Bande Annonce de VERS SA DESTINÉEDécouvrez la bande Annonce de VERS SA DESTINÉE sur FilmoTVhttp://
John Ford
Alice BradyDonald MeekHenry FondaMarjorie WeaverPauline MooreWard BondArleen WhelanEddie CollinsEddie QuillanFrancis FordJudith DickensMilburn StoneRichard CromwellSpencer Charters

VERS SA DESTINÉE

96 mn

Note de SensCritique :

7.6 / 10
voir la bande annonce

Réalisateur : John Ford.

Casting : Alice Brady, Donald Meek, Henry Fonda, Marjorie Weaver, Pauline Moore, Ward Bond, Arleen Whelan, Eddie Collins, Eddie Quillan, Francis Ford, Judith Dickens, Milburn Stone, Richard Cromwell. Spencer Charters

Synopsis : En 1832, encouragé par la femme qu'il aime, Abraham Lincoln a appris le droit tout seul, sans fréquenter l'université. Après le décès de sa bien-aimée, il s'installe à Springfield, dans l'Illinois. Jeune avocat sans expérience, il accepte de prendre la défense de deux frères accusés de meurtre...

Scénario : Lamar Trotti.
Musique : Alfred Newman.
Pays : Etats-Unis d'Amérique
Tags : Drame, Avocat / Juge / Bâtonnier / Procureur, Président, Lincoln en vedette, Aventure / Action.

Inclus danspassillimite
voir ce film

Le titre original de Vers sa destinée est encore plus parlant : Young Mr Lincoln (le jeune Lincoln). Mais John Ford, qui venait de réaliser La Chevauchée fantastique, ne signe pas ici un classique « biopic », comme on dit. L’idée du film n’est pas de retracer la vie du fameux président mais plutôt de se concentrer sur les débuts d’Abraham Lincoln comme avocat.

Le réalisateur avait pour projet de montrer que « même jeune homme, Lincoln portait quelque chose de grand en lui ». Le scénario évoque principalement deux affaires qui illustrent en quoi ce personnage majeur de l’Histoire américaine incarne les valeurs de justice, de démocratie, de liberté. Mais ce portrait décrit surtout le futur président comme un être humain avec ses qualités et ses faiblesses.

Henry Fonda, qui tournera ensuite six autres films sous la direction de John Ford, prête sa haute silhouette maladroite à ce jeune Lincoln qui, tout en étant attaché à pourfendre l’injustice, est capable de tricher lors d’une fête de village. Et, grâce à une mise en scène en apparence toute simple, le cinéaste décrit l’évolution d’un être empoté qui gagne peu à peu en assurance et peut faire face à son destin de « grand homme ».

Dix ans après avoir signé Vers sa destinée, John Ford affirmait dans un entretien que ce film était sa réalisation préférée, qu’il en avait une copie 16mm à la maison et qu’il la revoyait assez souvent. Cette évocation des jeunes années d’Abraham Lincon n’est cependant pas une reconstitution minutieuse de la réalité historique. Si Lincoln s’est bien servi d’un almanach comme preuve dans un procès, c’est dans une plaidoirie datant de 1857 alors que le scénario est censé se dérouler dans les années 1830. De plus, le scénariste Lamar Trotti a imaginé le procès final en s’appuyant sur une affaire qu’il avait lui-même couverte lorsqu’il était journaliste en Géorgie.

Henry Fonda a commencé par refuser de jouer Lincoln. « Pour moi c’était comme si je devais jouer Jésus Christ. Lincoln est un Dieu pour moi », expliquait-il. Il accepte de tourner malgré tout un bout d’essai. Le résultat est bluffant : le faux-nez et la verrue dont on l’a affublé l’ont métamorphosé. Il est frappé par la ressemblance. Sauf que, lorsqu’il se met à parler, plus rien ne fonctionne, d’après lui. Il est alors catégorique : c’est non ! Mais John Ford le convoque dans son bureau. A peine entré, l’acteur est accueilli par ces mots : « Qu'est-ce c’est que ces conneries, vous refusez le rôle ? Vous vous figurez Lincoln comme un grand émancipateur. C’est en fait un jeune avocat plouc de Springfield, nom de Dieu ! » Impressionné, Fonda changea d’avis sur-le-champ.

La nature joue un rôle important dans la mise en scène de Vers sa destinée. Le fleuve, par exemple, endosse une dimension symbolique très forte. Quand Lincoln s’adresse à la tombe de sa bien-aimée et lui confie ses ambitions, c’est auprès d’un fleuve. Plus tard, lors du bal, on le voit méditer sur son avenir depuis la terrasse en fixant des yeux un fleuve qui représente son destin. Les arbres sont, eux aussi, chargés de sens. Ainsi, quand Lincoln étudie le droit, les jambes surélevées comme à son habitude, ses pieds sont appuyés sur un solide tronc noueux. En revanche, la pluie de la scène finale n’était pas prévue au scénario et quand elle s’est mise à tomber sur Henry Fonda qui gravissait la colline, Ford a préféré s’en réjouir s’écriant : « ce sont les larmes de la multitude ! »

À l'ombre de la légende

Plus que n'importe quel autre personnage historique, Abraham Lincoln est considéré comme l'emblème ou le symbole des États-Unis. Au fil du temps, il est devenu un modèle de droiture, de justice ou de sagesse. Toutes les représentations que l'on peut s'en faire actuellement ...

Lire la suite
8
Kalopani

L’artiste et le géant

La rencontre de deux géants, Ford et Lincoln, est finalement d’une pertinence totale dans son apparent paradoxe : car ces deux statues, mythes humains de la nation américaine, le sont d’autant plus qu’elles ont toujours su parler aux individus, et à échelle humaine. C’est ...

Lire la suite
7
Sergent Pepper

L'avocat du bien

Les gens qui n'aiment pas Ford (HA HA HAAAaa, les fous !) peuvent très facilement déceler dans ce "vers sa destiné" (au titre français comme d'habitude aussi horrible qu'en total contresens) tout ce qu'il n'aiment pas. Dans ce "Abraham Lincoln - les origines" tout peut en effet ...

Lire la suite
8
guyness
 
le contexte
A voir également
Affiche du film LA POURSUITE INFERNALE
Inclus danspassillimite
 
Affiche du film SUR LA PISTE DES MOHAWKS
Inclus danspassillimite
 
Affiche du film LES RAISINS DE LA COLÈRE
Inclus danspassillimite
 
Affiche du film LINCOLN
Inclus danspassillimite
 
FilmoTV vous recommande
Affiche du film PREMIÈRE ANNÉE

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film MADEMOISELLE DE JONCQUIÈRES

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film SHEHERAZADE

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film MA FILLE

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film BLOOD SIMPLE (VERSION RESTAURÉE)

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film BLACKKKLANSMAN - J AI INFILTRÉ LE KU KLUX KLAN

à partir de

4.99