réalisé par