VERY BAD TRIP

Parce qu’il s'agit du premier succès de Todd Philips (Joker).
Comédie - 2009 - Etats-Unis d'Amérique - 96 MIN - VM - HD - Tous publics
Quatre amis inséparables fêtent l'enterrement de la vie de garçon de l'un d'entre eux. Le lendemain matin, après une nuit particulièrement alcoolisée, le futur marié a littéralement disparu. Le mariage doit avoir lieu dans moins de 48 heures chrono et les trois amis doivent faire l'impossible pour que la cérémonie se déroule sans l'ombre d'un problème, gueule de bois ou pas.

Réalisé par

6.4 / 10
1 min avant1 min avant
2 min après2 min après
Les avis surSens Critique
Laurent Delmas
Laurent Delmas
CHRONIQUEUR

Peut-on être impunément le scénariste du très iconoclaste Borat ? Non, évidemment. Le réalisateur Todd Phillips, puisque c’est bien de lui dont il s’agit ici, a le sens inné de la provocation et des situations scabreuses. Pour écrire son film, Very bad trip, il a choisi comme point de départ une situation propice à tous les délires. La fameuse « gueule de bois » qui marque les réveils douloureux après une soirée très, voire trop arrosée est en effet au centre de son film. Soirée d’autant plus cruciale qu’il s’agissait d’enterrer la vie de garçon d’un futur marié qui, le lendemain, a littéralement disparu. C’est à cette drôle de situation que sont confrontés sans ménagement les trois amis fêtards.

Ce qui résumé par le cinéaste lui-même donne cet éclairage pour le moins singulier et radical, je cite : « Boire jusqu’à perdre connaissance et se réveiller au petit matin au milieu de douzaines de bouteilles vides n’a rien d’extraordinaire. Mais nous avons voulu pousser cela jusqu’au pur délire. Ce film n’est pas la banale histoire d’une gueule de bois, c’est l’histoire de la mère de toutes les gueules de bois. » Fin de citation. S’ensuit une monstrueuse parade qui rend fous nos trois compères peu préparés, il faut l’avouer, à croiser dans leur vraie vie si tranquille d’habitude un tigre féroce, un Chinois nu et dingue, un sosie de Demis Roussos, soit un gros ours barbu et halluciné, sans oublier Mike Tyson dans son propre rôle. Il ne fallait peut-être pas tout boire…

FILMOTV VOUS RECOMMANDE

Même réal

Même casting

Pas si éloigné

Le contexte

Todd Phillips

INTO THE WILD

VOUS AIMEREZ PEUT-ETRE DANS LE PASS